Artemi Panarin a choisi trois équipes avec lesquelles il voudrait jouer

Devant l’incertitude entourant une extension de contrat entre les Blue Jackets et Artemi Panarin, le nom de ces derniers s’est retrouvé, à la grande surprise de tous, sur le marché des transactions.

L’attaquant russe qui a mené l’équipe pour les points cette saison ne souhaite pas discuter d’un contrat cet été, même s’il est logique de le faire. C’est donc synonyme d’une chose : il ne sait pas s’il veut rester à Columbus et par conséquent, n’est pas prêt à s’engager à long terme.

Jarmo Kekalainen n’a donc d’autre choix que de le rendre disponible aux autres équipes. C’est ce qu’il a fait.

Mais pas toutes.

Panarin aurait soumis une liste de seulement trois équipes auxquelles il aimerait être échangé.

Attention, il ne possède pas de clause de non-échange. Par contre, sa valeur marchande devient moindre dès qu’il s’agit d’une des 28 autres équipes, puisqu’il ne signera pas d’extension de contrat automatiquement dans une ville qui ne l’excite pas trop.

T’sais, Panarin n’est pas venu en Amérique du Nord pour habiter en Ohio. Et sa liste, composée des Panthers (Floride), des Rangers (New York) et des Kings (Los Angeles) témoigne de cette manière de penser.

Rajoutez à ça les Blackhawks et vous pourrez comprendre que Panarin ne veut pas aller jouer à Ottawa ou à Calgary : il veut jouer dans un gros marché et dans une ville d’importance.

On jase là. Les Blackhawks devraient-ils y penser?

Je pense que les partisans sont plus nostalgiques que Panarin…

Certaines personnes jugent présentement que Panarin est une meilleure option (en terme de valeur) que Tavares, cet été. Plus jeune, moins cher… Mais on pourrait argumenter longtemps. Il est dur de comparer l’impact de deux joueurs qui évoluent à une position différente et qui optent pour un style de jeu différent.

En Rafale

– Très vrai.

– Un contrat mineur…

– La logique.

– J’adore…

 

 

PLUS DE NOUVELLES