À l’instar de Carey Price, Cam Talbot se voit toujours en séries éliminatoires

Parfois, il est difficile de savoir si c’est une vision brouillée par un désir de vaincre, de la naïveté, ou tout simplement des indications de quelques spécialistes de relations publiques qui dictent les paroles lancées par les joueurs de hockey.

Les Oilers détiennent un différentiel de -22 au chapitre des buts marqués. Relégués au sixième rang de la section Pacifique, la chimie ne s’installe pas au sein de cette formation bondée de talent.

Ne passons pas par quatre chemins : par les temps qui courent, les Oilers d’Edmonton sont médiocres. À ce point-ci de la campagne, les chances de les voir en séries sont quasi nulles.

Ça n’empêche pas Cam Talbot de lancer des promesses douteuses à ses partisans…

Nous allons faire les séries. On jouera chaque rencontre comme si nos vies en dépendaient. Tant qu’il n’y aura pas huit équipes avec un X à côté de leur nom, nous aurons une chance.

C’est vrai Cam. Mathématiquement, vos chances de participer aux séries éliminatoires ne sont pas inexistantes. Enfin presque, puisqu’elles sont de 0,4%

Le cerbère des Oilers n’est pas le seul à se laisser bercer par ses illusions. Carey Price croit aussi que le Canadien, baignant encore plus creux que l’équipe de Talbot dans le classement général, détient toujours une chance de rebondir.

Difficile de blâmer la mentalité de ces deux gardiens, alors que je viens tout juste de vous pondre un papier sur l’importance d’instaurer une culture gagnante au sein d’une organisation, dans la Ligue nationale. Quel message un abandon public peut-il envoyer aux détenteurs de billets de saison? Aux entreprises offrant des billets de courtoisie à des clients importants? Aux recrues qui se joindront à l’organisation dans les années à venir?

Puisqu’abdiquer n’est pas la solution, faire fit du 1,2% de chance de participer aux séries éliminatoires est l’attitude à adopter chez le Canadien.

D’autant plus le calvaire ne fait que commencer à Montréal, alors que le départ de quelques morceaux devrait occasionner un plus grand nombre de défaites…

Ce que ces joueurs ne vous diront pas, c’est que ces deux équipes détiennent plus de chances de mettre la main sur Rasmus Dahlin que participer aux séries éliminatoires. Au moment présent, les Oilers détiennent 5,8% et le Canadien 7,6% de chance de mettre la main sur le fameur premier choix au total du prochain encan…

À moyen terme, il s’agit d’une très nouvelle!

En Rafale

– Jordie Benn n’affrontera pas les Blues de St-Louis. Joe Morrow fera donc son entrée dans la formation.

– Le frère de Jamie en arrachait lors des dernières parties…

– Quel talent ce Lafrenière…

– McAvoy est de retour!

– En parlant de cela, ce sera la journée Bell cause pour la cause demain…

– Quelle mauvaise nouvelle…

PLUS DE NOUVELLES