Le (bon vieux) Carey Price vole le match et donne la victoire au Tricolore

Quoi de mieux pour commencer la semaine qu’un duel entre les vieux rivaux de Montréal et Boston?

En autant que celui-ci soit plus intense que le précédent… ce qui n’était pas difficile à battre!

Un duel important, car avant sa tenue, seulement trois points séparaient les deux protagonistes au classement. Les Bruins avaient un match en main.

Finalement, c’est le Canadien qui a remporté la victoire ce soir, avec un gain de 3-2 dans un affrontement effréné.

Ce soir, on a eu droit à un bon spectacle entre deux clubs qui ne s’aiment pas et qui ne se gênent pas pour le montrer. De l’intensité et du brasse-camarade étaient au menu!

La palme, de ce côté, revient aisément à Kevan Miller et Nicolas Deslauriers pour ce combat.

En fin de 2e période, ça a brassé aussi entre DeBrusk et Domi.

https://twitter.com/BruinsCLNS/status/1084998498368536578

Le type de séquence qu’on ne voit plus tant que ça dans la nouvelle LNH.

Un joueur qui a commencé le match en force, c’est Brad Marchand, qui était partout sur la glace. À la longue, il a fini par secouer les cordages avec un tir de grande qualité.

Price a déjà mieux paru, mais Weber aussi. Il a été carrément pris à contre-pied sur son pivot, ce qui a laissé beaucoup d’espace à Marchand! Le capitaine ne connaît pas ses meilleurs moments depuis la rondelle reçue au visage lundi dernier.

Peu avant que le premier tiers ne se termine, Phillip Danault a gagné une (autre) mise en jeu, ce qui a permis à Gallagher de faire dévier le tir de la pointe de Jeff Petry. Un but à la sauce du #11 quoi!

Un autre qui a profité de sa marque de commerce pour faire scintiller la lumière rouge, c’est Paul Byron. Il a utilité sa superbe vitesse pour semer Patrice Bergeron, en désavantage numérique en plus!

Le trio de Bergeron était aussi sur la glace pour le premier but des visiteurs.

Accorder un avantage numérique en fin de match à la 3e équipe dans la LNH à ce niveau, on appelle ça jouer avec le jeu. Chaput a été envoyé au cachot pour avoir retardé le match et Krejci en a profité pour forcer la prolongation.

Chaput va-t-il se reposer demain soir contre les Panthers?

Une prolongation qui n’a pratiquement pas eu le temps de commencer, alors que Jeff Petry a décidé qu’il était temps de retourner à la maison… et vite!

Un 200e point en carrière et un autre but gagnant en prolongation en 2019 pour Petry!

Si Rask n’a pas été très occupé (22 lancers reçus, 19 arrêts), Carey Price a été TRÈS occupé, lui qui a arrêté 41 des 43 tirs dirigés vers lui.

Si le Canadien repart de Boston avec des points au classement, c’est VRAIMENT grâce à son gardien. Il a tenu le coup avec brio pendant que les Bruins bourdonnaient autour de lui constamment.

Prochain match : demain soir, 19h30, face aux Panthers au Centre Bell.

‘Prolongation’

– Les Bruins ont choisi de revêtir leur chandail vintage de la Classique hivernale, le CH a donc porté son chandail rouge.

– Tout à fait vrai! Deslo a servi un électro-choc à sa gang, au bon moment!

– Bon, ici, on peut aussi voir le côté négatif avec le PP qui ne produit pas… ou le positif avec le PK, où les joueurs ont marqué.

– On a un nostalgique ici!

– Claude Julien est encore capable de faire plaisir à ses anciens partisans.

– J’adore!

PLUS DE NOUVELLES