Bob McKenzie croit que le Canadien n’est pas intéressé à s’entendre à long terme avec Max Pacioretty

Hormis les huit équipes toujours actives en séries éliminatoires dans la LNH, tout le monde est en mode attente…

Un mode attente qui peut être beaucoup plus pénible pour certains que pour d’autres.

Les Islanders de New York sont toujours sans nouvelles de leur pilier, John Tavares. Plus ce mutisme s’allonge, plus il en dit long sur les intentions du capitaine : il risque de tester le marché des joueurs autonomes. Si telle n’était pas son intention, pourquoi n’aurait-il pas entamé les pourparlers avec son équipe?

Plusieurs formations salivent devant la possibilité de voir cette superstar atteindre le marché des joueurs autonomes. Sans surprise, Bob McKenzie estime que le Canadien aura un énorme intérêt à son endroit…

Mais que cet intérêt ne sera pas réciproque. Le journaliste dit ne pas détenir d’informations à ce sujet, mais que son instinct lui suggère que Tavares ne sera pas nécessairement enjoué à l’idée de poursuivre sa carrière à Montréal.

Même si l’arrivée de Tavares dans la métropole semble toujours peu probable, il faut s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup de mouvements du côté du Canadien. À moins que la situation change drastiquement, McKenzie explique que Marc Bergevin n’est pas intéressé à s’entendre à long terme avec son capitaine, ce qui le pousse à vouloir l’échanger rapidement. C’est logique : après le repêchage, la valeur de Pacioretty baissera graduellement jusqu’à la date limite des transactions.

Malgré tout le bruit qui entoure l’avenir du capitaine, un fait demeure : Marc Bergevin est dur en affaire, et ne l’échangera pas à moins de mettre la main sur un retour atteignant ses attentes.

En Rafale

– Gionta et Donato devraient jouer ce soir chez les Bruins.

– Quelqu’un croyait à cette possibilité ?

– Celui qui s’occupe des médias sociaux du Canadien joue au p’tit comique par les temps qui courent!

PLUS DE NOUVELLES