Alain Vigneault jette le blâme sur les épaules de Henrik Lundqvist

Suite au plus récent communiqué de presse des Rangers, les partisans de l’équipe ont décidé de faire d’Alain Vigneault leur proie, réclamant sa tête sur les réseaux sociaux.

Dans la Grosse Pomme, des rumeurs entourant la sécurité d’emploi de l’entraîneur-chef circulent déjà depuis quelques mois et plusieurs ont été déçus que le Québécois ait conservé son boulot malgré tout.

Disons que ce dernier n’a pas aidé sa cause, hier.

On pourrait penser qu’il fera très attention à ce qu’il dit pour ne pas s’attirer les critiques, mais ça n’a pas été le cas, hier soir. Vigneault a décidé de jeter le blâme sur les épaules de son gardien #1, Henrik Lundqvist, à l’aide d’un commentaire assez controversé.

Il faut dire qu’il n’a pas choisi le bon moment…

D’une manière très maladroite, il a expliqué les déboires de son équipe par une inconstance entre les deux poteaux.

« Je pense qu’on est à un gardien de revenir dans la course aux séries. Nous avons commencé notre saison avec 4-7-2 et nous étions inconstants dans le département des gardiens. Je sentais qu’on jouait mieux que ce que notre fiche montrait. On est devenus meilleurs dans les buts, on a eu une passe de 18-7-3. Après le bye-week, nous avons perdu 10 de nos 13 derniers matchs. Un peu inconstant chez les gardiens. »

Est-ce qu’il a tort?

Pas nécessairement. Il est vrai que Lundqvist a connu un mois d’octobre affreux et que ça recommence en février… Mais si l’on analyse le grand portrait… On ne peut pas le blâmer, sérieusement. 22 victoires, 17 défaites et 4 en temps supplémentaire, ce n’est pas mauvais.

Toutefois, a-t-il tort de dire ça publiquement?

Tout à fait.

Pas un smart move, dans les circonstances, de blâmer ton meilleur joueur pour les insuccès de l’équipe.

Ça, c’est un exemple parfait de l’expression anglaise «throwing someone under the bus». 

En Rafale

– Phillip Danault patine avec l’équipe!

– J’ai rarement vu un uniforme aussi beau. Chapeau.

– Une victoire qui a le mérite d’être très convaincante.

– Un de ceux-ci : Brian Gionta.

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES