Babcock accepte un contrat monstre et s’amène à Toronto | Peut-on échanger durant les séries? Oui mais…

Fini l’éreintante BabClock qui a joué plus d’une fois avec nos nerfs!
La BabWatch est terminée!

C’est fait: Mike Babcock a accepté un contrat monstre de 8 ans et 50 millions avec les Leafs de Toronto.

Babcock est un gagnant et il déteste perdre, mais il serait difficile de croire qu’il a opté pour les Maple Leafs parce que c’était l’équipe qui lui offrait les plus grandes chances de tout rafler. À long terme, rien n’est impossible, mais son embauche ne garantit pas une présence en séries éliminatoires dans les deux prochaines années, loin de là.

Par-dessus tout, c’est l’argent qui aura fait pencher la balance du côté de Toronto. Évidemment, personne ne refuse de se remplir les poches, mais Babcock tenait à faire sauter la banque par respect pour son métier. Il a senti le devoir d’élever les exigences salariales de tous les entraineurs à travers la ligue. Et il a réalisé son objectif haut la main.

Maintenant, il faudra surveiller le processus d’embauche du prochain directeur général des Leafs. Dans les coulisses (sans faire de jeu de mots avec le nom du site), on murmure que les relations entre Babcock et Ken Holland étaient houleuses. Nick Kypreos suggère Mark Hunter, une bonne tête de hockey qui ne jouit pas de l’influence d’un vétéran de la trempe de Holland. Ainsi, il y aurait une meilleure cohabitation entre le personnel et la haute direction.

Pour sa part, Renaud Lavoie mentionne Sean Burke.

Plusieurs éléments importants à garder à l’oeil pour la suite des choses:

– Le plan d’échanger Phil Kessel et Dion Phaneuf a-t-il toujours lieu dans les circonstances où Babcock veut une équipe compétitive?

–  …Mais il est logique de penser que l’équipe est plus compétitive à long terme si elle se débarrasse de ces lourds contrats et qu’elle est bien gérée.

– Jake Gardiner sortira-t-il du dog-house préalablement construit par Randy Carlyle? Gardiner a beaucoup de potentiel et il pourrait fleurir avec un bon coach… Et une configuration défensive qui lui sied mieux.

–  À défaut de miser sur un 1er centre dès maintenant, Babcock doit se réjouir d’avoir le mandat de développer William Nylander, un attaquant électrisant qui a coiffé les marques de Peter Forsberg et des jumeaux Sedin dans la ligue élite Suédoise, en début d’année.

– À suivre également: la situation des gardiens. Babcock n’en a pas toujours eu des bons à Detroit. Il a horreur des facteurs qu’il ne peut pas contrôler, comme la qualité de ses gardiens. Il peut mieux faire paraître un joueur en rafistolant la composition de l’alignement ou le système, mais les gardiens, il ne peut pas y faire grand-chose! Bernier devra garder le fort.

– Connor McDavid, Jack Eichel, même Dylan Larkin étaient des facteurs qu’on croyait déterminants dans la destination de Babcock. Les Leafs repêchent au 4e rang cette année et pourront mettre la main sur Noah Hanifin ou Mitch Marner. Marner a le pedigree des Tatar, Nyquist et Jurco et il serait tout à son aise dans le système de Mike axé sur la possession de la rondelle. Sans compter que Marner est un centre responsable dans les trois zones, comme il les aime.

– Babcock pourrait résilier le contrat après les cinq premières années, selon Elliotte Friedman.

Ce même Friedman rapporte que Babcock aura un pouvoir décisionnel dans les décisions de la haute direction. Ça éclaircit un peu la pensée de Nick Kypreos.

–  Guy Boucher a aussi été considéré pour le poste. Lui réserve-t-on une place dans l’organisation quand même?

Tout indique que Jeff Blashill, l’entraineur des Griffins de Grand Rapids, succèdera à Babcock à la barre des Red Wings.  La philosophie devrait rester sensiblement la même, à Detroit. Blashill a préconisé un système similaire avec les jeunes Pulkkinen, Athanasiou, Mantha et cie.

À noter que le dénouement de cette saga n’est pas de bon augure pour le Canadien. Les Leafs ne pourront que s’améliorer sous le règne de Brendan Shanahan, Mike Babcock, Kyle Dubas et, potentiellement, Guy Boucher. 

Échanger durant les séries?

La question à un million de dollars : les directeurs généraux peuvent-ils procéder à une transaction pendant les séries ?

Théoriquement, oui.

En fait, les équipes sont libres d’échanger après la date limite du 2 mars, mais ils ne peuvent pas habiller un joueur qui ne figurait pas sur la reserve-list de 90 joueurs avant l’heure de tombée.

La reserve-list – non pas la injury reserve list – comprend tous les joueurs ayant signé un contrat standard avec un club de LNH et les espoirs signés et non signés qui appartiennent au club. Un espoir repêché qui n’a pas encore paraphé une entente avec son équipe avant le 2 mars peut signer un contrat après la date limite et être admissible aux séries éliminatoires.

Je précise : le joueur – s’il ne s’agit pas d’un espoir – doit être lié contractuellement à un club de la LNH pour figurer sur ce qu’on appelle la 90 man reserve list. Un joueur de la ECHL qui appartient aux Bulldogs n’est pas lié au Canadien. Tout comme Joe Finley, qui a évolué dans la LAH cette saison, mais a signé un contrat avec une équipe de la ligue américaine, soit les Bulldogs (maintenant IceCaps). Même si les Wheeling Nailers et les Ice Caps de St-John sont affiliés au CH, il faut rester vigilant et il y a très souvent des nuances à apporter.

Prenons le défenseur Morgan Ellis… Il est bel et bien sous contrat avec le CH, mais il a disputé quelques matchs dans la ECHL cette année parce qu’il a été rétrogradé par les Bulldogs. Ellis fait partie de la 90 man reserve list, lui.

En théorie, il est permis d’effectuer une transaction… pendant les séries ! Les Blackhawks et les Ducks peuvent s’échanger Ryan Getzlaf et Patrick Kane aujourd’hui s’ils le veulent. Bien entendu, l’entente ne serait pas officialisée avant la fin des séries et cela n’influencerait pas les effectifs actuels. La plupart du temps, ça se limite à une entente verbale entre les deux dirigeants.

Certes, la LNH ne tient pas en haute estime ce genre de pratiques. Les DG en sont frileux et c’est pourquoi, historiquement, de tels échanges ont été mineurs. La plupart du temps, ce sont des droits de négociation qui sont troqués de gauche à droite…

Les probabilités veulent qu’un échange d’envergure soit annoncé au moins 48 heures après le dénouement du tournoi printanier. Mais bon, les probabilités, ce n’est pas l’Évangile, non plus.

C’était ma tranche de théorie sur la convention collective.

En rafale
– Un cameraman des Mets ne voulait pas manquer le match des Rangers! LIEN

– Andrew Hammond fait plaisir aux fans!

https://twitter.com/andrewhammond30/status/601028567065960448

Par ailleurs, les équipes devraient prendre exemple sur les Sénateurs pour ce qui est de dévoiler les termes d’un contrat…

– Steve Begin vend sa maison à plus d’un million, si ça vous intéresse… LIEN

– Brock Boeser a été victime d’une tragédie. Il joue maintenant en l’honneur de ses amis. LIEN

– Un nain à l’aréna des IceCaps de St-John, le nouveau club-école du CH. À vrai dire, je ne sais pas trop comment expliquer ce tweet! #Hehe 

– André Tourigny et Patrick Roy ne partageaient pas la même vision, mais il n’y a aucune amertume entre les deux individus. LIEN

Tourigny ne retournera pas dans la LHJMQ!

– Les Flyers ont mis sous contrat un défenseur russe de 32 ans: Yevgeni Medvedev. LIEN

Les Flyers lui voue une grande confiance. Ce serait un contrat de 3.2 millions! LIEN #JamaisJouéNHL #JamaisRepêché

Medvedev ne serait que le 12e défenseur russe dans la LNH l’an prochain. L’an dernier, il y en avait 11.

– Jacob de la Rose a été opéré au poignet. Trois mois sur le carreau. LIEN

– Il semble que Claude Julien va rester à Boston. Sage décision de Don Sweeney… LIEN

Mais sera-t-il congédié dès la première léthargie du club?

– On peut s’attendre à de bonnes augmentations salariales pour les entraineurs, mais Babcock est tout de même unique en son genre! Il restera le mieux payé.  LIEN

– Quels sont les candidats à Buffalo maintenant que Babcock est à Toronto? LIEN

– Quand même fou d’être payé plus cher que certains de tes meilleurs joueurs! LIEN

– Rappel: Gabriel Dumont pourrait suivre Guy Boucher. LIEN

PLUS DE NOUVELLES