Ce que le camp a permis d’apprendre chez le CH | En rafale

D’entrée de jeu, l’équipe de DLC tient à vous réinviter à vous inscrire au Pool de hockey Dans les coulisses, il y a 250$ à gagner et vous pourrez mesurer vos talents de poolers à l’équipe de chroniqueurs.

 

Qu’avons-nous appris avec le camp d’entraînement?

Il reste encore deux matchs à disputer chez les Canadiens avant que la saison régulière ne s’amorce. Après plusieurs jours de camp d’entraînement et quelques matchs préparatoires, on s’apprête à prendre les dernières décisions pour former l’alignement de 23 joueurs.

Le camp aura permis d’en apprendre un peu plus au sujet de certains joueurs qui évoluent dans le giron du Tricolore :

Mike Condon : Le jeune gardien de but s’est fait un nom auprès des partisans (et des dirigeants) de l’équipe avec des performances sans faille. Il a paru plus solide que l’autre candidat au poste d’auxiliaire de Carey Price, Dustin Tokarski. Profitant d’un gabarit avantageux, Condon a fait preuve de calme et de stabilité et a montré un positionnement à point. S’il ne reste pas à Montréal cette saison, on peut tout de même affirmer qu’il a un avenir dans la LNH.

Charles Hudon : Le petit joueur d’attaque est doté de mains agiles, d’une vitesse correcte et d’un sens du jeu bien au-dessus de la moyenne. Il constitue une belle police d’assurance pour le Tricolore, advenant le cas où un David Desharnais, un Tomas Plekanec ou un Brendan Gallagher devait tomber au combat. Il est tout près d’un poste à temps plein dans la LNH, mais encore un peu d’action dans les rangs mineurs ne ferait pas de tort.

Greg Pateryn : Le gros défenseur droitier a fait preuve d’une belle stabilité dans son territoire et il a clairement devancé Jarred Tinordi dans la hiérarchie de l’équipe. Il possède une vitesse adéquate et sa première passe, sans être électrisante, est franche et précise. Il apporte une robustesse nécessaire à la brigade défensive du CH et il délogera probablement Tom Gilbert dans un avenir assez rapproché.

Michael McCarron : Le joueur de centre format géant est parvenu à montrer un aspect positif dans chacun des matchs qu’il a disputés. S’il n’est pas doté d’une habileté naturelle et d’un coup de patin fulgurant, McCarron utilise bien ses atouts et sa portée. Il pourrait voir un peu d’action cette année dans le grand cirque, mais il a besoin de jouer au minimum une bonne centaine de rencontres en bas avant de graduer pour de bon.

Jacob De La Rose : Joueur à caractère défensif, De La Rose n’a rien cassé au camp. S’il a été correct avec sa couverture défensive, son instinct offensif n’est jamais apparu, c’est à se demander s’il en a un. Dans le hockey d’aujourd’hui, les joueurs incapables de générer ne serait-ce qu’un peu d’attaque ont de la difficulté à s’implanter. De La Rose devra trouver des manières de contribuer offensivement dans l’avenir et pour ce faire, il devra poursuivre son apprentissage dans la Ligue américaine de hockey.

Jarred Tinordi : L’ancien choix de première ronde du Tricolore a régressé au fil des ans, si bien que les Beaulieu, Pateryn et même Barberio l’ont devancé. Tinordi n’arrive pas à trouver la constance dans son jeu et il a tendance à se sortir de l’action en tentant d’appliquer des mises en échec percutantes. Son avenir n’est possiblement pas à Montréal, il le sait et la direction le sait aussi.

Devante Smith-Pelly : Celui que Marc Bergevin a acquis en retour de Jiri Sekac n’a rien cassé lors du camp d’entraînement. Il a toutefois pris des mesures pour mieux performer : il a perdu beaucoup de poids et a considérablement amélioré sa vitesse. Smith-Pelly est un peu perdu sur la glace, mais s’il trouvait sa voie, il pourrait devenir un genre de Steve Bernier. Il devra se battre avec Brian Flynn pour obtenir du temps de jeu.

Tomas Fleischmann : Invité en tant que joueur autonome sans compensation, Fleischmann a été l’un des meilleurs joueurs de l’équipe durant le camp et il s’est attiré les éloges des patrons comme des observateurs. Le CH tente de s’entendre avec lui afin de le mettre sous contrat, ce qui devrait techniquement se faire sous peu, à moins d’un revirement de situation inattendu.

Alexander Semin : L’énigmatique Semin a montré de belles choses au camp. Quel beau joueur de hockey, il a tout pour connaître du succès : gabarit, mains, talent, lancer, tête de hockey… Il a bien fait en étant jumelé à Lars Eller et Alex Galchenyuk. Si le trio poursuit sur sa lancée en saison, Bergevin aura réussi un coup de maître en se dotant d’un bon deuxième trio pour moins de huit millions $.

 

En bref chez les Canadiens

Texte(s) intéressant(s) au sujet des dernières décisions que devront prendre Therrien, Bergevin et leurs conseillers. LIEN LIEN

Même si Michel Therrien a encore deux matchs préparatoires à diriger, il commence à en avoir assez et a hâte que la saison s’amorce.

Le pilote des Canadiens sera l’invité à l’émission d’Éric Salvail ce soir :

La copine de Zack Kassian est très jolie, si vous voulez en savoir davantage sur elle…

En rafale

– Il y a une bataille pour le poste de gardien numéro un à Toronto.

https://twitter.com/RedWingsUpdate/status/649362647599591424

– Les frères Hanson ont donné leur opinion aux joueurs des Penguins.

– Le défenseur Andrej Meszaros a échoué dans sa tentative de mériter un poste à la ligne bleue de l’Avalanche du Colorado.

Deux québécois ont aussi été retranchés par la troupe de Patrick Roy : Marc-André Cliche et Patrick Bordeleau, qui se rapporteront à San Antonio à moins qu’une autre équipe ne se montre intéressée à leurs services.

Dans l’entourage de l’Avalanche, on perçoit ces coupures comme étant des gestes posées dans le but de faire une place à un trio de joueurs.

– La tendance est de plus en plus marquée dans la LNH, de plus en plus on voit les équipes former une quatrième ligne d’attaque avec des avants rapides et plus talentueux que ce à quoi on avait droit auparavant. L’époque des durs à cuire est vraiment révolue.

– Ça se corse pour Vincent Lecavalier avec les Flyers, on dit que pour le joueur québécois, ce sera le troisième trio ou les estrades…

– Si Lecavalier est sur la corde raide, aussi surprenant que cela puisse paraître, le vétéran Scott Gomez est toujours présent au camp d’entraînement des Blues de St. Louis. #Chatà9vies

– C’est fait, les Jays sont champions de division…

Ce que les Blue Jays de Toronto ont réalisé en s’assurant du titre de division aujourd’hui est un exploit invraisemblable. Ils étaient à huit matchs de la tête à la fin du mois de juillet et ils coiffent les Yankees et s’emparent du titre de division avec encore cinq matchs à disputer. #Wow

– Il se joue du bon hockey à Shawinigan, et les Cataractes se retrouvent en bonne posture.

Les Jays ont tout pour se rendre jusqu’au bout, suffit maintenant de s’assurer que le talent qui regorge à Toronto soit en mesure de se traduire en victoires dans les séries. L’équipe a beaucoup de puissance et de « bâton », la défensive est plutôt étanche et l’arrivée de David Price et le retour en santé du prodige Marcus Stroman ont complètement transformé la rotation des lanceurs. L’automne promet dans la Ville Reine.

José Bautista a enregistré une troisième saison de 40 coups de circuit, il entre dans un groupe select parmi les joueurs actifs.

C’est la fête pour les partisans des Jays présents à Baltimore!

– Lucian Bute serait sur le point de s’entendre sur un combat contre le Britannique James DeGale pour la ceinture des poids super-moyens de l’International Boxing Federation (IBF). DeGale part très largement favori. Une annonce pourrait avoir lieu cette fin de semaine.

– Un joueur de soccer suspendu deux ans pour un « doigt de déshonneur »…

PLUS DE NOUVELLES