Blake Wheeler mentionne que c’est une mission accomplie pour Brad Marchand

Brad Marchand et son équipe ne figurent plus sur le tableau éliminatoire, mais le sujet de l’heure est encore et toujours Brad Marchand. Monsieur a liché Ryan Callahan, il s’est aussi amusé sur Twitter avec le Canadien et certains journalistes, à qui il a manqué beaucoup de respect. Peut-être que Marchand devrait se programmer quelques séances avec le Doc Guimond.

Ce geste de Brad Marchand a réellement provoqué des réactions en chaîne puisqu’on en jase encore ce matin. La LNH a d’ailleurs dû s’en mêler en exigeant au petit Brad de garder sa langue dans sa bouche. Incroyable. Lui, il a trouvé une façon de percer la bulle d’un individu.

L’histoire de cette dernière lichette a marqué l’histoire de la Ligue nationale, tellement que les journalistes posent des questions à ce sujet aux joueurs qui n’ont rien à voir avec cette série. Blake Wheeler est le dernier en lice à avoir répondu à une question en rapport à la langue de Brad Marchand.

Wheeler a répondu…

Le capitaine des Jets de Winnipeg a côtoyé la petite peste des Bruins de Boston lorsqu’il a évolué avec ceux-ci. Entre 2009 et 2011, les deux joueurs endossaient le même uniforme, mais jusqu’à quel point ils ont développé une relation sincère?

Bref, Wheeler a qualifié cela de nouvelle tendance et avec sa deuxième langue passée au visage, Marchand a atteint son but. La preuve, les Jets affrontent les Predators de Nashville et les journalistes osent poser des questions qui concernent la peste des Oursons. Il a été dans la tête de ses adversaires lorsque les Bruins dansaient et maintenant qu’ils sont hors du tournoi, Marchand est dans la tête de tout le monde.

Mais bon, après la lichette, la prise de bec avec le Canadien, son impolitesse avec quelques journalistes, Brad Marchand a admis avoir été trop loin.

Jusqu’à quel point a-t-il réellement compris? Ce sera à voir lorsque la prochaine saison se mettra en branle.

En rafale

– Les Penguins ne sont plus, donc Patric Hornqvist rejoindra la Suède afin de participer au Championnat mondial.

– Parlant du Championnat, voici le programme d’aujourd’hui.

– Pas de trophée pour la première fois en cinq ans?

– Vladimir Guerrero Jr, que l’on surnomme le Junior, démontre des statistiques monstrueuses au sein du Double-A. À 19 ans, il est mûr pour le grand show. Quel monstre! Quel phénomène!

– James Paxton est devenu le deuxième joueur canadien dans l’histoire des Majeures à réaliser un « no-no ».

PLUS DE NOUVELLES