Claude Julien et Marc Bergevin ont été (très) écorchés par Joe Morrow

Le 19 avril dernier, alors que les séries venaient de s’entamer dans la LNH (et qu’il était encore dans l’alignement des Jets), Joe Morrow avait vanté le caractère et l’attitude de joueurs qui forment le vestiaire des Jets. Morrow avait osé parler d’altruisme et de bonheur chez les joueurs des Jets…

Il a aussi parlé des différences entre ce vestiaire [et celui du Canadien].

Eh bien, Morrow est revenu à la charge… Et pas à peu près, hier. L’ancien défenseur du Canadien s’est vidé le coeur avec Jean-François Chaumont. Le texte a été publié après la première victoire des Jets face aux Golden Knights.

Morrow dit avoir commis une erreur en croyant que Claude Julien, son ancien entraîneur chez les Bruins, l’aiderait (à Montréal). Il lui aurait trop fait confiance (selon lui).

Pourtant, Julien et Bergevin ont donné une chance à Joe Morrow alors que celui-ci avait été abandonné par les Bruins. Une maudite belle chance en plus!

Morrow n’a jamais obtenu autant de temps de glace par rencontre (dans la LNH) que lors de son passage à Montréal.

Mais bon… Morrow ne croit pas qu’il a obtenu une vraie chance à Montréal! Il avoue avoir trop fait confiance à Claude [Julien] et ne pas avoir apprécié le fait que dès qu’il jouait un mauvais match, il devait retourner dans les gradins. C’est pourtant le « rôle » réel d’un défenseur #7 instable d’une équipe qui ne va nulle part…

On sent Morrow amer suite à la transaction qui l’a envoyé à Winnipeg. Amer quant à la façon dont ça s’est fait. Il n’en a jamais entendu parler auparavant, dit-il. Quoiqu’il se dit heureux d’actuellement se retrouver avec l’une des meilleures équipes de la LNH et d’avoir une réelle chance de remporter la Coupe Stanley.

Morrow a disputé 18 des 20 rencontres régulières des Jets après son acquisition…

Il a pris part aux cinq premiers matchs des séries (face au Wild)…

Mais il n’a pas joué un seul match depuis. Le retour de Tobias Enstrom l’a poussé hors de l’alignement.

Le 7e défenseur des Jets n’a pas non plus mâché ses mots envers Marc Bergevin. Il a avoué que Marc Bergevin n’était pas vraiment dans le vestiaire des Habs et que ses commentaires concernant les problèmes d’attitude dans le vestiaire et sur la glace étaient injustes.

Morrow a même osé dire que Marc Bergevin a peut-être dit ça publiquement pour se déresponsabiliser et sauver son propre poste (ce qui est possiblement vrai)… Et qu’il ne connaît pas très bien les joueurs.

Une chose est certaine : Peu importe si Bergevin et Julien ont donné une petite, une moyenne ou une grande chance à Joe Morrow en 2017-18, soyez convaincus qu’ils ne lui en donneront plus jamais une (aussi petite soit-elle).

Perso, je considère que Julien a trop fait confiance à Morrow et qu’il lui a démontré trop de loyauté. Pourtant, son boss lui avait probablement dit de ne pas se montrer loyal envers ses joueurs, car eux ne le sont pas envers toi. #Hehe

En rafale


– Lars Eller aussi se sent mieux loin de Montréal!

– Le report de David Pagnotta, c’était du vent?

– Renaud Lavoie continue de dire que P.K. Subban ne terminera pas sa carrière avec les Predators.

– Le Groupe CH ne paye pas le juste prix pour certains services/loyers. [LaPresse] #Avantages? [LaPresse]

– Disons-nous les vraies choses…

PLUS DE NOUVELLES