Andew Shaw se voyait menuisier ou plombier…

Andrew Shaw est un guerrier et un joueur de caractère, qui représente très bien le Canadien 2.0 rempli d’attitude. Tout ça vient de son père, qui est un charpentier de métier. D’ailleurs, le petit Shaw, s’il n’avait pas joué au hockey, aurait certes pratiqué ce métier, ou celui de plombier, comme son frère. Le numéro 65 du Canadien y a pensé longuement, puisqu’il a été ignoré à deux reprises au repêchage.

Dans le vestiaire, selon Marc-André Perreault, le jeune homme est excessivement apprécié et dès qu’on parle de lui, il y a des sourires sur le visage des joueurs. Shaw, c’est un clown, il fait rire ses coéquipiers, il prend soin du vestiaire, comme André Roy l’a fait jadis chez les Sénateurs ou le Lightning. Par contre, Shaw peut dire qu’il a oeuvré très fort pour atteindre ce niveau.

Sur la surface glacée, ses coéquipiers l’aiment aussi, même si c’est tout le contraire des adversaires. Jonathan Drouin et Max Domi ne sont jamais gênés pour dire à quel point ils aiment évoluer avec lui. 36 points en 51 matchs, ce n’est pas négligeable.

Même s’il a été ignoré deux fois lors de l’encan amateur, il a fini par entendre son nom au 5e tour (par les Hawks), lors du mois de juin 2011. Les Hawks l’ont sélectionné puisque lors de sa dernière année junior, il a explosé… lui qui était prêt à devenir un menuisier.

Cette année-là, en 2010-11, il a récolté 54 points en 66 rencontres avec l’Attack d’Owen Sound, puis il a inscrit 10 buts en 20 matchs éliminatoires. Il a reçu le titre du joueur le plus travaillant et son agent lui a fortement suggéré de se rendre au repêchage cette année-là. L’année suivante, à la suite de sa sélection par les Hawks, il a joué 37 matchs avec ceux-ci et il a inscrit 12 buts.

Au final, avant de se joindre au Canadien, il a soulevé deux Coupes Stanley et donné un fier coup de pouce aux Hawks lors de ces conquêtes. N’est-ce pas une belle histoire? Au lieu de jaser uniquement de son salaire, parlons de l’homme…

En rafale

– Les partisans se doivent de demeurer positifs.

– À écouter ce soir entre les périodes.

– Bien, 315 victoires dans le hockey d’aujourd’hui, c’est BIG, non?

– Une blessure au genou tiendra Antoine Roussell à l’écart du jeu pour le restant de la saison.

– Il était temps que la MLB agisse sur certaines règles. C’est fait!

PLUS DE NOUVELLES