Claude Julien s’est fait ramasser sur le 91.9 Sports… avec raison

Ça ne va pas mieux chez le Canadien même si Claude Julien a pris les guides du club. Même que parfois, Michel Therrien me manque… Le coach du bleu-blanc-rouge commence à en faire rager quelques-uns et c’est le cas d’Enrico Ciccone, qui s’en est pris à l’entraîneur-chef en ondes (sur le 91.9 Sports). Cicco a été virulent et sur celle-là, je lui donne.

C’est vrai que Tomas Plekanec n’est pas un rude, qu’il a peur de son nombre et qu’il peut être qualifié de peureux, mais mérite-t-il vraiment que son entraîneur se porte à sa défense? Le numéro 14 aurait dû logiquement défendre Byron. Pas en droppant les mitaines, mais en allant sermonner Parayko en le traitant de quelques noms pas trop gentils. C’était le minimum à faire. Ton chum se fait ramasser de la sorte, tu ne peux pas demeurer immobile.

Claude Julien a défendu Tomas Plekanec de quelle façon? Il a vraiment amené un autre son de cloche : si l’un de nos joueurs avait fait le niaiseux, on aurait perdu le jeu de puissance. Donc, c’est tout à fait normal pour lui que Pleky n’ait pas fait le caveBen non??? Après avoir fait écouter la déclaration de Claude Julien aux auditeurs, c’est là qu’Enrico Ciccone s’est insurgé.

« Claude, t’es 28e, t’as pu de chances de faire les séries… Et tu as peur de perdre le jeu de puissance. Le gars est en train de se faire tuer et toi, tu me parles du jeu de puissance. J’en ai entendu des niaiseuses, mais celle-là, ça bat n’importe quoi. Elle remporte la palme. Sur quelle planète qu’il vit ! Tu ne feras pas les séries, demande au moins à tes joueurs de jouer avec fierté. Est-ce trop demandé? »

Incroyable. Comment ne pas être en harmonie avec Cicco sur celle-là? Impossible!

En rafale

– Les Nordiques ne se rapprochent pas du Centre Vidéotron. Il y a tout de même de l’action dans le building, même si ce n’est pas au niveau de la Ligue nationale… il y a même de l’action dans l’alcool fort que l’on sert aux gens, où des insectes se retrouvent dans l’alcool. [HF]

– À Pittsburgh, le fun est dans la place et Phil Kessel est aux premières loges de ce plaisir.

– Puisque Cam Talbot est malade, ça prenait quelqu’un afin de seconder Al Montoya.

– Il ne reste que sept jours seulement avant l’ouverture.

– Ce sera une très longue absence pour Nathan MacKinnon… Une grave blessure au haut du corps.

PLUS DE NOUVELLES