Andrigetto, Hudon, Scherbak: lequel des jeunes est le plus « complémentaire » au CH? | Les négociations entre Stamkos et Yzerman sont délicates

Lors de chaque camp d’entrainement, il y a cette façon de penser tenace voulant que le jeune ayant livré la meilleure performance soit celui qui survira aux coupures et décrochera une place au sein de l’équipe.

Or, si les décideurs du Canadien avaient réfléchi de la sorte l’an dernier, Darren Dietz et Christian Thomas auraient amorcé la saison 2014-2015, ou du moins, seraient passés à deux doigts de le faire. Le piège est d’accorder trop d’importance à un éclat temporaire, observé dans un échantillon d’une poignée de matchs.  Aussi, cela revient à jeter par la fenêtre toutes les informations et les analyses compilées à propos des autres joueurs au cours des dernières années. Des données qui ont naturellement plus de poids, plus de véracité.

Bien sûr, la tenue générale du jeune durant la présaison doit être considérée. Premièrement parce qu’il s’agit des plus récents résultats pouvant être obtenus, donc ceux-ci sont plus représentatifs du talent actuel et de la progression. Deuxièmement, puisqu’il existe un principe de méritocratie à respecter dans une équipe de hockey.  Cela dit, ces performances doivent être pondérées en compagnie d’autres facteurs.

En faisant d’un espoir un joueur régulier, le directeur général, épaulé par son personnel d’entraineurs et ses têtes lucides, se demande également si l’individu en question est celui qui, du lot, aidera le plus son équipe à progresser. Il n’est pas seulement question d’identifier le joueur le plus doué ou le plus complet, mais de dénicher lequel d’entre eux possède un bagage d’habiletés complémentaire à la formation actuelle.

Prenons ceux que je considère les trois jeunes les mieux disposés à percer la LNH chez le Tricolore: Sven Andrighetto, Charles Hudon et Nikita Scherbak.

D’emblée, pour éviter les malentendus dans l’évaluation des joueurs, il faut distinguer la vitesse en ligne droite et la vivacité des pieds – les anglais utilisent le terme quickness. Jiri Sekac, par exemple, n’était pas nécessairement le joueur le plus rapide du CH: sa force repose dans la rapidité d’exécution et la capacité à prendre l’opposition au dépourvu à l’aide de vifs changements de vitesse.

En Andrighetto, le CH obtient un attaquant agile, explosif, avec les mains pour accélérer la cadence de jeu. Le Suisse fait du Canadien une équipe plus menaçante en contre-attaque et en situation de surnombre. Il amène un élément de déséquilibre difficile à négocier pour l’équipe adverse. Il obtient la meilleure note en termes de quickness.

Mais Andrighetto ne risque pas d’aider le CH dans le jeu défensif et dans la possession de rondelle. Il peut perdre ses batailles le long des rampes et il peut se faire soutirer le disque à plusieurs occasions durant un match.

Si Michel Therrien désire une mouture du Tricolore plus méthodique et responsable, il arrêtera son choix sur Charles Hudon. L’Almatois atteint une décente vitesse de croisière, mais les plus grandes critiques à son endroit tournent autour de son accélération et de son jeu de pieds.

Hudon affectionne un style de contrôle de rondelle. Créatif, il aime ralentir le jeu pour évaluer ses options et sa prise de décision lui a valu des éloges partout où il est passé. L’ancien des Saguenéens adore lancer, et il revendique un tir lourd et précis.  On l’observe constamment en train d’attaquer. En défensive, il brandit un bâton actif et coupe efficacement les lignes de passes.

Nikita Scherbak est le plus cérébral des trois, mais aussi le plus spectaculaire. Même dans ses matchs les plus silencieux, il trouve un moyen de s’impliquer dans une action offensive. Son sens de l’anticipation, son QI hockey, son flair offensif, son habileté à dicter le tempo et trouver les espaces libres font de lui un attaquant drôlement imprévisible. Scherbak est un bon patineur, sans plus. Il préfère temporiser et s’acheter du temps et de l’espace qu’accélérer. D’un coup de fouet du poignet, il loge un tir puissant. Ses passes soulevées sont de toute beauté.

Scherbak fournit au CH une dose de créativité et d’intelligence; parce qu’il est Russe, on pourrait croire qu’il peine défensivement, mais son intelligence et sa longue portée pourraient l’aider à se démarquer à court d’un homme. Le hic, c’est qu’il ne préconise ni un style robuste ni un style agressif.  Dans le circuit junior, on le voyait marquer des buts dans la périphérie grâce à une manoeuvre gracieuse, et non en trimant dans la peinture. Il ne sera certes pas aussi efficace dans la LNH, devant composer avec un espace restreint.

Avec son choix de 1re ronde en 2014 sur la patinoire, le Canadien promet d’être plus opportuniste et imaginatif, mais il tendra aussi à être moins incisif.

Si les trois espoirs livrent la marchandise au camp d’entrainement il fallait faire un choix, le Canadien aurait avantage à jeter son dévolu sur Hudon, qui semble posséder les habiletés les plus propices à la progression de l’équipe.

En rafale
– Le Adjusted Save Percentage donne maintenant un son de cloche différent dans l’évaluation des gardiens.

– Article croustillant d’Elliotte Friedman, qui indique que certaines équipes se seraient informées des services de Steven Stamkos lors du dernier repêchage. LIEN

Il n’y a pas beaucoup de postes disponibles dans le top-6 à Tampa Bay, et Stamkos n’est pas friand de l’idée d’accommoder l’équipe en jouant à l’aile plutôt qu’au centre. Puis, le Lightning aura plusieurs dossiers à renégocier à la hausse dans les prochaines années et les demandes de « Stammer » auront lieu d’être mégagourmandes.

– Intéressant. Hudon, Andrighetto et McCarron ont eux aussi été testés au centre à un certain moment. Je ne serais étonné s’il en découlait d’une initiative de l’organisation, qui tente de maximiser sa polyvalence.

– Un match opposant les champions de la Coupe Stanley aux champions de la Coupe Gargarine (KHL)? Ce serait du bonbon!

– L’avenir du basketball canadien aura rarement été aussi reluisant!

Yahoo! Sports fait comprendre à quel point les négociations entre Stamkos et le Lightning sont délicates. LIEN

– L’état de Chris Phillips s’est détérioré. LIEN

– Croyez-vous à cette histoire de chute dans le vestiaire?

– Une rumeur spéculation envoie David Backes à Philadelphie, mais est-elle crédible? LIEN

– Un joueur impliqué dans la transaction envoyant Iginla à Pittsburgh part en Europe. LIEN

PLUS DE NOUVELLES