Anthony Duclair s’entend avec les Blue Jackets

Les Blue Jackets de Columbus ont accordé une entente d’un an à un volet au Québécois Anthony Duclair. L’entente a été fixée au salaire minimum permis par la convention collective, soit 650 000$.

Bien sûr, la notion d’un contrat à un volet ne signifie pas qu’il est impossible que Duclair soit cédé dans la Ligue américaine cette année. Cependant, s’il est rétrogradé, son salaire demeurera le même. C’est pourquoi il est étrange que l’ailier n’ait pas choisi de s’entendre avec le CH…

Selon Jeremy Filosa – qui a obtenu l’exclusivité sur cette information – le Canadien ne souhaitait pas offrir un contrat à un volet au Duke.

Voilà une révélation incompréhensible.

Le CH possède énormémement d’espace sous le plafond salarial. Pour lui, accorder un contrat à un volet au Québécois n’aura pas constitué un grand sacrifice…

Max Domi et Jonathan Drouin, qui avaient plaidé pour la signature de leur ancien acolyte, doivent être sérieusement déçus. D’un autre côté, le Canadien ne disposait pas vraiment de place dans son alignement pour Duclair, compte tenu de sa profondeur à l’aile. Peut-être que Marc Bergevin n’a simplement pas voulu lui promettre une place au sein du grand club…

Il faut sincèrement se demander si le Tricolore apprécie sa nouvelle transparence. À prime à bord, cette nouvelle a tout pour être banale: un joueur de 22 ans échangé deux fois n’ayant amassé que 23 points lors de la dernière année s’est entendu avec une équipe de la division métropolitaine.

Le fait est que si Marc Bergevin n’avait jamais déclaré son intérêt pour Duclair, la grogne générale serait beaucoup moins forte présentement. Aucune attente n’aurait été reliée à la signature d’un attaquant marginal…

En Rafale

– Adam Boqvist se joindra au Knights de London s’il ne parvient pas à percer l’alignement des Blackhawks.

– Un gros droitier à Anaheim!

– Malcom raconte son affrontement contre P.K.

– Un grand retour dans la UFC?

– Randy Lee rejette les accusations à son endroit.

PLUS DE NOUVELLES