Alexandre Pratt suggère d’abolir le repêchage

La culture du tanking en est une qui a pris d’assaut le sport professionnel, depuis très longtemps. En fait, depuis que les pires équipes sont récompensées avec un bon choix au repêchage, plusieurs formations ne font rien pour s’améliorer et coulent volontairement vers les bas-fonds, dans l’espoir de mettre la main sur un talent générationnel comme Connor McDavid ou encore Auston Matthews.

Quoiqu’on prenne cette culture pour acquis, il est intéressant de se questionner quant à la légitimité de cette dernière.

C’est ce qu’Alexandre Pratt a fait dans son texte intitulé ‘Il faut abolir le repêchage’. Selon l’agent le plus influent de la MLB, Scott Boras, il s’agit d’un cancer.

Le chroniqueur de La Presse propose toutefois un traitement-choc qu’il explique ensuite, proposant plusieurs solutions différentes.

Son argumentaire est principalement basé sur le but initial de l’instauration du repêchage, ainsi que les modifications qui font en sorte que cette formule n’est plus idéale.

Si on avait créé le repêchage pour offrir une chance égale à toutes les équipes de repêcher un bon joueur, force est d’admettre que les chances ne sont pas très égales ou légitimes, en 2019. Dans plusieurs situations, tanker est la meilleure solution.

Lorsque Seattle fera son entrée dans le circuit, une équipe aura 50% de chances de participer aux séries. C’est donc dire, si l’on considère qu’il y a toujours une certaine course aux dernières positions, que de 12 à 14 équipes se battraient pour le premier choix au total. N’est-ce pas un peu loufoque?

Grain de sel : offrir une place en séries à plus d’équipes pourrait être une façon de régler partiellement ce problème, puisque rattraper le peloton ne serait pas aussi difficile.

Parmi les propositions de Pratt, outre l’abolition totale, une se démarque : la redistribution des billets. On donnerait alors une seule chance à chaque équipe exclue des séries de repêcher au premier rang. À ce moment-là, perdre volontairement (ou ne rien faire pour gagner, c’est selon) serait moins profitable. La course aux séries pourrait alors être bien plus excitante.

Personnellement, c’est la solution que je préfère. 

Par contre, Pratt, préfère la radicalité. Ne plus tenir de repêchage, et plutôt offrir l’autonomie complète aux joueurs de 18 ans. Ceux-ci pourraient alors choisir entre leur équipe d’enfance ou de l’argent. On attribuerait à chaque équipe un certain budget, et il y aurait possibilité d’aider les petits marchés avec plus d’argent.

Bien que l’option n’est pas stupide, elle est très invraisemblable et la LNH ne tirerait rien d’une telle modification. La parité serait très, très bouleversée.

L’idéal, qu’on le veuille ou non, est de garder le formule actuelle, et c’est fort probablement ce que la ligue fera.

En rafale

– Le Canadien Mathew Maione chante au Match des Étoiles de la KHL!

– Toute une soirée!

– Barry Trotz le gagnera fort probablement.

https://twitter.com/PierreVLeBrun/status/1086633408510521345

– Intéressant.

https://twitter.com/alexandrepratt/status/1086631729622855682

PLUS DE NOUVELLES