Christian Folin, le grand négligé de la transaction

Hier matin, lorsque Marc Bergevin a annoncé avoir effectué l’acquisition de Christian Folin et Dale Weise, il y a évidemment un nom qui a été plus populaire que l’autre. Weise, qui fut l’un favoris de la foule pendant son temps à Montréal, a reçu énormément d’attention suite à son acquisition.

Par contre, Christian Folin fut franchement négligé. Après tout, c’est lui qui était la pièce maîtresse de cette transaction, et surtout celui qui enfilera les patins le plus rapidement avec le Tricolore.

Qui est donc Folin?

Jamais sélectionné par une équipe de la LNH, le Suédois est un défenseur droitier de 28 ans qui en est à sa cinquième saison dans la LNH. Pendant son temps au Minnesota, il s’est battu avec l’arrière du Canadien Mike Reilly pour un poste, mais a également formé une paire avec lui sur la troisième unité du Wild.

Folin est reconnu comme un défenseur à saveur défensive qui maîtrise très bien les facettes robustes et physiques du sport.

Cette saison, en 26 matchs, le colosse de 6 pieds 3 a conservé une moyenne de 2.3 mises en échec par match, bon pour le quatrième rang chez les Flyers.

Du côté des tirs bloqués, Folin se classe au neuvième rang de la LNH avec une moyenne de 2.3 par match.

Il est également l’un des sept joueurs de son ancienne équipe à avoir conservé une fiche +/- positive (+5). Son style de jeu cadrera bien dans une brigade défensive qui a besoin de cette dimension fraîche, à Montréal. C’est le type de joueur qui peut faire la différence à sa façon. Par exemple, hier, contre les Maple Leafs, les hommes de Mike Babcock ont bloqué beaucoup plus de tirs que le Canadien.

Un élément stabilisateur qui a le potentiel d’aider grandement le travail de Carey Price, notamment.

En Rafale

– Quel tir.

– Weise avait gagné le trophée Jacques-Beauchamp à Montréal!

– C’est ça.

 

PLUS DE NOUVELLES