Andrew Shaw et Claude Julien ont critiqué les « passagers » dans l’équipe

Et puis, la nuit vous a-t-elle aidé à mieux digérer cette horrible défaite à Uniondale?

Le Canadien s’est incliné par la marque de 2 à 1, accordant un but avec moins de trois minutes à écouler au cadran. Difficile de dire si c’est davantage de la faute à Drouin, Kulak, Petry ou Domi… Mais une chose est certaine, Kulak – qui disputait jusqu’à ce moment précis un fort match – n’a pas joué selon le cadran quelques secondes avant le but vainqueur.

Le CH s’enlignait pour mettre un premier point en banque et pour jouer pour le point boni en prolongation. Malheureusement, il aura finalement laissé ces deux points-là sur la table.

Cette défaite pourrait s’avérer être le point tournant (négatif) de cette saison 2018-19. Quelle défaite crève-cœur! Elle pourrait laisser des traces… #GrandeDéception

C’est lors de ce genre de soirées que tu vois la différence entre des champions et une équipe qui rate les séries. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Carey Price lui-même.

Les joueurs du Canadien ont connu un piètre début de rencontre. Claude Julien et Paul Byron ne se sont pas cachés dans le vestiaire après la rencontre : L’équipe montréalaise n’était pas prête à jouer en début de match. C’est inacceptable!

Le power play a encore une fois été anémique…

Et beaucoup trop de joueurs n’ont pas donné leur effort maximal (un concept que j’apprends à des jeunes de huit et neuf ans, t’sais)

Claude Julien a dit ceci après la rencontre :

« On a besoin de victoires. Il y a des joueurs qui doivent réaliser qu’on est déjà pratiquement dans les séries. Je ne suis pas du genre à pointer du doigt, je ne fais que constater. »

Qui visait-il exactement?

Andrew Shaw est allé dans le même sens avec ses commentaires d’après-match, pointant du doigt plusieurs de ses coéquipiers (sans les nommer).

« Ils voulaient gagner… Plus que nous. On doit être une équipe qui travaille fort. Tout le monde. Tous les trios. Toutes les paires défensives. Tous les gardiens. Tout le monde doit donner le meilleur de soi-même, et ce, à tous les soirs. Il y a des trios complets qui prennent des soirées de congé. Des joueurs prennent des soirées de congé. »

Andrew Shaw a raison. Ce n’est pas en prenant des jours de congé qu’il a remporté ses deux Coupes Stanley. Le Canadien s’est battu lui-même selon Dany Dubé. Et il a raison.

Claude Julien était furieux après la rencontre…

Andrew Shaw aussi…

Eric Engels (Sportsnet) vient à la conclusion que seuls huit joueurs du Tricolore ont travaillé fort durant toute la rencontre à Uniondale.

Les experts de TVA Sports ont tenté d’identifier ces joueurs-là (ils sont faciles à trouver si vous voulez mon avis), ajoutant que des paroles comme celles lancées par Andrew Shaw après la rencontre vont frustrer des joueurs… Que ça va finir en réunion d’équipe où ça pourrait brasser.

Est-ce que les joueurs n’ont pas tout donné, car il ne leur reste plus assez de jus dans le réservoir? Ont-ils trop donné en début de saison? Sont-ils trop faibles par rapport aux autres équipes qui participeront aux séries? Bonne question…

Reste qu’hier, on va se dire les vraies choses, on a aussi vu un coach se faire complètement outcoacher par son adversaire. #ClaudeJulien

Une chance que Carey Price était là pour compenser le manque d’effort et de combativité quasi inexistant en première ronde. Si seulement Jonathan Drouin en donnait autant que le #31…

Seuls Thompson et Kotkaniemi ont été moins utilisés que Drouin hier soir…

À noter que Shea Weber a passé moins de temps que Jeff Petry et Brett Kulak sur la patinoire face aux Isles. Si vous doutiez encore de sa condition physique et de sa santé…

Quant à Jordie Benn, je crois qu’il se magasine un beau petit contrat pour l’an prochain. À suivre.

Vendredi chez le Canadien

Les joueurs du Canadien sont rentrés à Montréal un peu après minuit la nuit dernière. Ils s’entraîneront vers midi à Brossard.

Maudit que le vol de retour a dû être pénible et silencieux…

PLUS DE NOUVELLES