Brad Richards, un agent libre intriguant

Même s’il a enregistré son plus bas total de points en carrière lors d’une saison complète, Brad Richards s’est avéré l’une des plus grandes aubaines de la LNH cette année.

Après avoir vu son contrat être racheté par les Rangers, le natif de l’Île-du-Prince-Édouard a accepté un modeste pacte d’un an lui versant deux millions. Un rabais qui lui a permis de joindre une puissance de la LNH et remporter une deuxième Coupe Stanley. Le vétéran a même joué un rôle décisif lors du match #6 en servant Patrick Kane sur un plateau d’argent pour clouer le cercueil du Lightning en fin de 3e période.

Durant la saison morte, le directeur général dont l’équipe a gagné la Coupe Stanley doit parfois éviter le piège de la loyauté. L’été dernier, Dean Lombardi a cru bon garder Mike Richards, car il a rendu de bons services aux Kings durant les séries éliminatoires et il en paie présentement le prix.

Stan Bowman devra éviter de se torpiller dans l’enfer salarial et la tâche ne sera pas facile. Doit-il renouveler le contrat de Richards? S’il coupe les ponts, il doit demander à Teuvo Teravainen de prendre les commandes du 2e trio et repositionner Andrew Shaw au centre de la 3e ligne. Richards sait pertinemment qu’il n’a pas été payé à sa juste valeur et il sera en droit de demander une légère augmentation.

Les équipes faibles au centre ont intérêt à le garder dans leur ligne de mire le 1er juillet. Brad Richards est l’un des agents libres sans compensation les plus productifs à forces égales, se classant au 6e rang pour les points cumulés à 5 contre 5 derrière Winnik, Frolik, Stafford, St-Louis et Ribeiro.

Si on le compare aux joueurs du Canadien, seul Max Pacioretty affiche un meilleur ratio de points par tranche de 60 minutes que lui.

Évidemment, la profondeur offensive des deux équipes ne se compare pas. Mais suivre la cadence de Patrick Kane, ce n’est quand même pas de la tarte. 

Cette année, le vétéran a offert un excellent rapport qualité-prix de 18.5 points par million dépensé. On peut s’attendre à ce que ses demandes soient plus raisonnables que celle de Soderberg, St-Louis, Beleskey et les autres « gros noms » (c’est relatif) qui attaqueront le marché.

Le CH doit-il le convoiter?

Dans l’actuel état des choses, Richards ne semble pas cadrer dans les besoins du CH à l’attaque. Certains diront qu’il se veut supérieur à David Desharnais (ce qui peut se débattre des deux côtés), mais échanger ce dernier pour cette unique raison constituerait un travail risqué et, au final, peu utile aux yeux de Marc Bergevin.

Il faut plutôt regarder du côté d’une jeune équipe comme les Flames, qui ont beaucoup d’espace sous le plafond salarial et gagneraient à améliorer leur ligne de centre. Richards se voudrait un bon mentor pour Bennett, Gaudreau, Monahan et cie, et il aiderait l’organisation à atteindre le plancher salarial à un prix abordable.

Bien entendu, je ne fais que spéculer…

En rafale
– Confirmé: D.J. Smith, l'(ancien)entraineur-chef des Generals d’Oshawa devient l’adjoint de Mike Babcock.

– Les Islanders ont finalement terminé de payer Alexei Yashin!

Pas Rick DiPietro…

Anson Carter a eu besoin de sept points de suture à cause d’un collègue de NBC! LIEN

– Un classique aux États-Unis… #TP

– Duncan Keith a été le MVP des séries. Stan Bowman devra être le MVP de la saison morte! LIEN

– Êtes-vous surpris?

– Intéressant…

– Daniel Alfredsson remettra le trophée Calder à Las Vegas. Mark Stone des Sénateurs est un candidat. LIEN

– Don Cherry critique Jon Cooper pour la manière dont il a employé Steven Stamkos. LIEN

– Les Blue Jays ont renforcé la sécurité de leur base de données dans la foulée du scandale de piratage des Astros par les Cardinals! LIEN

– Lawson Crouse est aimé des recruteurs.

– Les 10 meilleurs gardiens de la cuvée de 2015: LIEN

PLUS DE NOUVELLES