Brad Marchand avoue qu’il doit corriger son attitude

Il y a un bon début à toute chose.

Brad Marchand n’a pas la réputation du gentilhomme, à travers la LNH. Il ne sera jamais nominé au trophée Lady-Byng, disons-le.

Si les coups dangereux ou traîtres de l’attaquant des Bruins lui ont forgé une réputation de peste, le tout a atteint un niveau un peu différent lors des dernières séries éliminatoires lorsqu’il a commencé à licher les joueurs adverses. Vous avez entendu l’histoire et vus les vidéos : bien des gens étaient mécontents et avaient honte.

Il semblerait toutefois que le #63 ait appris de l’expérience et des critiques. Le Canadien de 29 ans croit avoir à se regarder dans le miroir, suite à ses derniers actes. Car même s’il vient de connaître deux saisons tout simplement incroyables, il ne se méritera jamais le respect des autres en propageant sa salive dans la figure de ceux-ci.

Mon collègue Jeff Drouin en a parlé ce matin : il est dans la tête de tout le monde, et pas pour les bonnes raisons.

Marchand peut être considéré comme quelqu’un de très spontané : il ne pense pas réellement aux conséquences avant d’agir. Dans la vie, en général, ça peut être problématique. Dans le monde du sport professionnel, avec des millions de yeux qui suivent tous tes gestes, ce l’est un peu plus.

Il a vraiment mis l’accent sur le fait d’apprendre de ses erreurs. Il est important de lui offrir la chance de s’exprimer et de parler de ses intentions. C’est beau, parler en négatif, mais s’il veut s’améliorer, c’est important de le noter.

« Certaines choses que j’ai faites ont besoin de changer. Alors je pense que ce sera la chose la plus importante que je retiendrai de ce qui est arrivé lors des derniers jours – analyser et comprendre les conséquencnces de ce que je fais. »

Il affirme ne plus jamais vouloir embarrassé son équipe et ses coéquipiers. Il a l’air sincère, également, dans ce qu’il raconte.

Ses coéquipiers le supportent, en tout cas. Zdeno Chara lui a offert son support, alors que les Bruins vident le vestiaire.

Marchand est un excellent joueur, mais s’il peut éliminer les facettes nocives de son style de jeu, il le sera encore plus.

Il vient tout de même d’inscrire 85 points en 68 matchs…

En Rafale

– Bien dit.

– Ce n’est pas pour rien que Peter Laviolette a confiance en lui.

– Un survivant de la tragédie d’Humboldt.

 

 

PLUS DE NOUVELLES