APRÈS MATCH: Lundqvist finit par flancher, Price victorieux.

Bonsoir!

Deux équipes qui ne s’aiment pas s’affrontaient ce soir dans la grosse pomme.

Le Canadien voulait venger le dernier affront au Madison Square Garden, et celui subi en 6 matchs au printemps dernier. Les Rangers, eux, tentaient de rebondir après une contreperformance à Uniondale, mardi.

Après-match :

 

 


Faits saillants de la 1re période :

Le rythme est dicté par les hommes de Alain Vigneault en début de match. Jesper Fast et Rick Nash ont menacé près du filet de Price.

La deuxième moitié du 1er vingt fut en faveur du CH. Henrik Lundqvist a frustré Dale Weise avec un arrêt acrobatique. On croirait que la rondelle franchit la ligne rouge à la reprise, mais les juges à Toronto ont vu autrement.

Dans les dernières secondes, Max Pacioretty y est allé d’un bon tir, mais il n’a pu triompher des réflexes du roi Henrik. Le natif du Connecticut a terminé la période avec pas moins de quatre chances de marquer.


Tirs au but :
Montréal : 11
New-York : 8

Faits saillants de la 2e période :

Rien à signaler en période médiane. Du jeu costaud, mais peu d’occasions de part et d’autre.

Tirs au but :
Montréal : 8
New-York : 6

Faits saillants de la 3e période :

Carey Price a fait un petit miracle à mi-chemin du tiers décisif. Non sans chance et avec du Hasek dans le nez, Le gardien vedette a arrêté une rondelle en montrant le dos.

Jusque là, tout va bien. La défense étanche du CH parvient à limiter les erreurs, et les visiteurs dominent la possession de rondelle. Dans cette lancée, Pacioretty a surpris Lundqvist d’un tir vif du haut des cercles.

Avec un peu plus d’une minute à jouer, Alain Vigneault a retiré son gardien en faveur d’un sixième attaquant. Pacioretty s’est amené seul devant une cage déserte et…. a touché le poteau! LIEN

Tirs au but :
Montréal : 26
New-York : 24

Mes étoiles du match
1- Carey Price
2- Max Pacioretty
3- Dale Weise

Les fleurs et les pots
Le match a été l’histoire des gardiens. On pouvait s’y attendre avec deux portiers d’élite qui s’affrontaient.

– Dale Weise m’a fait mentir en disputant un excellent match à la droite de Pacioretty. N’empêche que ce n’est pas sa chaise, l’aile du 1er trio…

Dan Boyle est drôlement efficace en dépit de ses 38 ans! Plusieurs fois il a barré la route à des attaquants qui s’amenaient avec vitesse en entrée de territoire.

On retrouve le bon vieux Nate The Great des circuits juniors. Le jeune arrière est non seulement en pleine possession de ses moyens, mais il inspire la confiance. Il synchronise bien ses descentes en territoire offensif, tentant des jeux qu’un vétéran n’oserait même pas!

À défaut de noircir la feuille de pointage, Lars Eller et Jiri Sekac ont fourni tout ce que l’on demande d’un 3e trio. Les points viendront.

Max Pacioretty a enfilé l’aiguille dix fois à ses 12 derniers matchs, mais il n’a pu mettre la touche finale dans un filet désert en fin match. Allez comprendre!

– David Desharnais s’est fait silencieux au cours des deux derniers matchs.

– La progression de Michael Bournival est au neutre. Le Québécois a été le joueur le moins utilisé par Michel Therrien ce soir, cumulant 4 maigres minutes de temps de glace.

La question des connaisseurs

– Carey Price, un candidat pour le trophée Hart? 

Prochaine rencontre : Capitals vs Canadien, samedi 31 janvier à 13h00 au Centre Bell.

Suivez-moi sur Twitter!

//

PLUS DE NOUVELLES