CMJ 7 : Combien d’espoirs du CH vont survivre aux quarts de finale?

Hier, c’était jour de congé au Championnat mondial junior, une pause avant de passer aux choses sérieuses : la ronde éliminatoire.

Désormais, à part la série de relégation sous la formule 2 de 3 entre le Danemark et le Kazakhstan, nous aurons droit qu’à des matchs sans lendemain.

D’ailleurs… Les Danois vont-ils sauver la face et finir par trouver le fond du filet? Je leur souhaite sincèrement.

Bref, les gagnants des parties d’aujourd’hui vont se mériter une place pour les demi-finales, vendredi le 4 janvier.

Et il est acquis qu’au moins un espoir du Canadien va se retrouver en vacances demain, en raison du duel Canada face à la Finlande : soit ce sera Jesse Ylonen ou sinon, ce sera Josh Brook et Nick Suzuki.

Il pourrait être facile de sous-estimer la Finlande, mais n’oublions pas que lors des matchs préparatoires, avant les Fêtes, elle a justement battu le Canada.

Toutefois, la Finlande n’a pas battu les grosses équipes de son groupe en ronde préliminaire et pour espérer poursuivre son parcours, elle devra jouer un match parfait ce soir et compter sur les Kakko, Tolvanen et Ylonen pour animer l’attaque.

Quant au Canada, après le match émotif face à la Russie, Maxime Comtois doit jouer son rôle de meneur pour regrouper les siens. Josh Brook doit continuer sa belle tenue en défensive et Nick Suzuki, mettre à profit sa superbe vision du jeu et ses qualités de passeurs pour aider l’équipe.

Du côté de la Suède, elle a eu cinq absents lundi en raison de la grippe, ce qui a obligé l’entraîneur de jouer le match contre le Kazakhstan avec des effectifs réduits et… Jacob Olofsson comme défenseur. Le congé d’hier était donc salutaire. La Suisse, malgré sa fiche avec un seul gain en ronde préliminaire, a été tenace et a été dans le coup. Elle ne sera pas une proie facile pour la Suède.

Pour revenir à Olofsson, on apprécie vraiment son jeu dans les trois zones et son entraîneur va espérer qu’il va sortir un autre beau jeu, tout comme il l’a fait en prolongation face aux États-Unis.

Si l’an dernier, Casey Mittelstadt a épaté la galerie avec ses prouesses offensives, cette année, c’est Ryan Poehling qui a pris la relève. S’il est un atout fiable en défensive, il a porté son équipe sur ses épaules à l’attaque et il offert toute une performance pour forcer la prolongation face à la Suède avec 3 buts et une passe durant la 3e période.

Cayden Primeau devait sortir fort face à la Finlande lundi et il l’a fait. Rien n’est acquis qu’il sera d’office contre la République tchèque, mais il a réussi à rendre la décision difficile à son entraîneur.

La République tchèque va-t-elle finalement assister au réveil de son premier trio formé de Martin Kaut, Filip Zadina et Martin Necas? C’est le moment ou jamais!

La Russie a fait preuve de caractère, entre autres en remontant la pente face à la Suisse, et n’a pas volé sa première place dans le groupe A. Alexander Romanov fait très bien paraître Trevor Timmins, lui qui a terminé premier compteur parmi les défenseurs du tournoi en ronde préliminaire.

Il sait aussi donner de bons coups d’épaule en plus!

À lui de continuer à être l’homme des grandes occasions pour mener son pays à la ronde des médailles!

Pour conclure… Mes prédictions pour le résultat d’aujourd’hui?

Je crois que nous aurons droit, vendredi, à un duel entre la Russie et les États-Unis et, ensuite, une reprise de la finale de l’an dernier entre le Canada et la Suède.

En rafale

– Les combinaisons prévues à l’attaque pour le Canada.

– Lafrenière peut être robuste lui aussi.

– Impossible d’affirmer le contraire.

– Alexander Romanov est très fort pour son âge.

– Cole Fonstad est sur une séquence très positive depuis un bout.

PLUS DE NOUVELLES