Après-match #7 | La Canadien se venge sur les Sénateurs

J’ai décidé ce soir de donner l’après-match à Moïse, un fervant fanatique de hockey qui pourrait bien obtenir le titre de spécialiste des après-matchs. Ce sera peut-être vous qui déciderez qui de Kid, Moïse… ou quelqu’un d’autre obtiendra l’emploi Je n’en dis pas plus!

Les Sénateurs d’Ottawa jouaient leur deuxième match en autant de soirs et ça a paru sur la glace. Le Canadien tentait de se remonter le moral après la cuisante défaite de 3-0 contre les Devils du New-Jersey et Andrei Kostitsyn a continué son bon travail.

Tout d’abord, Andrei Kostitsyn a marqué avec un puissant tir à la gauche de Brian Elliot. Sur le jeu, Tomas Plekanec venait de faire une montée vers le filet adverse en déjouant notamment 2 joueurs. La rondelle qu’il laissa à Kostitsyn ne pouvait qu’avoir des yeux!

Vint ensuite le premier but de Benoit Pouliot. Il tira lui aussi à la gauche d’Elliot grâce à un retour contre la bande de la part de Josh Gorges. Ce dernier a vraiment élevé son jeu d’un cran depuis l’absence d’Andrei Markov.

Kostitsyn, encore lui, ajouta un 4ième but à sa fiche cette saison alors que Mike Cammalleri déjoua habilement Erik Karlsson derrière le filet pour tirer à la droite d’Elliot. Un rebond s’en suivit pour qu’Andrei porte le compte à 3-0 tout juste avant la troisième période.

Au bout du compte, c’est Carey Price qui remporte le match avec son 5ième blanchissage en carrière, son premier depuis le 8 novembre 2008.

Moments forts du match :
– La qualité des tirs du poignet d’Andrei Kostitsyn.
 
– Quand Lars Eller a démoli Peter Regin contre la bande.
 
– Le travail impeccable de Tom Pyatt en désavantage numérique.

– Le fait qu’au moins 70% de la foule était derrière le Canadien.

– La chanson ‘’What is love’’ durant un arrêt du jeu suivant 3 escarmouches rapides.
 
Moments faibles du match :
– Le fait qu’on mentionne durant un arrêt de jeu que Shawshank Redemption est le film préféré de Daniel Alfredsson.

– Les wrap-arounds de Maxim Lapierre qui ne fonctionnent que 5% du temps.

– Alex Kovalev qui se fait huer comme au Centre Bell.

– Josh Gorges est décidément le souffre-douleur des autres équipes.
 
On se revoit au prochain rendez-vous, soit le lundi 25 octobre contre les Coyotes de Phoenix.

PLUS DE NOUVELLES