À quoi peut-on s’attendre de Jesperi Kotkaniemi dans trois ans ?

Rares ont été les occasions où le Canadien a eu la chance de mettre la main sur un espoir de très haut niveau. C’est encore mieux lorsque cedit talent est un joueur de centre.

Pourtant, cette opportunité s’était présentée lors d’une chaude soirée de juin 2012. Sans vouloir enfoncer le couteau dans la plaie, Alex Galchenyuk était voué à un avenir radieux. On croyait enfin avoir trouvé ce pivot tant attendu depuis des années. 

«On ne bâtit pas d’équipe solide sans de bons joueurs de centre. Pour nous, c’était le choix logique. C’est un gros centre avec du talent, une vision du jeu et du caractère (…) Ce genre de joueur est quasiment impossible à aller chercher.»

– Marc Bergevin, après le repêchage de 2012

Au final, l’actuel patineur des Coyotes de l’Arizona n’aura jamais dépassé la barre des 56 points en une campagne complète. Et ça va de mal en pis, lui qui n’a récolté que 10 points en 19 matchs cette année avec sa nouvelle équipe…

Exactement six ans après, Trevor Timmins et sa bande ont de nouveau eu la possibilité de repêcher au 3e échelon. Comme si le destin avait frappé.

Une fois de plus, le Tricolore a jeté son dévolu sur un centre. Cette fois-ci (on croise les doigts et on touche du bois), c’est la bonne. Jesperi Kotkaniemi devenait, en l’espace de quelques secondes, l’égérie du Canadien de Montréal.

Au fait, il s’inscrit dans le sillage de la nouvelle « culture » du CH : dynamisme, talent et maturité sont sûrement trois adjectifs qui le qualifient à merveille.

Jesperi Kotkaniemi n’aura pas mis de temps à nous le prouver. À seulement 18 ans, ce dernier a réussi à s’adapter au style de jeu nord-américain sans aucun problème. Quand il a fait des erreurs, Yeppo s’est toujours assuré de ne plus les reproduire.

Cette saison, Kotkaniemi a récolté 13 points en 28 matchs.

Bref, tout indique qu’il deviendra le premier centre du Canadien, à moyen terme. Mais quel sera réellement son impact ?

Dom Luszczyszyn, de l’Athlétique, s’est prêté au jeu des projections, et il a classé les 50 meilleurs joueurs de la LNH à l’aube de la saison 2021-2022.

Vous devinerez que Connor McDavid, Nathan MacKinnon et Auston Matthews sont sur le podium. Mais figurez-vous que Jesperi Kotkaniemi fait partie de ce classement. 

Le #15 du Canadien a été placé au 49e rang. Selon les projections du chroniqueur de l’Athlétique, KK aura une moyenne de points par match de 0.91, ce qui représente un total de 75 points en 82 matchs, en 2021-2022.

N’oubliez pas qu’il n’aura même pas atteint son prime, lui qui viendra à peine d’avoir 21 ans. Les doutes se sont peu à peu dissipés et tout porte à croire que KK deviendra une vedette dans la LNH.

En rafale

– À lire !

– Ron aime Paul !

– Nylander effectuera ses débuts avec les Leafs, ce soir.

– La formation des Sénateurs, ce soir.

PLUS DE NOUVELLES