Cible potentielle : Jeff Petry | TROIS grosses transactions: Sekera à LA, Tlusty à WPG, Winnik à PIT! | Prolongation | Mise au point

La toute dernière édition de ma chronique « Cible potentielle » avant la date limite du 2 mars. Finissons en grand…

 

 

Ne me parlez pas de Vermette, Jagr, Stewart ou Glencross. Arrêtez de me casser les oreilles avec Michalek, Hejda ou Roman Polak. La vraie perle sur le marché, c’est Jeff Petry. Cessez vos recherches, ne regardez pas plus loin.

Je vous ai vu froncer les sourcils, arrêtez j’ai dit!

Ce qui sort de l’ordinaire dans le jeu de Petry, c’est d’abord sa capacité à garder le jeu simple, prendre les bonnes décisions et rester zen, tout bonnement, en plein cœur du capharnaüm défensif albertain. Oh, et à la droite du assez limité Andrew Ference, faut-il le préciser.

Qu’on s’entende sur une chose : le grand droitier ne fera pas écarquiller bien grands vos yeux dès les premières foulées. Il ne décrochera pas votre mâchoire. Il ne risque de vous faire tomber de votre siège. Mais sa compréhension du jeu et sa concentration lui servent merveilleusement bien.

« He’s not a great passer, but he passes OK. He’s not the toughest NHLer, but he generally takes the man. He’s not a big point producer, but he’s asked to carry the puck a ton and he moves it fine. » – David Staples, Edmonton Journal.

Quoiqu’il détient bel et bien une qualité « élite » : une première passe haut de gamme. La rapidité avec lequel il relaie ses avants pour effectuer une sortie de zone n’est pas à piquer des vers. C’est en partie pourquoi ses indices de possession sont à la hausse cette saison.

Ce qu’il faut également prendre en compte, c’est le bénéfice potentiel que peut amener un changement d’air quand un joueur passe d’une piètre équipe à une formation de haut de classement. Les férus de statistiques avancées analysaient à tort Tyler Myers comme un piètre joueur avant qu’il ne débarque à Winnipeg. Pire pourcentage de Chances de Marquer Pour du circuit, chiffres de possession risibles, moyennes relatives à son équipe minables… Ils ne manquaient pas d’arguments pour le dévaloriser. Mais ça, c’était à Buffalo, quand on lui confiait la même charge de travail que les Doughty, Subban et cie, alors qu’il n’était rien de plus qu’un bon défenseur de 2e paire dans une équipe somme toute bonne.

Il fallait s’y attendre : ses indices de possession de rondelle ont monté en flèche avec sa nouvelle équipe. Le CF% des 5 derniers matchs de Myers? 56%, 46%, 61%, 69%, 54%, bon pour une moyenne de 57.2%! Un bond de 22% en comparaison avec ce qu’il a cumulé avec les pauvres Sabres.

Or, contrairement à Myers, Petry n’a rien d’un boulet avec les Oilers, une équipe tout aussi médiocre. Même s’il est employé comme défenseur numéro un pour freiner les étoiles de l’Ouest. Même s’il joue à la droite de Andrew Ference. Même si les gardiens derrière lui ne sont pas à la hauteur. Malgré tout ça, les Oilers concèdent moins de tirs dans la zone dangereuse que la moyenne du circuit et en obtiennent également plus dans cette même zone quand il est sur la glace.

Et si on le comparait à Gonchar? Il évolue présentement au poste de 2e défenseur sur le franc droit, ce qui serait la position exacte de Petry dans l’échiquier du Canadien. Notez que le vieux Russe a la chance d’évoluer avec le fringant Nathan Beaulieu, au sein d’une équipe largement supérieure.


   « Mais il est à -27! Il doit être très mauvais défensivement! »

Le différentiel cumulatif des Oilers pointe à -64. Petry est employé plus de 20 minutes par match pour contrer les Ryan Getzlaf et Patrick Kane de ce monde dans la puissante association de l’Ouest. Dans de telles circonstances, il lui est pratiquement impossible de se maintenir dans les +.

« Il n’a que 15 points! Vous me dites qu’il va générer de l’offensive? Le problème du CH, c’est qu’il ne marque pas de buts! » 

Les statistiques traditionnelles se veulent un bien modeste outil pour évaluer le travail des défenseurs. Leur devoir est de tenir le jeu dans l’autre moitié de glace, loin du gardien. On oublie que la relance opère avant tout par la défense: les avants obtiennent des minutes de qualité en zone offensives et jouissent de plus de touches de rondelle quand les arrières font le travail. En ce sens, Petry aiderait le Canadien à générer plus d’offensive.

« Comme si un 3e ou 4e défenseur rapprocherait le CH de la coupe… »

Gonchar retournerait sur la 3e paire, un rôle qui lui sied mieux. Alexei Emelin, Tom Gilbert ou Jarred Tinordi pourraient écoper.

Markov – Subban
Beaulieu – Petry
Emelin/Tinordi – Gonchar
Spare: Gilbert

La brigade défensive a soudainement plus fière allure.

Avec Jeff Petry, on peut parler du Canadien en tant qu’équipe prétendante à la Coupe Stanley. Voilà. C’est dit.

Prolongation
– Lehkonen, Audette et Scherbak ont connu une bonne semaine!

– Le Canadien était dans la course pour Daniel Winnik! LIEN

Il était aussi dans la course pour Evander Kane et Cody Franson…. Et ça, c’est seulement ceux qu’on sait! La preuve qu’un échange ne se fait pas en criant ciseaux.

– Tout indique que Jiri Sekac jouera ce soir, dès 22h!

Mise au point
1. 3 GROSSES transactions ce soir!

Daniel Winnik a été échangé aux Penguins en retour du plombier Zach Sill, un choix de 2e ronde en 2016 et un choix de quatrième ronde en 2015.  LIEN

Winnik est l’un des meilleurs joueurs de soutien du circuit. Il complète une unité de soutien déjà bien nantie avec Beau Bennett et Brandon Sutter.

Les Hurricanes ont troqué le talentueux jeune Tchèque Jiri Tlusty contre un choix de 3e ronde en 2016 et un choix de 6e ronde conditionnel en 2015. LIEN

Eh ben… 

Dernier échange mais non le moindre: Andrej Sekera passe aux Kings de Los Angeles en échange de Roland McKeown et un choix de 1er tour conditionnel. LIEN

Si les Kings ratent les séries, les Hurricanes mettront la main sur le choix… mais seulement en 2016! #ProtectionMcDavid

S’ils font les séries, ce sera un choix de 1er tour en 2015. 

Un coup de Maestro de Dean Lombardi! En plus de ne pas trop hypothéquer l’avenir, il obtient un EXCELLENT défenseur en Andrej Sekera, qui devrait être en mesure de combler l’absence de Slava Voynov.

2. Un autre bel exemple de la « cassette » dans le monde de la boxe!

3. Les Blue Jackets perdent les services de Jack Skille pour le restant de la saison. LIEN

4. Daniel Winnik se réjouit de pouvoir batailler pour la Coupe! LIEN

5. Ça brasse dans le camp de GYM!

C’est DLC qui a déniché la primeur avant les médias traditionnels, cela dit… #CreditWhereItsDue

6. Un gardien qui reçoit une amende pour avoir plongé, c’est assez rare! LIEN #Neuvirth

7. Eric Lindros poursuit l’ancien arbitre Paul Stewart! LIEN

8.  Marc Denis analyse la révolution technique chez les gardiens modernes: LIEN

9. Les choses prennent une tournure intéressante à Chicago… Kane manquera 3 mois d’activité, mais libère un espace significatif sous le plafond pour permettre à Stan Bowman de bouger! LIEN

10. Les détails du contrat de Kyle Clifford: LIEN

11. Les Blue Jackets ont rappelé le prometteur gardien Oscar Dansk. LIEN

12. Jack Eichel cale une bière et crie « Buffalo I’m coming for ya! » LIEN

Pas le comportement le plus mature, vous conviendrez…

13. Un nouveau record du monde de mangeur de bacon établi à Daytona. VIDÉO

PLUS DE NOUVELLES