Ce centre tournera-t-il le dos au Canadien?

Il y a de ces joueurs avec qui l’on n’a rien à perdre!

Plusieurs doutes persistent toujours au sujet de Jake Evans… et ce dernier commence à y être habitué!

Il n’y a que trois joueurs qui ont été sélectionnés après le capitaine du Fighting Irish, en 2014. Evans revient donc de loin, alors qu’il est en lice au trophée Hobey-Baker, remis au joueur par excellence universitaire américain…

Malgré cela, son potentiel chez les professionnels en fait sourciller plus d’un. Bien que ses aptitudes de fabricant de jeu ne fassent aucun doute, son grand manque de vitesse pourrait venir mettre fin à ses rêves de devenir le prochain Anze Kopitar…

Peu importe. Même si les chances que ce joueur transpose sa production offensive à la LNH sont faibles, le Canadien ne peut se permettre de perdre ses services…

Bien entendu, la solution la plus simple pour Evans serait de s’entendre avec le CH dès la fin de sa campagne universitaire…

Toutefois, celui-ci pourrait avoir l’embarras du choix, et se négocier de meilleures conditions de travail en attendant jusqu’au 15 août, où il sera libre de négocier avec les 30 autres équipes du circuit Bettman.

Jake Evans dit ne pas avoir entamé de pourparlers contractuels avec le Canadien pour le moment, voulant se concentrer plutôt sur le parcours de son équipe actuelle en séries éliminatoires.

Cependant, il ne cache pas que le Tricolore possède une place particulière dans son cœur, puisque c’est la seule équipe de la LNH a lui avoir offert une chance, en 2014…

Espérons qu’il ait la fidélité plus à cœur que son patron, Marc Bergevin …

En Rafale

– Certainement pas!

– Je crois que certains directeurs généraux accueilleraient Price à bras ouverts, sans rétention de salaire.

– C’est plus glamour pour M.Adonis!

– De beaux souvenirs…

PLUS DE NOUVELLES