Après match: Les Kings blanchissent les Canadiens 3-0

Les Kings étaient au Centre Bell ce soir, pour le dernier affrontement des Canadiens avant le très long voyage (huit matchs) du temps des fêtes.

Première période :

Le début de match a été l’affaire des Kings, qui ont su démontrer l’importance d’avoir des joueurs de gros gabarit en appliquant beaucoup de pression sur les petits joueurs de la Flanelle. Milan Lucic est venu bien près de marquer après une descente à deux contre un, mais Mike Condon a très bien réagi sur le jeu du gros numéro 17. Après une pénalité douteuse décernée à David Desharnais, les Kings ont tenté de s’installer, mais ce sont les Canadiens qui ont obtenu la meilleure chance, alors que Lars Eller s’est échappé en démontrant une accélération surprenante, mais Quick a eu l’aide du poteau sur le jeu, jeu qui a mené à une punition pour les Kings.

La période s’est déroulée rondement et on a eu droit à bien peu d’arrêts de jeu.

Péka Subban a montré quelques belles manœuvres qui ont su étourdir quelques joueurs adverses.

Beaucoup de mises en échec ont été assenées dans cet engagement, et si les Kings ont été les meilleurs à ce titre dans la première moitié, ce sont les Canadiens qui ont pris les choses en mains par la suite.

Une très bonne période dans l’ensemble. Milan Lucic a profité de sa visite pour renouer avec son vieil ami, Dale Weise.

Au niveau des lancers, à l’image des mises en échec, c’est le CH qui a pris le dessus à la mi période, terminant avec un avantage étonnant de 17-7, même si le gardien Jonathan Quick n’a pas vraiment eu à effectuer des arrêts spectaculaires. Chez les joueurs récemment rappalés, l’ailier Daniel Carr a effectué quelques belles pièces de jeu au cours de cet engagement, il a gagné quelques points. De son côté, Sven Andrighetto a été plus invisible.

Deuxième période

La deuxième s’amorce comme la première période s’était terminée : avec le CH qui bourdonne. Toutefois, cette domination au niveau des lancers est peu significative, puisqu’on tire plus souvent qu’autrement en périphérie et pas dans les zones payantes.

Malgré les tirs peu menaçants, quelques-uns sont plus dangereux, mais Jonathan Quick se lève et réalise quelques beaux arrêts, notamment sur un tir de Tomas Plekanec en supériorité numérique.

Daniel Carr a de nouveau réalisé quelques pièces de jeu intrigantes au cours de ce deuxième tiers, le jeune a un flair offensif intéressant. Pour sa part, Péka Subban a écopé d’une pénalité d’obstruction trop évidente pour passer sous silence. Après avoir raté la réception d’une passe trop vive et trop haute de Nathan Beaulieu, Subban s’est retrouvé devant la possibilité d’offrir un deux contre un à l’adversaire ou de bloquer l’adversaire et d’écoper d’un deux minutes. L’avantage numérique des Kings qui a suivi n’a pas produit de but, mais la suite de la séquence s’est soldée par le premier but du match, celui de Drew Doughty, à l’aide d’un boulet de canon.

Peu de temps après, une mauvaise décision d’Alexei Emelin mène à un autre but des Kings, celui d’Anze Kopitar, complètement démarqué, qui touche la cible sur une belle passe de Drew Doughty, encore lui.

Avec environ deux minutes trente à jouer à la période, Torrey Mitchell se fait littéralement voler un but par un arrêt incroyable de Quick.

Au cours des deux premières périodes, le pilote du CH a préféré tous ses défenseurs à Andreï Markov… Étrange.

La période se termine 2-0 en faveur des Kings, même si le CH domine nettement au tableau des lancers…

Et outrageusement au chapitre du temps de possession.

Troisième période

En début d’engagement, Max Pacioretty montre une belle intensité et frappe solidement le meilleur joueur des Kings ce soir, Drew Doughty, mais Emelin rate la rondelle à la pointe et le jeu menaçant se transforme en dégagement. Une autre soirée très difficile pour le défenseur au numéro 74. Un peu plus tard, Pacioretty se fait voler à bout portant par Quick, qui plonge pour empêcher la rondelle de pénétrer dans le but derrière lui.

Malgré un bombardement en règle du Tricolore, le gardien Jonathan Quick se dresse et les tireurs du CH n’arrivent pas à percer sa muraille. Avec trois minutes à jouer, les Canadiens se retrouvent en avantage numérique et Michel Therrien retire son gardien de but à la faveur d’un patineur supplémentaire. Mais en vain, les Kings marquent dans un filet désert et l’emportent 3-0.

C’est un sixième revers en sept rencontres pour les hommes de Therrien, qui se dirigeront maintenant sur la route pour les huit prochaines rencontres, un voyage déterminant pour une équipe qui avait pourtant connu un début de saison à tout casser. Les blessures de Carey Price et Brendan Gallagher font vraiment très mal. Mine de rien, c’est encore une poussée rapide de l’adversaire qui coule le CH :

Les trois étoiles :

1- Jonathan Quick

2- Drew Doughty

3- Dale Weise

En rafale

– L’arrivée de Mike Babcock derrière le banc des Leafs a métamorphosé Leo Komarov.

– Jacques Plante aurait certainement esquissé un sourire de satisfaction en constatant qu’un autre gardien vient de se sauver d’une sérieuse blessure grâce à son masque.

– Il ne faudrait pas s’étonner de voir les Ducks d’Anaheim procéder à des changements importants, soit limoger leur entraîneur chef, Bruce Boudreau, ou procéder à une transaction d’ici la pause des fêtes, eux qui se sont inclinés par la marque de 3-0 contre les Sabres de Buffalo. Rien ne va plus à Anaheim, l’équipe n’a inscrit que 55 buts en 30 matchs cette saison, incompréhensible.

 

 

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES