Bergevin serait dorénavant vu comme une victime à exploiter

Les destinations potentielles ne cessent de bondir hors de nulle part, dans le dossier Max Pacioretty. Évidemment, l’attaquant américain semble être très convoité par plusieurs équipes, ayant pour résultat de nombreuses rumeurs et spéculations qui pointent plusieurs villes du doigt. On a discuté d’Edmonton, St-Louis, New York, Pittsburgh, et ainsi de suite.

Georges Laraque, lui, croit plutôt que la logique voudrait qu’une transaction soit conclue entre les Sabres et le Canadien, deux rivaux de division (dans la médiocrité). Évidemment, ce dernier fait demeure un obstacle à toute entente, mais la nature des deux équipes le pousse à croire qu’une transaction pourrait être bénéfique pour tous les clans.

Le nom de Ryan O’Reilly avait auparavant été soulevé, en ondes…

Disons que les Sabres sont pactés, à l’attaque. Ils ont beaucoup de centres, mais aussi beaucoup d’ailiers, et ce de tous les âges. Jason Botterill aurait donc beaucoup de morceaux à mettre sur la table, si des discussions survenaient entre les deux équipes. Tout ça est possible, puisque comme les Oilers, les Sabres ont besoin de faire un changement. La formule actuelle ne fonctionne tout simplement pas.

Ce qui fait peur à Laraque, c’est le fait que les deux noms les plus populaires sur le marché des transactions, à Montréal, soit Alex Galchenyuk et Max Pacioretty, exploseront sous d’autres cieux.

Si un de ces deux joueurs est échangé pour une valeur assez moindre et que des joueurs minimaux sont acquis en retour… et que le joueur en question finit par exploser avec une autre équipe, c’est là que Marc Bergevin va être attaqué et que tout deviendra pire.

C’est dangereux. Surtout lorsqu’on réalise que Bergevin est dorénavant dans une position de faiblesse vis-à-vis les autres équipes. Tout ça est extrêmement mauvais pour l’équipe, les partisans et tout le monde.

« La valeur de Pacioretty est plus élevée que Duchene. Donc techniquement tu devrais te dire ‘OK, si Colorado a eu tout ça […] peut-être que Bergevin va se dire qu’il va essayer de faire comme Colorado’ sauf que la différence c’est que tout le monde voit Bergevin venir, et de toute façon avec l’échange de Subban, le monde veut l’exploiter et avoir l’avantage de lui. »

Si tel est le cas… Je me demande réellement comment Geoff Molson fait pour lui faire confiance. On le voit littéralement comme une victime. On doute de ses connaissances en matière de hockey à un point tel où on croit être en mesure de le flouer.

Le Canadien ne s’en sortira jamais, s’il demeure à la barre de l’équipe.

En Rafale

– 42 ans et toujours dans la ECHL… c’est ce que j’appelle de la passion.

– Ça aussi.

– Jon Cooper (TB), Gerard Gallant (VGK), Barry Trotz (WSH) et Peter Laviolette (NSH) seront du match des étoiles.

– Wow.

– Tellement vrai.

– Mon vote va à Karlsson, mais je crois que ce sera Neal.

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES