Les Flames et Oilers me détestent | Décès de Dickie Moore | #Warrior: Alexandre Gauthier

À la suite de la surprise causée l’an passé et des changements apportés par les Oilers tant au niveau de la direction qu’à celui des joueurs, l’optimisme régnait en Alberta quant à l’économie aux chances de succès des deux formations de la Wild Rose Province: les Flames, malgré une légère régression probable, avaient regagné leur crédibilité et étaient voués à un brillant avenir alors que les Oilers venaient de remplacer l’administration presque entière par des gens dont les compétences sont reconnues. Ah oui, ils venaient aussi de repêcher le p’tit Jésus un certain Connor McDavid.

Je criais d’ailleurs moi aussi haut et fort mon excitation à l’idée de voir la Bataille de l’Alberta reprendre de plus belle.

Puis, la catastrophe: au 30 novembre, les Oilers étaient toujours bons derniers dans la ligue et les Flames avaient subi une chute telle qu’ils avaient à la même date le même nombre de points que leurs rivaux nordiques.

Si l’absence de T.J. Brodie lors des neuf premiers matchs de la campagne n’a certainement pas fait aussi mal aux Flames que celle de McDavid aux Oilers, un point en commun demeure: les gardiens de but des deux équipes étaient atroces:

(Les déboires de Talbot ont malgré tout permis à l’obscur Anders Nilsson de déloger Ben Scrivens du poste d’auxiliaire et présenter d’excellentes statistiques, dans les circonstances, de ,914 et 2,53)

Les gardiens ne sont évidemment pas les seuls responsables. La brigade défensive, pourtant largement considérée comme l’une des meilleures de la ligue sur papier, s’est complètement effondrée dès le départ, comme si tous les malheurs s’abattaient sur la ligne bleue des Flames: Brodie s’est néanmoins avéré une lourde perte pour les Oilers, le capitaine Mark Giordano n’était  pas l’ombre du candidat au trophée Norris qu’il était l’an passé, Dennis Wideman semblait avoir vieilli de 20 ans au cours de l’été et l’acquisition majeure (et pour une bouchée de pain, considérant le calibre du joueur acquis) de l’été par les Flames, le défenseur Dougie Hamilton, a eu énormément de mal à s’adapter à l’altitude sa nouvelle équipe.

Une défensive poreuse et des gardiens incapables d’arrêter les rondelles mènent rarement au succès, ou alors tu te dois d’avoir une attaque du tonnerre. Or, au 30 novembre, les Flames se situaient au 24e rang seulement pour ce qui est des buts marqués. Sean Monahan et le superbe Johnny Gaudreau ont livré la marchandise dès le départ mais les Hudler, Frolik, Backlund et compagnie, eux, ne produisaient pas à la hauteur des attentes.

Les Oilers, eux, ont vu leur Messie se fracturer la clavicule après seulement 13 rencontres, eux qui étaient déjà sans les services de Jordan Eberle en raison d’une blessure subie en pré-saison. En revanche, Leon Draisaitl, lorsque appelé en renfort, a produit sans doute plus que ne l’aurait fait McDavid s’il était resté en santé, ce qui rend difficile à expliquer que malgré tous les changements apportés, les Oilers soient toujours dans la cave.

Ça allait tellement mal en Alberta que le 22 novembre, je damnais et condamnais les deux équipes.

De toute évidence, me faire passer pour un crétin une seule fois n’était pas suffisant (comme si je ne le faisais pas déjà très bien moi-même…); aujourd’hui, les deux formations albertaines se sont redressées et se trouvent au plus fort de la lutte pour un poste en séries:

Comme par hasard (pas vraiment), les succès récents des deux formations sont le fruit des performances d’un gardien: Karri Ramo a remporté 8 de ses 11 derniers matchs, dont 5 de la séquence actuelle de 7 victoires consécutives des Flames.

Leur attaque s’est également mise en marche, elle dont la moyenne de 3,6 buts par rencontre depuis le début de l’Avent les situe en tête de la ligue. La défensive s’est également ressaisie, entre autres grâce au retour en forme de Giordano, à l’acclimatation tardive mais enfin faite de Dougie Hamilton, qui lui aussi s’est mis en marche depuis quelques matchs et au fait que Brodie a retrouvé son rythme, et pas à peu près:

Quant aux Oilers, ils peuvent remercier Nilsson, qui continue d’offrir d’excellentes performances et a même lui-même connu une excellente séquence récemment en remportant cinq rencontres consécutives.

En attaque, si Taylor Hall est dominant avec ses 35 points en 33 matchs et Ryan Nugent-Hopkins est passé en deuxième vitesse, on ne peut en dire autant de Jordan Eberle, qui déçoit depuis son retour, ne montrant que 8 points à sa fiche. Il serait cependant étonnant qu’un joueur possédant son niveau de talent n’arrive pas à se sortir de sa torpeur. Si cela arrive, les Oilers seront d’autant plus dangereux.

Les deux formations ont présentement le vent dans les voiles mais cela durera-t-il? Afin de préserver le peu de crédibilité et de confiance en mes compétences, je m’abstiendrai cette fois de faire quelque prédiction que ce soit, outre celle, que je maintiens, voulant que peu importe la conclusion du calendrier 2015-16, les Albertains verront du hockey excitant et une rivalité renouvelée au cours de la prochaine décennie.

Dickie Moore décédé

Le CH a annoncé, cet après-midi, le décès, à l’âge de 84 ans, du légendaire ancien ailier gauche Dickie Moore:

Avant d’aller terminer sa carrière à Toronto puis de sortir brièvement de sa retraite pour se joindre aux Blues trois ans plus tard, M. Moore a disputé 12 saisons dans l’uniforme tricolore, étant un membre très important de six éditions championnes de la Coupe Stanley. Le trio qu’il formait avec les frères Richard terrorisait les gardiens adverses et l’aida même à être couronné champion compteur de la ligue à deux reprises, dont une en dépit d’un poignet fracturé

M. Moore était devenu depuis plusieurs années un homme d’affaire émérite, ayant fondé la célèbre compagnie de location qui porte son nom et en ayant fait une entreprise reconnue et prospère. Tout récemment, il se rendait toujours au bureau du lundi au vendredi.

M. Richard Winston Moore est décédé aujourd’hui mais l’héritage et le souvenir qu’il nous a laissés ont fait en sorte que Dickie Moore, lui, fait partie des immortels.

En rafale
– Tout ce qu’il faut savoir en vue du match du CH à Dallas de ce soir se trouve ici et ici.

– Les matchs à l’affiche, ce soir, dans la NHL :

– On constate qu’un match est déjà terminé, alors que les Blackhawks l’ont emporté sur les Sabres :

– Match au cours duquel Artemi Panarin a à nouveau démontré son talent :

– Les clauses de non-mouvement et le gel des alignements pour Noël rendent ennuyant et prévisible le marché des échanges, selon THN : LIEN

– Les Devils ont retiré le nom de Travis Zajac de la liste des blessés :

– Le DG des Coyotes, Don Maloney, aurait refusé d’acquérir les services de Hamilton afin de repêcher Dylan Strome :

Pour qu’il refuse un jeune défenseur établi et au potentiel de devenir dominant, il doit avoir le frangin de Ryan en très haute estime!

– Lars Eller a le don de mettre l’eau à la bouche…

Plus tentant que le macaroni de Mathieu Darche, selon moi.

Team Canada Junior l’a emporté facilement contre la Biélorussie aujourd’hui, au WJC:

Old time hockey time! Le #Warrior d’aujourd’hui, Alexandre Gauthier, évolue pour les Marquis de Jonquière, dans la LNAH. En collaboration avec le Sheriff Sean McMorrow, entre autres, et en alternance avec son collègue Gaby Roch, l’intervenant auprès de jeunes délinquants vient également garder ses adversaires sur la glace sur le droit chemin grâce à son expérience en arts martiaux mixtes, son intensité et sa bravoure, lui qui ne recule devant personne malgré ses 6 pieds et 190 lbs. Gauthier a toujours aimé Jarome Iginla, qu’il qualifie de « vrai » et de « leader » et dont il admire la combinaison de ses talents de marqueur et de pugiliste. Pour ce qui est de ce dernier talent, par contre, Gauthier n’est pas en reste:

Pour d’autres bonnes vidéos de la LNAH, visitez la page Facebook LNAH Vidéos

Le jeune homme de 26 ans attend que sa dulcinée donne naissance d’un moment à l’autre à un petit garçon qui se prénommera Victor et, Gauthier l’espère bien qu’il ne l’y poussera jamais contre son gré, sera un joueur de hockey lui aussi. Toutes nos félicitations et la meilleure des chances aux jeunes parents à venir!

 

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES