Alex Barré-Boulet aurait aimé recevoir une offre du Canadien

Philip Michael Devos est un centre provenant de Sorel-Tracy. Après quatre saisons à se promener énormément en Amérique du Nord afin de s’établir en tant que hockeyeur professionnel, il s’est installé en Italie, où il a connu énormément de succès. Depuis, il s’est installé en Suisse où il connait une carrière intéressante…

Savez-vous pourquoi je vous parle d’un tel joueur?

À l’instar d’Alex Barre-Boulet, Devos s’est fait offrir un contrat professionnel par l’organisation du Lightning de Tampa Bay. Barre-Boulet s’est officiellement entendu avec les Bolts aujourd’hui, même si nous vous avions annoncé la signature il y a de cela deux mois…

Il faut se rendre à l’évidence que les joueurs qui atteignent la LNH après n’avoir pas été repêché sont plutôt rares, et que ce n’est pas parce que Barré-Boulet accumule des points dans les rangs juniors qu’il fera fureur chez les professionnels…

Tout de même, lorsque le joueur en question évolue à 37 km de chez toi, et qu’il possède une éthique de travail irréprochable, pourquoi ne pas lui tendre l’oreille?

Offrir une chance à un agent libre sans restriction est un geste quasi-dénué de risque… Cela ne nécessite qu’une place sous la limite de 50 contrats soumise par la LNH!

Le Canadien n’a donc pas d’excuses, puisqu’il ne possède que 43 contrats actifs à son organisation présentement. Pourquoi avoir refusé de discuter avec un joueur qui, minimalement, se serait avéré une arme de marketing redoutable pour son club-école, à Laval?

D’autant plus que selon ses paroles officielles, Alex Barré-Boulet aurait bien aimé enfiler les couleurs du Bleu Blanc Rouge…

Dans ce cas-ci, on ne parle pas simplement d’accorder une simple chance à un Québécois : il y a une possibilité existante d’acquérir un futur élément offensif important en procédant à une mise sous-contrat de la sorte…

Disons qu’après avoir levé le nez sur Yanni Gourde et Jonathan Marchessault, le grand manque d’intérêt affiché à l’endroit d’Alex Barré Boulet ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu…

En Rafale

– À quand une chance dans la LNH?

– Bournival n’a pas grand-chose à offrir à une formation de la LNH…

– Wow!

– Imaginez si les Rangers se lançaient à la poursuite d’Erik Karlsson…

PLUS DE NOUVELLES