L’Impact (et ses partisans) à l’assaut de Toronto | Piatti est la clé | La finale ou les vacances

Publié le 30 novembre 2016 à 12:03 par

Julien Tardif

Au moment où vous lirez ces lignes, je serai sur la route en direction de Toronto, en territoire ennemi. Ce soir pourrait devenir un moment histoire, magique dans l’histoire de l’Impact de Montréal. Il y a aussi des chances, plusieurs selon certains, que l’Impact s’incline, et que le chemin de retour soit très long…
Peu importe ce qui arrive, il faut être fier de l’Impact. Revenez 1 mois en arrière, personne ne croyait réellement aux chances de l’Impact de remporter la MLS Cup, moi le premier.
Une élimination en finale de l’Est, après avoir remporté le match aller à la maison, ferait assurément mal sur le coup et pour plusieurs jours, mais on se devrait tout de même de parler de réussite. L’Impact joue à l’underdog en ce moment, personne ne le voyait là et il n’a rien à perdre, ce qui semble lui réussir particulièrement bien.
Tout cela pour dire que les montréalais peuvent être fiers de ce que leur équipe a accomplie cette saison, mais ce n’est pas encore fini, d’autant plus que pour ceux qui l’auraient oublié, Didier Drogba a promis la qualification en finale la semaine dernière. Une grande promesse, qui devra surtout être tenue par ses coéquipiers. Quoi que, dépendamment de l’allure du match, Drogba pourrait jouer un plus grand rôle ce soir…
Une chose est sure, malgré les 3 buts marqués par l’Impact au match aller, on a pas encore vu le meilleur de Nacho Piatti dans ce duel. L’argentin a été plutôt effacé mardi dernier, et il nous a constamment habitué cette saison à revenir très fort après un match plutôt moyen. Pour que l’Impact vainque le Toronto FC, ça prendra un Nacho à son meilleur, dominant, décisif. D’ailleurs, si certains ont oublié ce qui est arrivé la dernière fois que Piatti a posé les pieds au BMO Field...

Toutefois, Sebastian Giovinco s’est également fait très discret mardi dernier, ce qui n’est pas très bon pour les montréalais. Il serait surprenant de le voir aussi effacé deux matchs de suite, aussi bonne soit la couverture défensive qu’offriront Victor Cabrera, Laurent Ciman et compagnie. La fourmi atomique avait d’ailleurs une explication concernant sa non-production au match aller…

6 défenseurs? Il est vrai que la stratégie de Biello pour contrer la puissante offensive torontoise impliquait qu’Ambroise Oyongo et Hassoun Camara ne s’écartent pas trop et bloquent le centre près de leurs défenseurs centraux, ce qui a d’ailleurs très bien fonctionné. Cette formation force ainsi les ailiers, en l’occurence Dominic Oduro et Nacho Piatti, a descendre plus bas pour s’offrir en option et pour couvrir les latéraux adverses, d’où cette explication de Giovinco. Tout de même, il pousse un peu selon moi… Oduro revenait certes très bas, pas mal plus que Piatti, mais de là à les qualifier de défenseur, il y a un pas que je ne ferais pas.

Giovinco sera affamé demain soir, et il pourrait même être utilisé comme #10 derrière les attaquants selon ce qui circule. Cela lui permettrait de s’éloigner de la couverture serrée des défenseurs montréalais, et permettrait à Greg Vanney de titulariser Tossaint Ricketts en pointe avec Jozy Altidore. Ces 3 attaquants en même temps sur le terrain peuvent définitivement faire mal, et ils mettront toute la pression du monde dès le début du match, l’Impact doit s’y attendre.

Mais avec un Michael Bradley qui voudra également appuyer l’attaque, toute cette offensive pourrait offrir de grands couloirs aux rapides Oduro, Mancosu ou Piatti qui pourraient en profiter avec grand bonheur. Je me répète, mais je m’attends à voir notre Nacho national connaître un grand, un énorme match.

Le reste des alignements devrait logiquement demeurer inchangé. Hassoun Camara a pu s’entraîner avec l’équipe et sera vraisemblablement du onze partant. Mauro Biello doit toutefois déjà penser aux différents changements qui s’offriront à lui dépendamment l’allure du match. Notamment, il ne peut pas se permettre de refaire l’erreur de laisser Dominic Oduro trop longtemps sur le terrain si celui-ci n’arrive plus à suivre, ce pourrait être fatal.

Si l’Impact réussit à prendre l’avance, attendez-vous à voir Wandrille Lefèvre entrer comme 5e défenseur pour protéger la victoire. Si l’Impact doit absolument marquer, Drogba pourrait rapidement se joindre à Mancosu dans un 4-4-2, où Johan Venegas pourrait également apporter de l’offensive.

En tous les cas, ce devrait être un match excitant. Toronto FC voudra prendre une avance rapide et la pression devrait être énorme en début de rencontre. Ils ont assurément regarder le duel Colorado-Seattle de dimanche dernier, et ils ne voudront pas refaire l’erreur des Rapids en entamant le match à la légère, l’air de se dire qu’il y a amplement le temps d’aller marquer. Le Colorado n’est finalement jamais vraiment entré dans son match, et ils sont aujourd’hui en vacances…

Plus que quelques heures avant le fameux duel. Êtes-vous anxieux? Excité? Confiant?

DANS L’ABRI
– J’ai visionné le duel Seattle-Colorado de dimanche et, honnêtement, j’ai l’impression que le gagnant du duel Toronto-Montréal remportera également la MLS Cup. Pour un match retour de la finale de l’Ouest, la rencontre était surprenamment lente, sans intensité, sans conviction… Et si Seattle est excellent offensivement avec le duo Morris-Lodeiro en plus de compter sur une excellente paire de milieux défensifs avec Osvaldo Alonso et Christian Roldan, sa défense n’a rien de rassurante, au contraire. J’ai l’impression que Piatti s’en ferait un régal…

– En parlant de l’argentin, Nacho a offert une bonne et longue entrevue à Nicolas Martineau de TVA Sports, où il revient sur son rêve d’évoluer un joueur avec la sélection argentine. À voir!

– Encore une entrevue, cette fois de Laurent Ciman qui s’est entretenu avec un média belge avant le match décisif. Fidèle à leurs habitudes, les européens se plaisent à présenter le Québec comme un peuple pas tout à fait développer, qui « voit le football comme du hockey mais avec 11 joueurs »… L’entrevue est intéressante, mais ce genre de cliché finit par être énervant. Il était où déjà le stade où 60 000 personnes se sont entassés pour encourager leur équipe de foot? Ah oui, Montréal…

Le journaliste belge attribue ces propos à Ciman, mais le Général et sa femme Diana ont démenti sur Twitter.

– Le Stade Olympique mardi dernier était plus bruyant que les stades de la Premier League. Quand même!

https://twitter.com/_Soccr/status/803362508224561152

– Mon texte un peu émotif, un peu cliché, mais que j’ai bien aimé écrire, pour le toujours excellent site du Kan Foot Club.

Bon match ce soir! On se reparle samedi, en se préparant pour la finale, espérons! Évidemment si je reviens vivant de Toronto…

N’hésitez pas à commenter et à me suivre sur Twitter et Facebook.

ALLONS!