Brent Seabrook a refusé de lever sa clause de non-échange

Le contrat de Brent Seabrook ne vaut plus son pesant d’or pour les Blackhawks. À 33 ans, le défenseur est sur la pente descendante, et considérant les conjonctures actuelles à Chicago, Stan Bowman aimerait faire de la place sur sa masse salariale pour repartir (presque) à neuf.

Les Hawks n’ont que 4,8M$ de libre sous le plafond, mais la bonne nouvelle est qu’ils n’ont pas de gros contrats à négocier l’été prochain. 

Inquit, les Blackhawks cherchent également à se rajeunir, et ils ont fait un beau travail à ce niveau depuis quelques années.

La formation de l’Illinois a repêché Henri Jokiharju, Adam Boqvist et Alex DeBrincat, tandis qu’ils sont allés chercher de jeunes joueurs avec un bel avenir en Dylan Strome, ou encore Brendan Perlini – même s’il connaît des difficultés dernièrement.

Tout cela nous ramène à Seabrook. Dans les derniers jours, nous avons appris que Stan Bowman avait demandé à son arrière de lever sa clause de non-échange. Cette requête a cependant été refusée…

Il reste encore 5 (!) saisons au contrat de Seabrook, qui vaut 6.8M$ par année. Sa clause de non-mouvement complète se transformera en clause de non-mouvement modifiée à partir de la saison 2022-2023.

Bref, vous aurez donc compris que les Hawks sont dans de beaux draps…

Seabrook pourrait cependant aider une formation aspirante grâce à son expérience. Il connaît également une saison plus ou moins satisfaisante, lui qui a 20 points en 52 matchs jusqu’à maintenant.

Il semble donc que l’avenir du #7 se trouve hors de Chicago, même si ce dernier a du mal à l’accepter…

En rafale

– Pas une bonne nouvelle, ça…

– À lire.

– Ça, c’est plutôt drôle.

– Mete réagit au coup que Lucic lui a donné.

PLUS DE NOUVELLES