Carey Price sauve la peau de son équipe (et écrit une page d’histoire)

Le Canadien avait une mission claire : démontrer que la dégelée subie vendredi dernier, face aux Ducks, était un accident de parcours, en battant l’une des pires équipes de la LNH, les Red Wings.

C’est Dale Weise qui a écopé pour le retour au jeu de Tomas Tatar… et personne ne s’en est plaint!

Par moments, on se demandait si le Canadien allait jouer avec un sentiment d’urgence. Il a (difficilement) sorti la tête de l’eau, en route vers un gain de 3-1.

Et disons que Carey Price, principal architecte de ce gain, a grandement mérité sa page d’histoire dans le livre des Canadiens. Il est désormais le gardien le plus victorieux de l’histoire de l’équipe!

https://twitter.com/PiraticalPat/status/1105652135964876800

Oui, je vous entends déjà dire qu’il ne lui manque qu’une Coupe Stanley… Et jusqu’à preuve du contraire, c’est vrai.

Le Canadien a pourtant commencé le match de belle façon et à la fin de la première période, il avait le dessus avec 13 lancers contre 6 pour les visiteurs. Toutefois, à partir de la moitié de cette période, les Red Wings avait un edge dans les batailles pour la rondelle.

Andreas Athanasiou a eu la meilleure chance de marquer du côté des Red Wings.

Et du côté du Tricolore, c’est Tomas Tatar qui a filé seul devant Jonathan Bernier.

Le Canadien n’a pas commencé le deuxième tiers en force, mais le but de Max Domi, qui a fait dévier un tir d’Andrew Shaw, a donné toute une étincelle à son équipe.

Le trio de Domi, Shaw et Byron a été le meilleur du côté des locaux durant ce duel.

Et cinq minutes plus tard, Kulak, qui a remplacé Mike Reilly dans la formation, a doublé l’avance du Bleu-Blanc-Rouge.

Les Red Wings n’ont pas perdu de temps à couper l’écart de moitié, via le meilleur attaquant des visiteurs ce soir, Andreas Athanasiou.

Oui, mauvais but accordé par Price, aucun doute là-dessus. Mais c’est pas mal son seul égarement de la soirée, lui qui a, comme d’habitude, maintenu son équipe dans le match. Il a fait 20 arrêts, contre 33 pour Jonathan Bernier, lui aussi très bon devant son filet.

Max Domi a complété la marque avec un but dans un filet désert.

Que penser de ce match?

Les optimistes vont dire que le Canadien a su faire ce qu’il fallait pour empocher les points au classement et tenir la cadence imposée par les Blue Jackets et les Penguins, qui ont remporté leur match respectif.

Les pessimistes ont raison de s’inquiéter de la soirée de travail de leurs favoris. Les Red Wings, une équipe ordinaire privée de Dylan Larkin, ont dicté le rythme pendant des longs moments, particulièrement durant la dernière période. C’est de mauvais augure alors que le CH repart sur la route pour affronter les Islanders.

Prochain match : jeudi 14 mars, 19h, face aux Islanders au Nassau Coliseum.

Prolongation

– Phillip Danault est un joueur extrêmement utile avec le CH, qui a des grandes responsabilités. Sur le plan offensif, il n’a pas marqué à ses 14 derniers matchs, en incluant celui de ce soir. Au moins, il joue en PP maintenant et il provoque des choses.

– Ça ne l’a pas empêché de connaître une très bonne soirée de travail ensuite, mais personne n’aime voir ce genre de jeu.

– Rien à rajouter là-dessus!

– Il a fallu regarder la feuille de pointage pour s’apercevoir que Filip Zadina a réellement joué… 17 minutes! Il a obtenu un lancer et terminé avec un différentiel de -1. Bref, il n’a pas fait regretter encore le choix de Kotkaniemi par l’état-major du CH.

PLUS DE NOUVELLES