Ce journaliste propose au Canadien d’échanger son choix de première ronde

Ça fait du bien une fin de semaine comme celle-ci, pas vrai?

Pas besoin d’être un partisan du Canadien pour sentir que l’atmosphère parmi les observateurs sportifs à Montréal est beaucoup plus détendue, suite à deux victoires consécutives.

Bien sûr, celles-ci ne permettront pas au CH de revenir dans la course aux séries. Toutefois, elles offrent un répit à l’équipe de relations publiques du Canadien, qui n’aura pas à faire face à une avalanche de commentaires négatifs.

Cette atmosphère éphémère remplit de positivisme doit certainement fait sourire Geoff Molson. Après y avoir gouté au cours de quelques saisons, il y a de fortes raisons de croire que le propriétaire souhaitera renouer avec celle-ci à temps plein, lors de la prochaine campagne. Du moins, c’est ce que croit Renaud Lavoie.

L’informateur de TVA Sports estime que le Canadien de Montréal ne peut se permettre de connaitre deux saisons aussi misérables de manière consécutive. Pas de doute, l’état-major visera un retour en séries en 2019.

Pour ce faire, il devra (enfin) tenter de combler les pertes de Radulov et Markov, sans qui l’équipe n’affiche plus le même panache.

Acquérir deux joueurs de cette importance au sein du marché des joueurs autonomes relève probablement du rêve…

Bien sûr, avec un énorme coup de chance, le CH compétitionnera pour une Coupe Stanley dès l’année prochaine, en obtenant le premier choix du prochain encan, sélectionnant Rasmus Dahlin et mettant sous-contrat l’un des meilleurs centres du circuit, John Tavares…

Avouez que vous aviez déjà envisagé ce scénario de rêve? En effet, il s’agit probablement du plan A du Canadien…

Sauf qu’avec ce type de plan A, détenir un bon plan B, C, D, et même E…

C’est pourquoi Renaud Lavoie estime que le Canadien devrait considérer transiger sa sélection de première ronde, advenant que celle-ci se retrouve au sein du top 3. Ainsi, Marc Bergevin pourrait acquérir plus d’une pièce pouvant aider sa formation dès l’année prochaine, et créer ainsi un groupe aspirant au séries éliminatoires.

Ce n’est pas si fou… si l’équipe ne vise qu’un retour en séries!

Se qualifier pour les séries, ce n’est pas si difficile que cela. La preuve : le Canadien y est parvenu à maintes reprises sans détenir un réel centre de premier plan.

Alors que la Coupe Stanley ne s’est pas pointé le nez à Montréal depuis 25 ans, Geoff Molson doit réviser ses priorités : est-il prêt à faire un pas considérable vers l’arrière, essuyer les critiques des médias puis subir une baisse considérable aux guichets pour offrir une chance digne de son nom au Canadien de renouer avec la gloire?

Nous ne le répèterons jamais assez : les prochains mois risquent de dicter l’avenir à long terme de l’équipe…

En Rafale

– Avec ses deux victoires, le CH s’éloigne du fond du classement…

– Effectivement Gaston…

– Cute!

– Julien l’aime son Morrow.

– Des recruteurs du CH ont épié hier une partie du club-école des Stars…

PLUS DE NOUVELLES