Cayden Primeau a-t-il ce qu’il faut pour percer dans la LNH… dès 2023?

S’il y a bien une position qu’on ne peut pas dénigrer, chez le Tricolore, c’est entre les deux poteaux. L’équipe de recruteurs du Tricolore semble avoir un œil particulièrement développé afin de détecter les talents, chez les gardiens de but.

Au courant des dernières années, les bons coups semblent se multiplier.

Michael McNiven (2015) et Charlie Lindgren (2016) ont tous deux été recrutés par le club montréalais en tant qu’agents libres, et les deux jeunes hommes impressionnent, depuis. Plus récemment, un autre cerbère se démarque.

Cayden Primeau.

Sélectionné en septième ronde du dernier repêchage, le fils de Keith a commencé à dominer la NCAA, cette saison, alors qu’il s’est mérité le poste de gardien #1 de son équipe… Au détriment d’un vétéran âgé de 5 ans de plus que lui. À seulement 18 ans, c’était déjà impressionnant.

Depuis, le jeune gardien a continué à emprunter le chemin de l’excellence. Son équipe du Northeastern University se retrouve désormais en finale, et c’est en grande partie grâce à lui.

Ryan Kennedy a fait de l’Américain son joueur emblématique (pour sa chronique d’espoirs hebdomadaire), cet après-midi, et parle de lui comme étant l’un des joueurs les plus importants du Beanpot.

Kennedy précise que Primeau est sans aucun doute l’un des freshman les plus impressionnants, cette saison. Il a travaillé très fort sur ses lacunes et les chiffres parlent d’eux même.

En demi-finale, contre Boston College, Primeau a stoppé les 37 rondelles dirigées vers lui, se méritant un blanchissage et un billet pour la finale. 

Un de ses coéquipiers, un vétéran du circuit, n’avait que de bons mots pour lui suite à la victoire.

« C’est évidemment extrêmement impressionnant, mais il a été comme ça toute la saison. Ça commence aux pratiques. Il a été de loin notre meilleur gardien aux pratiques. Il prend soin de lui-même et fait tout ce qu’il y a de mieux pour lui à l’extérieur de la patinoire. » – Dylan Sikura

Pour ce qui est de sa possible arrivée dans la Ligue Nationale, l’analyste avance que la saison 2023-2024 pourrait être la bonne.

Ça paraît loin, mais pour un gardien, c’est normal. Le développement est toujours beaucoup plus long. Mais au final, on parle d’une période de 5 ans. Ce n’est pas si mal, et le processus pourrait être accéléré et survenir d’ici là.

Cayden a réellement bénéficié des conseils de son père, d’un côté mental, ce qui fait de lui un gardien extrêmement balancé.

En Rafale

Thread intéressant à lire… Même si je n’y crois pas une seconde.

– Une carrière dévastée par les blessures…

– Ryan Poehling sur l’image à la une… J’aime.

– Sa condition a touché plusieurs personnalités, dans l’entourage de la LHJMQ.

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES