Analyse du système: Cody Ceci a coulé les Sénateurs

Hier soir, Cody Ceci a appris à la dure que les cafouillages et les couvertures erratiques ne pardonnaient plus en séries. Dommage parce que son partenaire Patrick Wiercoch a disputé un excellent match dans l’ensemble. Encore plus dommage sachant que la 2e paire sera de grande importance pour les Sénateurs afin de donner un coussin à Karlsson et Methot.

Analysons ça de plus près.

BUT #2 : Torrey Mitchell surprend Hammond avec un tourniquet

La séquence s’amorce avec Torrey Mitchell qui rejette la rondelle en fond de territoire avant d’aller la récupérer lui-même. Le trio de Hoffman, Legwand et Chiasson est sur la glace contre la 4e ligne du Canadien.

Jusque là, tout est beau. Ceci va cueillir la rondelle et Wiercoch s’occupe de Flynn. En anglais, on dira que Wiercoch a « body position » sur lui. Flynn continue quand même sa route et son coéquipier Mitchell réussit à acculer Ceci contre la bande. Il reconnaît alors la situation et s’empare de la rondelle, probablement pour initier un « puck cycling »… une circulation de la rondelle typique des unités de soutien, qui opère souvent derrière le filet adverse.


Au lieu de refiler en arrière à Mitchell – ce qui serait donc ledit puck-cycling -, Flynn aperçoit l’espace devant lui et décide de l’exploiter. Il longe la rampe avec Wiercoch à ses trousses. Voilà le petit tour de passe-passe : Markov reste statique le long de la rampe tout près de Flynn, qui lui patine à pleine vitesse. Flynn se dirige vers la portion de glace couverte par Hoffman, mais Wiercoch poursuit sa couverture homme à homme plutôt que de rester dans la bulle de Markov.



Cela ouvre donc un corridor à Flynn pour envoyer la rondelle jusqu’à Mitchell derrière le filet. Là, Cody Ceci ne joue pas intelligemment. Instinctivement il pose son regard et arque ses patins vers le derrière du filet en premier lieu comme pour aller suivre Mitchell. Il aurait dû tout de suite pointer ses patins à la gauche de Hammond et traverser à l’autre côté de l’enclave pour neutraliser le 17. Il le fait, mais avec un pas de retard. Le mal est fait.

VIDÉO

BUT #5: Lars Eller en échappée

David Legwand hérite d’une passe bondissante et se retrouve dans une position peu enviable. Il doit agir vite s’il ne veut pas créer un revirement coûteux. Il remet donc plus haut à Ceci et s’assure de soulever la rondelle pour ne pas voir sa passe être interceptée.

Ceci se retrouve à son tour dans une position embarrassante. La pression se referme sur lui et il est le dernier joueur derrière sur l’avantage numérique. Trois choix :

– Dégager la rondelle de cette zone dangereuse et tirant sur réception. Cela nécessite toutefois une bonne coordination main-oeil puisque la passe n’est pas au ras la glace. S’il manque, il perd la face.

– Faire dos au jeu en recevant la rondelle et retraiter sagement dans son territoire pour éventuellement faire la relance en zone neutre.

– Effectuer une bonne réception de passe et, sans perdre de temps, tenter un vif lancer des poignets. Encore une fois, un geste qui requiert une certaine acuité main-oeil.

Ceci n’opte pour aucune des trois options. Il décide plutôt de maîtriser mollement – et maladroitement – le disque avec son patin. Lars Eller, en bon joueur défensif, lit bien le jeu et vient appliquer avec Flynn une double couverture sur le défenseur des Sénateurs. Ce dernier est piégé comme un rat.

VIDÉO

BUT #7: Brian Flynn… l’attaquant de puissance?!

Le cauchemar de Ceci n’est pas terminé. Ça commence quand Andrew Hammond repousse un tir de Beaulieu au coin droit de la bande. Ceci et Flynn sont en course pour une rondelle libre. Flynn arrive en premier, mais Ceci a jusque là un bon « angle de poursuite ».

Sauf qu’il joue encore de mollesse. Cette fois, il ne fait qu’allonger le bout de son bâton sans se déplacer efficacement. Il synchronise bien mal sa mise en échec et se fait coiffer par Flynn.

Admirez la belle manoeuvre derrière le filet. Flynn montre une créativité étonnante pour un employé du top-9. Il n’étire pas son bâton pour ramener la rondelle devant lui comme plusieurs joueurs auraient fait. Il saisit la rondelle de son patin pour ne pas perdre de vitesse dans son déplacement et attaque l’enclave.

Dans le meilleur des mondes, Dave Cameron aurait certainement aimé voir Pageau et Condra resserrer plus rapidement l’enclave. Ils sont finalement une fraction de seconde à la traîne. Mais qui aurait cru Flynn capable de telle poésie avec la rondelle ?

VIDÉO


Il ne faut pas s’étonner si le Canadien continue à exploiter les largesses de Ceci, vendredi. Avec Pacioretty qui s’approche d’un retour, un changement stratégique de Therrien – qui détient l’avantage de jouer à la maison – pourrait lui en donner plein les bras.

En rafale
– Une source proche de l’organisation du Canadien a confié à DLC que Marc Bergevin et Therrien étaient en beau fusil après Subban, hier soir. Bergevin serait descendu dans le bureau de l’entraineur avant de péter une grosse crise. Therrien et Bergevin n’ont pas dit un mot à Subban après le match.

En bon entraineur, il a toutefois défendu son joueur sur la place publique #GoodMove

– Est-ce la fin pour Chad Johnson avec les Alouettes? Johnson ne s’est pas présenté au mini-camp printanier de l’équipe en Floride, alors qu’il y était invité. LIEN

– Certains s’inquiétaient pour Price à cause de sa faible moyenne – souvent en dessous de .900 –  lors de 6-7 derniers matchs. Je crois qu’il n’y avait jamais lieu de s’inquiéter. Hier soir en était la preuve.

– En toute humilité, je crois que certains haters de Eller devraient commencer à me donner le bénéfice du doute!

C’est Gaston Therrien qui s’en mord les doigts… #Hehe 

– La balloune de Hammond a dégonflé assez vite, comme je m’y attendais. Mais rien ne dit qu’il ne peut pas mieux faire lors des matchs suivants. Sauf qu’à Ottawa, la possibilité d’habiller Anderson est de plus en plus considérée… Et avec raison! Anderson n’est pas un deux de pique et il connait une saison décente, rappelons-le!

– David Desharnais a été franchement ordinaire lors du dernier match. Vivement le retour de Pacioretty…

– Jonathan Bernier: la fashion victim du magazine Elle! LIEN

– TVA Sports a pété des scores hier. Il fallait toutefois s’y attendre. C’était la seule alternative pour le fan (fini ou occasionnel) du CH qui comprend plus ou moins l’anglais.

– Pariez sur l’identité du prochain entraineur des Leafs!

– Neil a beau amené du « muscle et de l’expérience », c’est un match de hockey pas de la lutte TNA… C’est à peine s’il peut encore patiner. Surtout qu’il n’a à peu près zéro sens du hockey. L’aligner, c’est donner un coup de main au Canadien. LIEN

– À Chicago, on fera confiance à Crawford malgré l’excellent match du jeune Scott Darling! #Dommage LIEN

– Cette décision de Jon Cooper me laisse vraiment perplexe… LIEN

Ne me dites pas que Drouin n’est pas un joueur dans le moule de cette équipe… Il commence à être temps de l’utiliser dans un rôle offensif.

– Le gardien Brandon Whitney obtient un essai avec les Bulldogs. Il secondera Mike Condon alors que Joey MacDonald a joint les Black Aces, lui. LIEN

PLUS DE NOUVELLES