Carey Price parle du gros leadership (sans Max Pacioretty)

Le Canadien compte sur deux choses primordiales pour se relancer et éviter le même type de naufrage que l’an dernier : l’attitude renouvelée et la tenue de l’ancien Carey Price. C’est de cette façon que ce groupe conservera la tête hors de l’eau… Même si Price n’affiche rien de reluisant pour l’instant, son public se doit d’être patient, les joutes préparatoires sont toujours plus ardues pour un cerbère.

On veut ce genre de pirouette de sa part.
(Crédit: capture d’écran (YouTube))

Ceci étant dit, on est tous conscients, nous, les amateurs et les blogueurs, que l’ambiance a été épurée dans le vestiaire orné de bleu-blanc-rouge. Le plan dressé par Marc Bergevin et Geoff Molson fonctionne… jusqu’à présent. Du moins, l’attitude que l’on souhaitait insérer semble bien palpable, et même la colonne de la formation en est consciente. Voici ce que le numéro 31 a indiqué à Pierre LeBrun, via le site The Athletic.

Jusqu’à présent, ça a été génial. Nous avons beaucoup d’enthousiasme dans le vestiaire. J’aime la façon dont les gars se rassemblent. J’ai l’impression que l’attitude de cette année est vraiment bonne et très positive. – Price

Lors d’un entretien avec un membre du Canadien, il est impossible pour un journaliste d’éviter le sujet de Max Pacioretty et de la lettre « C » de capitaine laissée vacante. L’ambiance semble tellement saine au sein de ce noyau actuel et Price a stipulé que les gars avaient bien pris le départ de Max Pacioretty… Puis Shea Weber est là, supporté par un bon groupe de leaders, ça n’a pas ébranlé personne.

Je pense que les gars ont bien réagi. Nous avons quelques vétérans dans notre équipe qui ont aidé. Évidemment, avec Webs (Shea Weber) et le groupe de leadership solide, ça aide certainement. – Price

Si cette attitude demeure et que Price peut reprendre le contrôle, le Canadien va s’en tirer beaucoup mieux que visionner par les spécialistes et plusieurs amateurs. Faites juste imaginer un pourcentage d’arrêt de .925, ça ferait toute une différence au niveau des résultats collectifs. Bref, à lire les commentaires recueillis par LeBrun, on dirait bien que l’attitude de Pacioretty n’était plus adéquate. La question se pose avec ce genre de propos, non?

En rafale

– Selon Jonathan Bernier, Filip Zadina devrait percer l’alignement des Red Wings de Detroit. Un discours un brin différent que l’entraîneur-chef.

Le cerbère québécois a également encensé l’embauche d’Alex Burrows (chez le Rocket).

– Voici les ballottés du jour et parmi ceux-ci, Jean-Sébastien Dea.

– Joshua Roy… retenez ce nom.

– Un accord à deux volets pour Mark Letestu.

– Les Yankees réussiront-ils à pénétrer l’histoire?

PLUS DE NOUVELLES