Après match: MTL 1 – WAS 3, les vétérans du CH invisibles

Les Canadiens espéraient que les trois jours du congé de Noël seraient bénéfiques et que le repos pourrait leur permettre de secouer leur torpeur contre les puissants Capitals de Washington.

À Washington, on a un certain sens de l’humour.

Les Canadiens sont désespérément à la recherche de buts, eux qui peinent à trouver le fond du filet par les temps qui courent.

L’alignement partant pour la mise au jeu initiale :

C’est à Mike Condon que Michel Therrien confie la tâche de freiner la glissade du CH. La fiche de Condon, après un début de saison (et de carrière) du tonnerre, perd beaucoup de son lustre depuis quelques semaines :

Mike Condon : 9 victoires, 8 défaites, 3 défaites en surtemps, moyenne de buts alloués de 2,43 et pourcentage d’arrêts de 0,902.

Il est opposé à Braden Holtby, le gardien de l’heure dans le circuit.

Braden Holtby : 21 victoires, 4 défaites, 1 revers en surtemps, moyenne de buts alloués de 1,96 et pourcentage d’arrêts de 0,931.

PREMIÈRE PÉRIODE:

Dès la première présence du match, Tomas Plekanec erre complètement derrière son filet et commet un dangereux revirement qui vient près d’occasionner le premier filet de la rencontre en faveur des Capitals et de leur trio d’énergie, mais Mike Condon veille au grain. On sent que les joueurs du Tricolore sont très nerveux et jouent sur les talons et Nathan Beaulieu commet à son tour un revirement juteux qui est également exempt de conséquences. Au cours des cinq premières minutes de la rencontre, les Capitals sont partout et leur énergie force les Canadiens à écoper d’une pénalité qui occasionne des chances de marquer à la deuxième meilleure équipe de la LNH en avantage numérique. Heureusement pour le CH, l’équipe parvient à écouler la pénalité.

Ce sont les Capitals qui inscrivent le premier filet de la rencontre, alors qu’Evgeny Kuznetsov fait habilement dévier un tir derrière Condon pour donner une priorité de 1-0 à son club.

C’est grâce à une mauvaise couverture défensive de la part du défenseur Alexeï Emelin que Washington fait mouche.

Les mauvaises habitudes continuent de hanter l’équipe de Michel Therrien, qui connaît de nouveau un début de match difficile.

Cette fois-ci, le CH est complètement dominé au chapitre des lancers et ne parvient que très rarement à approcher la cage de Holtby.

Alex Galchenyuk est à nouveau celui qui offre les séquences les plus intéressantes du côté du Tricolore.

Jarred Tinordi jette les gants face au très robuste Tom Wilson. Tinordi se fait solidement atteindre par Wilson, mais il parvient à maintenir son équilibre et ça se termine par une nulle.

https://twitter.com/CanadiensMTL/status/680921171475456000

Le Tricolore continue de prêcher par l’indiscipline et court après son malheur.

Les Capitals se retrouvent à leur tout au cachot en fin de période, alors que Nate Schmidt puni pour avoir retardé le match, à 18:23. Lors de la supériorité numérique qui suit, Alex Galchenyuk, encore lui, réalise une belle pièce de jeu et effectue une passe savante vers le capitaine Max Pacioretty, qui touche le poteau.

Les revirements de Beaulieu et Plekanec semblent être passés sous le radar du statisticien des Caps.

Les Capitals ont vraiment dominé au niveau des statistiques plus avancées.

L’engagement se termine 1-0 en faveur de Washington.

DEUXIÈME PÉRIODE

Les débuts de période laborieux continuent de faire mal et Condon cède sur un lancer précis de Jay Beagle.

https://twitter.com/washcaps/status/680921845038723072

Le gardien du CH s’est jeté au sol beaucoup trop rapidement sur la séquence.

Tout de suite après, Daniel Carr donne la réplique

Il y a vraiment quelque chose qui cloche quand on réalise que Daniel Carr est le meilleur marqueur de l’équipe en décembre.

Daniel Carr est le seul joueur de l’équipe à produire sur une base régulière dernièrement, ce qui est vraiment une importante source d’inquiétude pour la direction.

Après avoir accordé un but en début d’engagement, Mike Condon se dresse tel un mur au cours des minutes qui suivent et il permet à son équipe de rester dans le match. Il arrête trois poussées à deux contre un de suite.

Drôle d’idée du personnel d’entraîneurs, de faire confiance à un duo formé de Jarred Tinordi et Alexeï Emelin… Les Capitals ont pris d’assaut la zone du Tricolore et ont tourbillonné à qui mieux mieux. On aurait vraiment dit que les Caps étaient en supériorité numérique.

Le CH est dominé et peine à suivre le rythme imposé par Washington.

Quelques mauvaises langues ne se gênent pas pour faire connaître leur mécontentement au sujet de l’entraîneur et de ces décisions.

Alex Galchenyuk continue d’offrir de belles pièces de jeu et des séquences inspirées.

Mike Condon est fumant et se veut l’unique raison pour laquelle le Tricolore est toujours dans le match. Les chances de marquer des Capitals sont magiques.

Même si Galchenyuk joue très bien, son entraîneur hésite à lui confier davantage de temps de glace, ce qui soulève des interrogations justifiées…

Après deux périodes, c’est 2-1 en faveur des Capitals.

TROISIÈME PÉRIODE

La période s’amorce à nouveau avec le CH qui se fait prendre d’assaut et où Washington obtient une chance de marquer avec un tir de l’enclave. P.K. Subban et Alex Ovechkin ont une petite rencontre au sommet et Subban semble inviter le gros numéro 8 des Caps à danser, ce qu’il refuse, mais des coups de bâton s’échangent. Subban est une ciblé évidente pour les joueurs de Washington, qui s’en prennent à lui à répétition.

Subban étourdit vraiment l’adversaire quand il s’y met…

Après une dizaine de minutes de jeu au cours du troisième tiers, les Canadiens ont tenu les Capitals à un seul tir au filet et ont lancé à quatre occasions sur Braden Holtby.

À 8:45, Emelin échappe à nouveau un adversaire qui en profite pour faire 3-1, alors que Jason Chimera donne un coussin de deux filets à son équipe. Emelin se retrouve à moins-3 jusqu’à maintenant, impossible de faire pire. Pour ce qui est de Chimera, c’est un but dans un troisième match de suite.

Le CH est passablement généreux en ce temps des fêtes…

Alex Ovechkin a chuté sur la patinoire et s’est blessé à un poignet quand le bâton de son coéquipier Matt Niskanen l’a atteint. On l’a vu saigner abondamment à l’avant-bras, mais il est demeuré dans le match, recevant les premiers soins à partir du banc des siens.

Avec un peu plus de deux minutes à jouer, Michel Therrien retire son gardien de but et tente le tout pour le tout.

David Desharnais, Max Pacioretty, Tomas Plekanec, Andreï Markov et Dale Weise ont connu un match bien tranquille, alors qu’on ne les a pratiquement pas vus, quant à Emelin, il a été très mauvais, encore. Pour leur part, Galchenyuk, Carr, Eller, Subban et Petry ont très bien fait.

Le match se termine 3-1 en faveur de Washington et le temps commence à presser pour le Tricolore, qui continue à s’embourber dans un marasme désolant.

En rafale

– Marc Bergevin sur le point de bouger? Tout indique que c’est le cas.

– Quelques équipes sont intéressées à acquérir Zack Kassian.

– On lit de plus en plus de réactions de gens qui se questionnent à savoir si le CH pourrait procéder au congédiement de son entraîneur, Michel Therrien. Pour l’instant, le poste du coach est sécurisé, mais si la glissade persiste, Therrien pourrait en effet se retrouver au chômage. Cela dit, on ignore les réactions de Bergevin au niveau de sa patience avec son personnel, lui dont l’historique de congédiements demeure pratiquement vierge.

– Il y a de ces statistiques qui sont éloquentes.

– Est-ce que Michel Therrien empêche P.K. Subban d’utiliser sa créativité? C’est l’avis de Nick Kypreos.

– Saku Koivu a vécu des émotions intenses alors qu’on a procédé au retrait de son chandail numéro 11.

– Au New Jersey, Stefan Matteau en a marre de regarder les matchs des siens depuis la galerie de presse.

Oh, un revenant!!!

– Les Bruins de Boston avaient la chance de devancer les Canadiens au sommet du classement de leur division en l’emportant contre les Sabres de Buffalo ce soir. Avec une dizaine de minutes à jouer, Boston détenait une avance de 3-1 sur Buffalo. C’est à ce moment que les Sabres ont explosé et ont marqué cinq buts sans réplique en moins de neuf minutes d’action. Le match s’est terminé 6-3 en faveur de l’équipe de Dan Bylsma.

PLUS DE NOUVELLES