ATTITUDE : Le mot d’ordre de Bergevin et Molson

Les joueurs se sont livrés aux médias durant l’avant-midi et le début de l’après-midi. À partir de 16 heures, c’était au tour de Marc Bergevin et Geoff Molson d’affronter cette meute, en direct du Complexe sportif Bell. À quoi devait-on s’attendre? À cette fameuse cassette ou à un vrai discours?

C’est un Geoff Molson TRÈS émotif qui a parlé aux médias. Une voix tremblotante et TRÈS affectée par la tragédie en Saskatchewan et le comportement de son équipe lors de la dernière année. Il s’est dit très déçu de la saison.

On analyse pour devenir meilleur… Le statu quo n’est pas acceptable. Pour les partisans, nous nous devons de ramener le Canadien aux normes d’excellence. Ramener la culture de la victoire que nous n’avons pas vue cette saison. Ils seront meilleurs tant sur la glace qu’à l’extérieur. Des changements seront requis, avec pour objectif de s’améliorer. La communication avec les partisans sera améliorée à tous les niveaux. – Molson

Molson n’a AUCUN doute au sujet de son directeur général. C’est lui qu’il veut en poste pour tourner cette page.

Ils ont un plan, il y aura des ajustements, mais les deux hommes n’ont pas souhaité divulguer tous les devoirs qu’ils ont faits lors des derniers jours. On parle vraiment d’attitude… et Bergevin, de son propre avis, a surévalué certaines choses.

D’entrée de jeu, Bergevin a livré ce message :

Une conférence importante pour envoyer un message aux partisans qui sont fiers de l’équipe. L’équipe a été décevante du début à la fin… et ça, c’est inacceptable. L’attitude globale a été très décevante et il y aura des changements… et beaucoup de choses changeront. Évidemment, je prends ma part de responsabilités. – Bergevin

Au final, on parle d’attitude (gagnante), le Canadien aura beaucoup de travail à faire…

Pour la transparence de la direction, j’imagine que le départ de Donald Beauchamp y est pour quelque chose. Bergevin a mentionné que même s’il amenait d’autres pièces, si l’attitude reste la même qu’en ce moment, ça ne changera pas.

Pis ça, c’est une maudite bonne chose.

Prolongation

– Karl Alzner n’est pas coupable de cette saison médiocre.

– Donc c’est cela la nouvelle transparence?

– Mais… on parle des blessures quand même!

– Souhaitons voir le vrai David Schlemko l’an prochain, alors!

– Au sujet d’Alex Galchenyuk…

– Ça, ça restera secret. On ne négocie pas sur la place publique.

– Toujours au sujet de Max Pacioretty, c’est assez clair… mais ça ne veut pas dire qu’il ne sera pas échangé.

En rafale

– Du côté des Rangers de New York, il n’y a pas qu’Alain Vigneault qui a perdu son boulot.

– Guy Boucher a décidé de prendre le blâme pour la saison laborieuse qu’ont connue les Sénateurs d’Ottawa.

– Patrick Kane sera le capitaine de l’équipe des États-Unis en vue du prochain Championnat mondial.

– Un Québécois… pourrait-il devenir un candidat de premier plan pour les Rangers de New York?

– Eric Karlsson a-t-il planté une cassette lui aussi?

PLUS DE NOUVELLES