Atteindre les séries éliminatoires sera un défi colossal pour les Islanders de New York

Compte tenu du nombre astronomique d’articles publié sur ce blogue portant sur John Tavares lors de la dernière année, il arrive souvent que l’on me demande si le centre des Islanders est aussi talentueux que certains osent le prétendre.

Ma réponse : oui… et encore plus!

L’autonomie complète d’un centre âgé de 27 ans figurant au deuxième rang des pointeurs du circuit constitue une première dans l’histoire moderne du hockey. Tavares est simplement une superstar : il parvient à amener les joueurs qui l’entourent au niveau supérieur. Sans dire que Josh Bailey et Anders Lee sont des pieds de céleri, on peut affirmer sans se tromper qu’ils ne figureraient pas dans le top 15 des pointeurs de la LNH s’ils évoluaient ailleurs au sein du circuit Bettman.

On parle souvent de la disponibilité de John Tavares sur le marché des agents libres, mais force est d’admettre que le capitaine évolue présentement dans l’environnement parfait pour assurer son succès personnel…

Contrairement aux précédentes campagnes, l’Ontarien peut compter sur le support d’un centre de premier plan derrière lui : Mathew Barzal. L’as du maniement du disque pilote un trio fructueux, flanqué du nouveau venu Jordan Eberle, pour qui l’arrivée à New York marque une renaissance complète.  Malgré toutes les critiques qu’il a essuyées lors des dernières années, il faut lever notre chapeau devant le travail de Garth Snow : les Islanders disposent de la deuxième meilleure offensive de la LNH.

Forts de ses récents succès puis du projet de construction d’un amphithéâtre au Belmont Park, les dirigeants de New York peuvent se bomber le torse : ils ont tout mis en place pour convaincre John Tavares d’allonger son épopée avec l’équipe à long terme.

Tout cela sera-t-il suffisant?

Au cœur d’une course aux séries éliminatoires endiablée, la formation frappée par une multitudes de blessures sera rudement mise à l’épreuve…

C’est un top 4 décimé par les blessures de Johnny Boychuk puis de Calvin de Haan, qui risquent de s’absenter pour une longue période, qui devra protéger sa place menant aux séries éliminatoires, devant les Hurricanes de la Caroline, les Flyers de Philadelphie et les terrifiants Penguins de Pittsburgh…. Ça ne sera pas facile!

Advenant une fin de saison décevante, John Tavares souhaitera-t-il allonger son passage au sein d’une formation exclue du portrait des séries éliminatoires?

En Rafale

– L’amour de Claude Julien pour Joe Morrow excède parfois la raison…

– Un retour à New York pour Duclair? Pourquoi pas?

– Encore une blessure pour Anthony Mantha…

PLUS DE NOUVELLES