Byron: une nouvelle mode dans la LNH? | Ça commence ce soir! | En rafale

On y est enfin : la 98e saison de l’histoire de la LNH s’amorce dès ce soir, alors que quatre matchs sont prévus à l’horaire :

Les Rangers de New York visitent les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago.

Les Canucks de Vancouver visitent les Flames de Calgary.

Les Sharks de San Jose visitent les Kings de Los Angeles.

Et…

Les Canadiens de Montréal visitent leurs rivaux des Maple Leafs à Toronto.

L’acquisition de Paul Byron: une nouvelle tendance s’impose dans la LNH

Hier, Max Lussier abordait le fait que les Canadiens n’ont pas d’homme fort et qu’avec le départ de Brandon Prust et l’absence forcée de Zack Kassian, il n’y avait personne dans l’alignement régulier du Tricolore pour sortir les poings si cela s’avère nécessaire. On remarque de plus en plus que l’époque des matamores est révolue et que les Colton Orr et George Parros de ce monde n’ont plus leur place dans la LNH. Ce n’est pas une tendance temporaire, c’est là une nouvelle façon de faire qui s’implante. En voyant les Canadiens sélectionner Paul Byron au ballottage en provenance des Flames de Calgary, il est permis de penser qu’une nouvelle sorte de spécialistes est en train d’émerger dans le circuit. Avec le nombre de matchs ayant recours au temps supplémentaire en hausse, les joueurs de talent passent beaucoup de minutes sur la patinoire et on délaisse de plus en plus les cols bleus classique (aux gros bras) de quatrième trio au profit de joueurs plus offensifs. La profondeur est une clé et il est difficile de marquer des buts dans la LNH d’aujourd’hui, ce qui signifie que l’apport offensif d’un quatrième trio devient un bonus précieux pour une équipe. En alignant un Paul Byron plutôt qu’un George Parros, on se donne une latitude au niveau de l’utilisation, compte tenu qu’un Parros ne peut passer plus de cinq minutes sur la patinoire, tandis qu’un Paul Byron a les outils pour être utilisé de huit à dix minutes par son entraîneur, sans que cela ne mette son équipe dans le trouble.

 Plusieurs papiers sur les Canadiens ce matin…

Mine de rien, en amassant un seul point, Tomas Plekanec deviendrait le 23e porte-couleurs de l’histoire du Tricolore à amasser 500 points. En 761 matchs en carrière, le numéro 14 a marqué 202 buts et ajouté 297 passes. LIEN

TVA Sports propose Cinq dossiers à suivre cette saison chez le CH. Les cinq points soulevés concernent Carey Price (pourra-t-il répéter sa saison de rêve?), le nombre de points qu’amassera Max Pacioretty, le sort de Jarred Tinordi, on se demande si Zack Kassian sera en mesure de revenir et on s’interroge à savoir si Mike Condon conservera le poste d’auxiliaire à Carey Price.

Du côté anglophone, CTV News revisite les changements survenus chez les Canadiens. On aborde les arrivées de Semin, Fleischmann, Condon et Byron. #KassianLui?

Marc De Foy signe un papier sur l’arbre généalogique du capitaine Max Pacioretty, dont la grand-mère, Thérèse Savoie, est originaire de Montréal. LIEN

Les Canadiens étaient bien au fait des habitudes de vie de Zack Kassian avant de procéder à son acquisition, mais Marc Bergevin a tout de même décidé de prendre le risque. Kassian a un problème qui peut prendre toute une vie à régler, saura-t-il relever le défi? LIEN

François Gagnon revient sur l’affaire Zack Kassian et affirme avoir discuté avec de nombreux joueurs, dirigeants et anciens athlètes et confirme que la drogue – surtout la cocaïne – est très présente et fort prisée dans les différents vestiaires de la LNH et même de la LAH. Il prend d’ailleurs le soin de préciser que de la drogue circule assurément aussi dans le vestiaire des Canadiens. LIEN

Le toujours très intéressant Dany Dubé y va de ses prédictions sur l’allure de la saison à venir pour le Tricolore.

Eric Engels voit les Canadiens terminer au deuxième rang dans l’Association de l’Est, il pense qu’en passant au centre, Alex Galchenyuk va amasser plus de 60 points, que Price va de nouveau mériter le trophée Vézina, que Subban terminera la campagne en étant dans le trio des finalistes pour l’obtention du trophée Norris et que le nouveau venu Alexander Semin inscrira entre 18 et 21 buts. LIEN

En rafale

– La rétrogradation d’Olli Maatta, l’excellent défenseur des Penguins de Pittsburgh, n’est qu’un geste comptable posé dans le but de procéder à des mouvements de personnel qui auront lieu aujourd’hui.

– Le USA Today y va de 10 prédictions audacieuses en vue de la saison 2015-16. En gros, on s’attend à ce que ce soit la dernière saison pour Steven Stamkos à Tampa Bay, on voit seulement deux équipes du Canada participer aux séries, en l’occurrence les Canadiens et les Flames. On estime que Patrick Roy sera le premier à écoper chez les entraîneurs-chefs de la LNH, on ne croit pas que les Sharks de San Jose participeront aux séries éliminatoires, on pense que les Flyers auront une saison de misère, que Phil Kessel n’inscrira pas plus de 40 buts, que Bruce Boudreau en est à sa dernière saison derrière le banc des Ducks d’Anaheim, qu’on annoncera un réalignement des divisions au moment où on confirmera l’expansion (Québec et Las Vegas), que les nouveaux Blackhawks seront encore puissants et que Chris Kreider affichera de meilleures statistiques offensives que son coéquipier Rick Nash.

– Malgré les réticences du propriétaire des Bruins de Boston, on pense que l’expansion est inévitable et que l’argent parlera plus fort que l’avis de Jeremy Jacobs. Qui plus est, on pense que cette expansion pourrait arriver dès la prochaine saison dans les sphères de la LNH. Comment ne pas y croire quand on réalise qu’une expansion de deux nouvelles équipes permettrait à toutes les formations actuelles de toucher la bagatelle de 33 millions $?

– L’année de la 25e ? Ici, on ne parle pas d’une 25e Coupe Stanley pour les Canadiens, mais bien d’une 25e participation consécutive aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour les Red Wings de Detroit, un exploit impressionnant dans le hockey moderne. Ce sera toutefois très difficile pour les Red Wings, leur séquence est en péril.

– Mine de rien, aucune équipe n’est parvenue à remporter deux Coupes Stanley en autant d’années depuis les Red Wings de 1996-97 et 1997-98.

– Ce matin sur les ondes du 91,9 Sports, Michel Villeneuve et Michel Langevin ont prédit que Claude Julien des Bruins de Boston serait le premier entraîneur-chef à perdre son emploi dans la LNH, tandis que le choix d’Enrico Ciccone est Ken Hitchcock des Blues de St. Louis.

– Un arrière de la LHJMQ paraphe un contrat avec les Sharks de San Jose. LIEN

– Kris Letang est très content de la durée de la suspension imposée à Raffi Torres, spécifiant au passage que la sécurité des joueurs est un enjeu capital. LIEN

– Steven Stamkos est ouvert à négocier en cours de saison avec le Lightning de Tampa Bay, lui qui sera (peut-être) joueur autonome sans compensation au terme de la présente campagne. Depuis des années, on entend que Stamkos rêve de s’aligner avec les Maple Leafs de Toronto, est-ce que Stamkos utilisera son statut d’agent libre pour réaliser ce rêve l’été prochain? Possible.

– Il y a de ces titres qui peuvent faire sursauter, comme celui au sujet de Scott Gomez sur le site de The Hockey News : la signature de Scott Gomez avec les Blues de St. Louis serait un geste intelligent!!!

– Dave Morissette a goûté à la médecine de Lucian Bute.

– Un « picture goal » dans la CHL

– Le jeune Mikko Rantanen vit un véritable rêve avec l’Avalanche du Colorado.

– Signature mineure chez les Oilers d’Edmonton.

– La grande classe à Miami, alors que les Dolphins ont limogé leur entraîneur Joe Philbin via un appel téléphonique…  #Champion

PLUS DE NOUVELLES