Boucher quitte le navire, Roy à la rescousse?

Mikaël Lalancette met le doigt sur le mot parfait pour décrire la démission de Philippe Boucher de son poste d’entraîneur-chef des Remparts de Québec : c’est une réelle bombe.

L’ancien joueur de la LNH quitte ce poste prestigieux sans avoir d’autres plans en tête. Il assure que sa démission n’est pas liée au fait que Matthew Boucher, son fils et attaquant le plus productif des Remparts, a terminé son stage chez les juniors.

Un retour dans la LHJMQ est écarté par Boucher.

Il faut savoir que le pilote des Remparts a connu des succès mitigés. Lors des cinq dernières années, il s’est incliné en première ronde à quatre reprises, un rendement inacceptable pour une organisation aussi prestigieuse. Des déclarations tranchantes du propriétaire Jacques Tanguay peuvent donner l’impression qu’on assiste ici à un cas de congédiement masqué…

Nonobstant son efficacité, Philippe Boucher ne sera pas facile à remplacer à Québec, un marché dans lequel les partisans sont habitués à ce que de grosses pointures occupent le poste d’entraîneur-chef des Remparts.

Il n’y a aucun doute dans mon esprit que Patrick Roy se verra offrir le poste laissé vacant par Phillipe Boucher. Sera-t-il tenté de retourner à ses anciens amours en faisant un retour derrière le banc des Remparts? Tout est possible!

Malgré sa rencontre avec Geoff Molson, il serait extrêmement surprenant que Roy déniche un poste chez le Canadien. S’il constate qu’aucune porte dans la LNH ne s’ouvre devant lui, l’ancien cerbère étoile de l’Avalanche pourrait bien faire son retour à Québec…

Ironiquement, c’est peut-être Boucher qui recevra un appel en provenance d’une équipe de la LNH en premier. Jadis un excellent défenseur, il pourrait s’avérer un candidat de premier plan pour remplacer Jean-Jacques Daigneault, entraîneur à cette position chez le Canadien.

Philippe Boucher n’a jamais joué dans la même équipe que Marc Bergevin, mais les deux défenseurs ont évolué dans la LNH lors de la même époque. Au final, la réputation de Boucher aux yeux de Bergevin devrait peser dans la balance…

En Rafale

– David Perron devra attendre avant de goûter à l’euphorie des séries à Vegas.

– On ne sait pas si le matamore Ryan Reaves sera de la formation des Knights ce soir.

– Chris Neil est de retour dans l’organisation des Sénateurs en tant qu’ambassadeur.

– Le feu sacré de Sylvain est là, mais la foi des partisans n’y est plus.

– Ne me cherchez pas ce soir.

– Fan de basket ou non, écoutez ça! L’histoire de Andre Ingram est tellement inspirante!

PLUS DE NOUVELLES