Ce que Marc Bergevin n’a pas su faire

Combien de fois avons-nous entendu Marc Bergevin se prononcer au niveau de sa ligne de centre ou de la difficulté (voire l’impossibilité) d’en obtenir via le marché des transactions? Trop souvent. Le pire, c’est que Ryan Johansen et Kyle Turris, à Nashville, ont été acquis via une transaction. Là, je ne parle pas des Stars encore. Eux aussi ont trouvé une façon de renforcer leur ligne de centre en effectuant des transactions.

Jim Nill a pris les guides des Stars de Dallas en 2013 et à cette époque-là, la ligne centrale était aussi reluisante que celle du Canadien depuis une décennie. Fier de toutes ses années passées à Detroit, il n’a pas tardé à imprégner sa marque. Nill a trouvé une façon d’ajouter Tyler Seguin et Jason Spezza à son noyau. Sans omettre les additions comme Mattias Janmark ou Martin Hanzal. Les Stars ont plusieurs options au poste de centre. Des centres polyvalents, qui peuvent également jouer à l’aile.

Ken Hitchcock, le nouveau ancien pilote de la formation, est très fier de sa ligne de centre puisqu’elle est talentueuse et dotée d’un excellent sens du jeu. Qu’est-ce qui a fait la force à Detroit pendant les années où Nill y était? La ligne de centre avec, entre autres, Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg. En 2012-13, les Stars figuraient au 21e rang au niveau du pourcentage des mises en jeu remportées. Cette année, cette équipe se situe au deuxième rang.

Lorsque Nill a amorcé son parcours chez les Stars, son but était clair : améliorer cette faiblesse évidente. À Montréal, lorsque Marc Bergevin est devenu le patron, les centres n’étaient pas de haut niveau… et c’est toujours le cas aujourd’hui. MB n’a jamais été en mesure d’améliorer cette facette. Sa gourmandise et sa croyance (impossible de trouver un bon centre sur le marché) le limitent fort probablement.

En rafale

– Les statistiques de Tuukka Rask sont monstrueuses… mais il ne sera pas du Match des étoiles.

– Les Sabres de Buffalo vont finir par rattraper le Canadien, hehe.

– C’est la première fois que je vois ce type de mise en jeu.

– Ça ne va pas bien du côté de Calgary…

– Un face-à-face entre deux espoirs du Canadien de Montréal.

PLUS DE NOUVELLES