Byfuglien : Une histoire d’alcool de drogues ou de médicaments?

Dustin Byfuglien a été arrêté le 31 août dernier alors qu’il conduisait un bâteau dont les phares étaient éteints, en début de soirée, au Minnesota.

Contrairement aux rumeurs qui planaient, on avait appris quelques jours après que Byfuglien avait accepté de passer un alcootest et que ce dernier avait affiché un taux d’alcoolémie d’environ 0.03, ce qui est nettement inférieur à la norme légale.

Il avait cependant refusé de se soumettre à un test d’urine après avoir été amené en prison pour y passer quelques heures.

Voilà qu’on nous dit cet après-midi qu’il fera face à 4 chefs d’accusation dont navigation de plaisance sous l’influence de l’alcool ou de drogues et refus de fournir un échantillon d’urine.

Photo : Hennepin County Sheriff

Selon le rapport de police officiel, Byfuglien s’exprimait difficilement, titubait et sentait l’alcool.

Ça sent l’acharnement, vous ne trouvez pas?

Oui… Mais disons que ce passage tiré du site Cyberpresse.ca pourrait apporter une autre vision à l’histoire :

 » Byfuglien a admis avoir pris un relaxant musculaire, mais ne pouvait se rappeler le nom du médicament car il dit qu’il prend environ 17 différents suppléments par jour. « 

Un peu d’alcool, un relaxant musculaire, 17 suppléments, et j’en passe… N’est-ce pas là un dangereux cocktail?

Le problème qui a coûté la vie à Boogaard, Belak et Rypien ne semble pas seulement attribuables aux enforcers

PLUS DE NOUVELLES