Antti Niemi s’est « auto » encensé

Antti Niemi et Charlie Lindgren sont en train de brouiller les cartes. L’un s’impose comme l’auxiliaire parfait qui peut prendre la pole lorsque le numéro un tente de guérir une commotion… et le second, après avoir paraphé un pacte de trois ans (à un volet) en février dernier, est incapable de s’imposer.

Chaque fois que Niemi est d’office, le Canadien a une chance de rafler la victoire. Mine de rien, lorsque Marc Bergevin l’a amené au sein du club, on se moquait du Finlandais… et on faisait caca sur Marc Bergevin. Avec le recul, force est de constater qu’il est l’un des seuls rayons de soleil de cette mouture 2017-18. À Montréal, il se sent bien. Il aime la ville, ses coéquipiers et surtout, son entraîneur, Stéphane Waite.

Lors de ses cinq dernières sorties, le cerbère de 34 ans n’a absolument rien pour se faire flageller puisqu’il a conservé un pourcentage d’efficacité de .947, .941, .960, .964 et .923. Reluisant vous dites? Allons-y du côté plus sombre maintenant. Lindgren, qui était la future merveille avant l’amorce de la saison, n’a pas eu l’étoffe d’un espoir reluisant lors de ses trois dernières sorties, où il a affiché des pourcentages d’efficacité respective de .800, .844 et .818. Il semble tout simplement incapable de performer à la hauteur de ses aptitudes.

Le clan Niemi ne s’est toujours pas assis avec Marc Bergevin dans le but de jaser d’un possible nouvel accord, mais tout semble se dessiner ainsi. Markus Letho, l’agent de celui-ci, semble très confiant de parapher un nouveau pacte avec Bergevin et le Canadien. Les discussions devraient s’amorcer à la suite de cette présente campagne… Même si Lindgren a un contrat à un seul volet, cela n’empêchera certainement pas Bergevin d’offrir un pacte à court terme à son Finlandais.

Niemi est fier de lui et de son retour en force, après des moments ardus. Cette force de caractère lui permettra certes de poursuivre son aventure dans la Ligue nationale.

Bref, qui sera l’auxiliaire de Price la saison prochaine?

En rafale

– Erik Gudbranson ne sera pas de retour cette année puisqu’il devra subir une opération à l’épaule.

– C’est quoi? Jesse Puljujarvi est désormais un joueur de volleyball?

– Pauvre Marian Gaborik…

– Taylor Hall figure parmi les grands des Devils du New Jersey.

– Les Penguins ont-ils les éléments nécessaires afin de soulever une troisième coupe Stanley consécutive?

PLUS DE NOUVELLES