Blerim Dzemaili retournera à Bologne

J’ai à peine le temps de sortir des vacances de fêtes que, déjà, ma liste de souhaits pour l’année 2018 est à revoir.

Je demandais, entre autres choses, à revoir à Montréal un Blerim Dzemaili motivé, avec une envie de se donner et une envie de faire partie de ce nouveau projet montréalais que crée lentement mais sûrement Rémi Garde.

D’abord pour se maintenir en excellente forme en prévision de la Coupe du Monde, ensuite de façon à pouvoir demeurer près de son jeune garçon après l’éclatement de sa famille, la motivation de Dzemaili à revenir à Montréal n’est plus. Ça s’est senti en fin de saison dernière, et d’autant plus depuis le début de la saison morte.

Difficile à motiver, le Blerim? Pas toujours. Le Suisse est prêt à amputer son salaire afin de pouvoir réintégrer l’effectif de Bologne en Série A. Dzemaili a besoin d’un bon contexte, tant sur le terrain que pour sa famille, et force est désormais d’admettre que Montréal n’aura jamais pu lui offrir ce dont il a besoin, malgré toute la bonne volonté du monde.

L’histoire entre l’Impact et Blerim Dzemaili en est une qui s’est rapidement révélée impossible. On sera plusieurs, au final, à avoir appris à notre entourage comment prononcer « Dze-mai-li » pour absolument rien…

Et si l’entraîneur de Bologne semblait préférer utiliser de jeunes joueurs au poste de Dzemaili depuis son départ, il semble que le choix du Suisse de réduire son salaire ait finalement été convaincant. Le message de Donadoni a changé depuis, et il se déclare comme prêt à l’accueillir de nouveau.

Ce ne serait désormais plus qu’une question de temps, et de peu de temps, avant que le retour de Blerim Dzemaili en Europe ne soit officialisé. On peut reprocher beaucoup de choses à Joey Saputo, mais il nous a habitué à viser plus souvent qu’autrement dans le mille avec ses joueurs désignés. Di Vaio, Piatti et Drogba ont été de superbes réussites. Dzemaili avait tous les atouts pour dominer en MLS sur le terrain, mais sa vie personnelle en aura décidé autrement. Quand tu choisis l’Amérique comme « style de vie familiale », et que cette même famille retourne en Europe, disons que le choix en devient un peu moins logique.

Tout de même, Dzemaili aura marqué 7 buts et récolté 10 passes décisives en 22 matchs avec l’Impact de Montréal. J’aurais été curieux de voir ce qu’il aurait pu accomplir avec un meilleur encadrement des entraîneurs et un style de jeu bien défini autour de lui. Mais tout cela est désormais condamné à l’hypothétique.

On peut comprendre le besoin de Dzemaili d’être près de sa famille. On peut également comprendre l’Impact de ne pas le retenir de force ici, rien ne sert d’avoir un joueur payé cher et supposé être dominant qui n’a aucune envie d’être ici. Mais il reste que le départ du Suisse crée un énorme trou dans l’alignement montréalais. Ajouté au départ de Ciman, l’Impact a perdu deux de ses meilleurs joueurs de 2017, où on jugeait déjà l’alignement trop faible. Il va falloir commencer à bouger, et il faut espérer que l’Impact a déjà quelques remplaçants au poste de Joueur Désigné pour Blerim Dzemaili.

Les rumeurs en provenance de Bologne font justement état d’un « échange » avec Bologne pour Dzemaili, alors que le milieu de terrain algérien Saphir Taider ferait le chemin inverse vers Montréal.

À 25 ans, Taider serait définitivement un pari intéressant pour l’Impact de Montréal. D’ailleurs, celui qu’on qualifie de milieu box-to-box s’est déjà vu lié à certaines rumeurs l’amenant à Montréal au cours des deux dernières années.

Attention, toutefois. S’il est clair que Taider n’a plus de place à Bologne, d’autres clubs de Série A seraient intéressés à ses services, soit Torino et Genoa. Même le club turc Fenerbahce songerait à faire une offre au milieu algérien qui affirmait, selon certaines sources, « n’être pas très chaud à l’idée de venir au Canada ».

Si vous pouvez vous débarrasser de votre maillot Dzemaili, attendez avant de vous en procurer un avec le nom de Taider…

Quoique si on se permet de rêver, Taider serait tout un ajout tant au niveau sportif qu’au niveau de la communauté algérienne montréalaise qui est passionnée et sous-représentée depuis toujours avec l’Impact. Il y a un bon fit, mais est-ce possible?

Le temps commence à presser
Klejstan à Orlando, Feilhaber au LAFC, Schweinsteiger fort probablement de retour à Chicago, et j’en passe. Ça bouge en MLS, et d’autant plus depuis l’ouverture du mercato, mais ça demeure silence radio à Montréal. Certains supporters commencent à paniquer, mais il faut respirer par le nez. Il est CERTAIN que l’Impact annoncera quelques signatures avant l’ouverture du camp d’entraînement, et il est surtout d’autant plus clair que le club de Joey Saputo tente de jouer à la cachette présentement.

N’oubliez pas que l’Impact de Montréal n’a toujours pas annoncé l’arrivée des assistants Joël Bats, Maxence Flachez ou du préparateur physique Robert Duverne dans le staff de Rémi Garde, et ce même si TOUS les médias sportifs français l’ont déjà annoncé depuis belle lurette, et même si les entraîneurs eux-mêmes ne se gênent pas pour l’avancer…

Ce qu’on peut en déduire, outre le fait que l’Impact de Montréal se mérite un beau gros 0 en communication à ce sujet, c’est qu’il y a clairement des pistes lancées à certains joueurs dont on n’a pas encore entendu parler. Et il ne faut pas compter sur l’Impact pour annoncer quoi que ce soit avant que ce soit possible de l’officialiser.

D’une même façon, il faut se méfier des rumeurs. On a beaucoup parlé du défenseur central William Rémy à Montréal, par exemple, mais celui-ci vient tout juste de s’entendre pour 3 saisons avec le Légia Varsovie en Pologne.

L’Impact lance des lignes, et certaines ont fort probablement déjà mordu. Il faut se montrer patient, ou à tout le moins ne pas paniquer, même si l’association de l’Est s’améliore encore une fois rapidement.

Il faut tout de même espérer que le départ de Dzemaili, même s’il n’était pas certain, ne prend pas Joey Saputo et Rémi Garde de court. À ce temps-ci de l’année, remplacer un joueur de ce calibre pourrait être complexe, quoi que réalisable. Mais si la recherche débute aujourd’hui, c’est une mission impossible.

Commentez, partagez et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS

PLUS DE NOUVELLES