Après-match: Tampa Bay élimine le Canadien en six parties

Depuis samedi soir dernier que les clichés volent de partout pour expliquer l’importance de ce 6e match entre le Canadien et le Lightning.

Gagnant en momentum plus la série avance, le Tricolore joue avec confiance devant des rivaux qui commence à croire que le pire peut arriver.

Cependant, quelques heures avant la rencontre, bien malin était celui qui pouvait prédire l’issue de cette rencontre sans hésitation.

Malheureusement pour les partisans montréalais, les meilleurs joueurs à l’attaque n’ont pas su se lever face au Lightning au cours de ce 6e match.

 

Source : NHL.COM


Faits saillants de la 1re période :
Le Tricolore est sorti fort en étant les premiers à menacer le filet adverse.

Brendan Gallagher et Tomas Plekanec ont obtenu d’excellentes chances de marquer, mais Ben Bishop a été fumant.

Lors d’un repli défensif, Plekanec a joué comme une fillette en étant incapable de pousser la rondelle assez fort et le Lightning a capitalisé avec une belle déviation du dangereux Nikita Kucherov.

Le Plekanec des séries fait trop souvent de genre de jeux mous…#Terrible

Par la suite, Carey Price s’est occupé de sauver les fesses de ses coéquipiers et de P.K. Subban qui était au banc des pénalités pour avoir tiré le disque dans les estrades.

Le jeu clé de cette période a été l’arrêt de Bishop face à Plekanec. Il a redonné des ailes aux siens.

Tirs au but :
Montréal : 6
Tampa Bay : 13

Faits saillants de la 2e période :
Au début de la période médiane, tout le monde s’attendait à ce que le Canadien sorte fort…c’est plutôt l’opposé qui s’est produit.

Le Lightning a dominé la troupe montréalaise et ils sont parvenus à doubler leur avance grâce à tir voilé du redoutable Steven Stamkos.

Ce but a fouetté le Canadien. Les attaquants montréalais ont décidé de s’impliquer davantage à ce moment.

En fin de période, le Tricolore a obtenu une chance en or en bénéficiant d’un avantage numérique. Fidèle à son habitude en séries, les meilleures chances ont été tentées par le Lightning.

Suite à ce powerplay, Pierre-Alexandre Parenteau a frappé un autre poteau dans la série.

Comble de malheur, Devante Smith-Pelly a écopé d’une terrible pénalité avec moins de deux minutes à faire.

Le splendide Ondrej Palat a endormi tout le monde pour déjouer Price d’un bon tir.

À l’aube de la troisième, les carottes semblaient cuites pour les Montréalais.

Tirs au but :
Montréal : 7
Tampa Bay : 8

Faits saillants de la 3e période :
Dès les premiers instants, le Canadien a obtenu un avantage numérique et ce dernier a encore une fois fait patate…

Le Lightning a ensuite démontré pourquoi il n’avait pas perdu cette année en menant après deux périodes. Les Bolts ont fermé le jeu et le Canadien a éprouvé toutes les misères du monde à attaquer.

Avec moins de cinq minutes à faire, après retiré Price, Max Pacioretty a réduit l’écart à 3 à 1.

Retirant Price une seconde fois, Ondrej Palat a intercepté un disque dans les airs pour remettre la rondelle à Kucherov qui marqua dans un filet désert.

Tirs au but :

Montréal : 6 (Total de 19)
Tampa Bay : 7 (Total de 28)

Mes étoiles du match
1- Ondrej Palat
2- Ben Bishop
3- Victor Hedman

Les fleurs et les pots
– Le Canadien n’a pas été mesure de rivaliser face au Lightning pour ce 6e match.

– La troupe de John Cooper s’est magnifiquement ajustée aux récents succès du Canadien.

Je considère Cooper comme un des trois meilleurs entraîneurs du circuit Bettman.

– Ben Bishop mérite le respect des amateurs de hockey. Bien que son style est spécial, il a tenu le fort et il s’est relevé alors que tout le monde pensait qu’il allait s’effondrer.

– Ce soir, les meilleurs du Lightning ont mangé tout rond les meilleurs du Canadien.

Même pas proche d’avoir un matchup…

– Subban a connu sa pire rencontre des séries. #Rare

– Price méritait un bien meilleur sort, il a sauvé le derrière des siens à quelques reprises. Ce n’était pas assez!

– Quand tu vas à la guerre avec des tire-pois, tu rivalises difficilement contre une attaque comme celle des Floridiens.

Voici les trois raisons de l’élimination du Canadien :

1) Le jeu exécrable des vétérans Plekanec et Markov
2) La piètre qualité des unités spéciales
3) Le manque de chance du Tricolore

Chaque bonne équipe joue avec sa part de chance…comme le Lightning.

– Fait : Le Canadien ne pourra jamais remporter la coupe Stanley avec Plekanec et Desharnais au centre des deux premiers trios.

J’aimerais, dans un rêve pas si lointain, que Plekanec contacte son agent comme Denis Lemieux.

 

– Le jeu de Galchenyuk n’a pas été à la hauteur des attentes…soyons patients, il est jeune.

– Pacioretty était visiblement encore blessé au début des séries, il a connu une bonne fin de ronde #2 contre les Bolts. #FuturCapitaine

– Si tous les joueurs avaient la fougue, la détermination et la combativité de Gallagher, ce serait hallucinant. Il a été le cœur de l’attaque montréalaise durant ce printemps.

– Il faut signer Petry…surtout en analysant les derniers tours de piste de Markov cette année.

– Les partisans du Lightning n’ont pas perdu de temps pour signifier leur plaisir.

PLUS DE NOUVELLES