Claude Julien croit toujours au potentiel de Jacob De La Rose

L’une des nombreuses citations célèbres de Marc Bergevin suggère qu’il créera toujours une place pour les jeunes joueurs qui performent. Généralement, le DG respecte bien sa parole, comme en témoigne la présence du jeune Victor Mete au sein du CH. On ne peut toutefois pas attribuer le poste de tous les jeunes dans l’alignement à des performances étincelantes. Présentement, la seule chose qui explique la présence de Jacob De La Rose à Montréal, c’est son admissibilité au ballotage. Si cette technicalité n’existait pas, il y a fort à parier que l’organisation préférait voir son espoir de 22 ans s’améliorer au sein de la Ligue américaine plutôt que dans les gradins de la LNH.

Malheureusement pour le Suédois, le Canadien vise toujours les séries éliminatoires et envoie ses effectifs lui accordant les meilleures chances de victoires soir après soir.  Dans ce contexte, on comprend mieux comment le centre a pu passer dix rencontres consécutives loin de l’action…

Il ne faut pas y voir un signe d’abandon de l’organisation. Dans son segment devant les médias, Claude Julien a assuré qu’il croyait aux qualités de De La Rose. En fait, ses performances lors de la dernière rencontre semblent avoir convaincu l’entièreté de l’entourage du Tricolore!

Max Pacioretty l’a décrit comme une pièce importante de l’équipe, Andrew Shaw a vanté sa vitesse tandis que l’entraineur apprécie son gabarit et son lancer. Julien croit tout simplement que De La Rose doit prendre plus de risques dans sa prise de décision pour mettre en valeur son talent, et doit gagner une certaine confiance en ses moyens…

Difficile lorsqu’on ne joue pratiquement pas!

Si le jeune centre souhaite obtenir plus de départs, il n’aura pas le choix : il doit trouver son identité. N’étant pas un joueur robuste ni un fabricant de jeu et encore moins un marqueur, il doit devenir un pivot apte à contrer les meilleures unités adverses. Pour y parvenir, ses habiletés au cercle des mises en jeu devront s’améliorer grandement…

Affichant une médiocre efficacité de 37,4% dans les cercles, Jacob De La Rose ne peut espérer obtenir la confiance de son entraineur pour obtenir des départs en zone défensive.

Hormis ce piètre rendement, le jeune doit augmenter son intensité d’un cran sur la patinoire. Son rang de sélection fausse la donne : son niveau de talent ne lui permettra jamais de prendre une soirée de congé.

Décidément, les prochains mois seront cruciaux pour son avenir. Prouvera-t-il qu’il est plus qu’un attaquant marginal qui fait bien les petites choses?

En Rafale

– À la demande des médias, Marc Bergevin fera une sortie publique avant la semaine de congé du CH. Il ne faut donc pas s’attendre à des révélations chocs… mais quelques réponses intéressantes au sujet de la disponibilité de Max Pacioretty!

– Je veux bien Phillip, mais tentez d’inscrire plus d’un but par partie, ok?

– À lire. Nikita Scherbak a modifié son jeu pour dominer la Ligue américaine!

– Pas de grande corrélation à établir ici… mais des données amusantes!

PLUS DE NOUVELLES