En 6, comme prévu… ou presque! | Bulletin non chiffré de la première ronde! | What’s next? | En rafale

Montréal en 6, donc. Comme prévu.

Bon, peut-être pas tout à fait, mais presque!

Ce qui nous a surpris c’est l’avance de 3-0 dans la série que s’est donné le Canadien.

On pensait qu’Ottawa allait en voler une à Montréal en début de ronde, mais non.

Des buts en prolongation de Galchenyuk lors du 2e match à Montréal et de Weise, lors du premier match à Ottawa, ont acculé les Sens au pied du mur.

C’est alors que leur instinct de survie a eu le dessu​s sur l’instinct de tueur (plutôt timide) du Tricolore, deux fois plutôt qu’une.

Mais au bout du compte, battre Carey Price quatre fois consécutives était un défi plus improbable à relever pour les Ottaviens que gravir l’Everest pour un unijambiste.

Quel est mon point tournant de la série? 
Comme le coup de Bobby Clarke à l’endroit de Valeri Kharlamov qui avait probablement fait basculer la Série du siècle du côté du Canada, c’est sans aucun doute le coup de hâche de Subban à l’endroit de Stone, en deuxième période du premier match, qui a le plus profité au Tricolore au bout du compte.

Stone était l’un des cinq meilleurs joueurs de la LNH depuis le 1er janvier. C’est un manieur de rondelle, un passeur et un shooter hors pair. Il respirait la confiance. Un véritable poison autour du filet. Rien ne semblait pouvoir l’arrêter.

Puis, BANG!

La microfracture au poignet droit que lui a infligé Subban l’a empêché d’être un facteur pour le reste du premier match et lui a nuit tout au long de la série, mais surtout, le coup de bâton de Subban a complètement fait dérailler le train des Sénateurs lors des deux matchs suivants.

Les Sens se sont alors mis à vouloir jouer comme les Broad Street Bulies et se sont beaucoup trop éloignés de leur style et de leur plan de match plus « scientifiques ».

Et malgré tout ça, ils n’ont perdu qu’en prolongation lors des matchs 2 et 3! Imaginons-les juste un peu plus concentrés sur les fameuses « bonnes choses »…

Somme toute une « drôle » de victoire en 6 pour Montréal. Rien pour se péter les brettelles jusqu’au dépanneur, mettons.

Bulletin « non chiffré » de la première ronde!
Bon, cela étant dit, Ottawa étant chose du passé, passons donc en revue les performances individuelles des joueurs du CH après cette première ronde.

Ils ont été très bons…
Carey Price 
a été solide, voir très solide, après les petits doutes qu’il avait soulevé en fin de saison. Les cinq buts des Sénateurs lors du match 5 n’étaient vraiment pas tous de sa faute, loin de là, mais il a trouvé le moyen de se reprendre et de tout arrêter (ou presque hmmm, hmmm), lors du match #6.

P.K. Subban et Brendan Gallagher ont livré la marchandise comme prévu. Le « pur sang » et la bougie d’allumage ont été de tous les combats. Rien à redire.

Sermonné par ses patrons, P.K. a trouvé le moyen de garder son calme à son retour lors du deuxième match, il a même marquer un but important. Puis il a joué les grosses minutes qu’on lui demande, avec aplomb à défaut d’être héroïque. Bravo.

Gallagher, « Mr. Rubber », encaisse et en redemande, avec le sourire en plus! Tu gagnes avec des joueurs comme lui et tu perds quand tu n’en a pas.

Lars Eller a poursuivi sur sa lancée de fin de saison et nous a offert son brio habituel en séries. Peut-être l’attaquant le plus constant des siens lors des six matchs. Impérial dans le cercle des mises au jeu.

Ils ont été bons…
Si Eller a été très bon, on peut presqu’en dire autant de Tomas Plekanec (1 b, 2p, +3). À défaut d’être spectaculaire, Pleky a joué avec une belle énergie tout du long et il s’est plutôt bien tiré d’affaire face au talentueux Kyle Turris, limité à deux points et un différentiel de -2..

Jeff Petry a certainement été le deuxième meilleur défenseur du Canadien. Certains diront même le meilleur tout court. Le grand Américain de Ann Arbor, Michigan, est calme et fluide avec la rondelle et pour un gars qui jouait pour la première fois de sa carrière en séries, il avait l’air d’un vétéran qui en a vu d’autres.

Sincèrement, je ne sais pas si le CH aurait gagné la série sans lui. La question mérite d’être posée. A-t-il fait la petite différence au bout du compte? C’est donc au moins un choix de 2e et un choix de 4e ronde que le CH versera aux Huileux en juin prochain… Quelle acquisition de Bergevin! Plus discrète mais possiblement beaucoup plus importante que celle de Vanek, quitte à me répéter.

Dans un rôle limité, Greg Pateryn a su tirer son épingle du jeu, entre autres offensivement avec deux passes en trois matchs. Le fiable et robuste #64 a un gabarit et un style faits pour les séries. Peu importe ce qui arrive à Beaulieu, on le reverra en deuxième ronde.

Hormis un malencontreux revirement du revers raté alors qu’il était sur son côté faible, Tom Gilbert a généralement bien joué. Calme, pas impressionné, le vétéran s’acquitte de sa tâche, même à gauche dans une situation loin d’être idéale.

Dale Weise a été Dale Weise. Quelque peu invisible ici et là, puis BOOM! Deux gros buts!

Mitchell et Prust en sont deux autres qui ont plutôt bien répondu à leur mandat. Prust est encore sur ses deux jambes et ses deux épaules tiennent toujours sans duct tape après la première ronde. C’est un plus pour l’équipe! Quant à Mitchell, on le sent fier, impliqué, heureux et apprécié de son coach. Il en donne pour son argent au Tricolore en tant que centre fiable du 4e trio. Moins spectaculaire que celle de Petry, mais Mitchell est une autre belle acquisition de Bergevin. Pour un choix de 7e ronde et Jack Nevins…

C’est finalement lui qui a été retiré de l’alignement et il a connu sa part d’ennuis, mais ne serait-ce que pour le match #1 où il a été le meilleur attaquant des siens, Brian Flynn obtient lui aussi une bonne note « pas chiffrée »!

Je m’en voudrais de ne pas donner une bonne note à Michel Therrien qui a su garder son calme suite au premier match, alors que Dave Cameron a erré pendant deux matchs en demandant à ses troupes de plaquer tout ce qui bouge. Mais Therrien et Dan Lacroix devront aider leurs joueurs à solutionner leurs problèmes offensifs, particulièrement en avantage numérique.

Vous connaissez mon avis là-dessus, le niveau de talent et de maturité offensive des attaquants du CH est présentement assez faible, mais il est quand même possible de faire mieux.

Ils nous ont laissé sur notre appétit…
Desharnais et Galchenyuk n’ont pas été mauvais, ils se sont impliqués. Ils ont essayé. Chucky a même inscrit un but en prolongation lors du deuxième match, qui aura été de loin son meilleur de la série. Mais en général, ces deux joueurs ont été dominés par leurs rivaux. Peuvent-il en donner plus en deuxième ronde?

Max Pacioretty a livré son meilleur match hier soir. Est-ce que c’est signe qu’il prend du mieux? Est-ce que son union avec Plekanec lui a été bénéfique? Souhaitons-le, car Pacioretty n’est certainememt pas parvenu à dissiper tous les doutes sur lui en tant que « joueur de séries ». On veut le voir beaucoup plus impliqué.

On a trop souvent revu le Markov, un peu trop hésitant et un peu trop lent et cérébral pour le jeu fougueux des séries. Il devra mieux jouer en deuxième ronde celui-là… Ne serait-ce qu’en avantage numérique où son équipe aurait bien besoin de quelques-uns de ses éclairs de génie…

Alexei Emelin en est un autre qui a connu sa part de difficultés. Pas toujours facile la lecture de jeu et l’exécution pour le #74… C’est le genre de joueur qu’une équipe talentueuse et intelligente peut exploiter. 24 minutes, c’est trop pour lui. Avec la blessure de Beaulieu et les difficultés de Markov, la Flanelle aurait besoin de beaucoup mieux à gauche sur la deuxième paire. Une chance, Petry est là.

Devante Smith-Pelly est arrivé en ville avec la réputation de « joueur de séries » grosse comme le Centre Bell. Ouais, disons que son audition avec DD et Pacioretty ne devrait pas lui redonner de rôle sur le premier trio de sitôt… On veut en voir plus de sa part offensivement, mais ça ne vient juste pas. Faudra peut-être attendre à l’automne prochain pour cela… #Bootcamp!

On ne sait trop quoi en penser…
Il n’est certainement pas un favori du coach et son niveau d’endurance est douteux, mais P-A Parenteau est venu bien près de marquer le gros but qu’on lui avait prédit, n’eut été d’une passe ratée de Mitchell lors d’un deux contre zéro.

Mais voilà, Parenteau est-il capable de suivre la cadence à tous les soirs? Vraiment pas un champion le long des rampes, mais sa créativité en zone neutre et en territoire offensif ont manqué à son équipe lors des 4e et 5e matchs. Therrien doit en prendre note. Un joueur à utliser parcimonieusement comme on le faisait avec Brière.

Nathan Beaulieu, faisait assez bien sa petite affaire avant d’être déranger et finalement blessé par le jeu robuste des Sens lors du 3e match. Malgré le brio de Pateryn, sa perte enlève le bel équilibre gaucher-droitier à la défensive. Ça pourrait faire mal contre un club plus talentueux…

Il a joué tous les matchs et a enregistré une moyenne de 13 minutes de jeu, mais c’est à se demander si Therrien ne mise pas un peu trop sur le jeune Jacob De La Rose. Il est gros, fort, intelligent et patine bien, mais trop de défensive c’est comme pas assez! Eller ou n’importe lequel des 3 premiers centres du CH, aurait besoin d’un peu de créativité à ses côtés. Le Canadien ne pourra espérer gagner une autre ronde en étant aussi médiocre offensivement.

La pénalité en fin de match de De La Rose aurait pu coûter le match et, qui sait, encore davantage aux Canadiens. Therrien devra en prendre note…Le monsieur est un cratère offensif qui a terminé la confrontation de six matchs avec sept tirs et un différentiel de -1. Je vous épargne son Corsi lorsque le pointage est égal (-15!)…

Vous me voyez venir, pourquoi ne pas donner la chance à Hudon, un joueur talentueux presque aussi brillant défensivement qu’offensivement? Contre Tampa Bay ou Detroit, des équipes moins robustes qu’Ottawa, il me semble qu’il aurait sa place…

Idéalement, il aurait peut-être fallu le voir et le tester en saison au préalable, me direz-vous. Oui, peut-être, mais peut-être pas aussi…

Dans le désert offensif actuel, difficile d’ignorer un tel talent…

<iframe width= »450″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/4LGd3CpY0b4″ frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

Puisqu’on en parle… Tampa ou Detroit?
Je suis personnellement étonné que les Wings ne soient pas déjà en vacances. Assisterons-nous à la grande surprise de la première ronde? Detroit a tout intérêt à gagner le prochain match (euphémisme..), car si jamais la machine offensive de Tampa avait la chance de décoller, elle pourrait être difficile à arrêter pour quiconque se mettra sur son chemin.

Bien sûr, en regardant la fiche en saison contre les deux clubs, on se doute bien qui le Canadien aimerait le plus affronter…

Un affrontement Montréal-Detroit en séries, il faudrait remonter à 1978. Une grande année s’il en est une! 😉

Pour la petite histoire, ce fut une victoire en 5 matchs des Glorieux, les vrais…

En rafale
Ahaha! Le texto rétro jour : « Carey Price n’est pas un guerrier ». – Réjean Tremblay. LIEN

L’Internet laisse toujours des traces, Réjean…

À voir : Brendan Gallagher a nargué Mark Stone (et son poignet) hier soir, durant la rencontre. VIDÉO

– L’Impact joue la carte de « la pression est sur eux »… Carte qui n’a pas fonctionné pour les Sens, hier soir! LIEN

Evan Bush ratera bel et bien le match de mercredi. Qui gardera les buts, pour l’Impact?

– Jaroslav Halak (Islanders) connaît généralement du succès, dans les matchs sans lendemain!

– Andrei Markov est-il blessé?

– Martin Rucinsky aimerait ça voir le CH remporter la Coupe Stanley! LIEN

– Joel Quenneville a pris sa décision : Corey Crawford sera son gardien partant, en 2e ronde. Bob Hartley, dans l’autre série, y ira avec Jonas Hiller.

– Tom Gilbert est le nouveau Josh Gorges du CH, ce printemps! LIEN #TirsBloqués

– Mats Zuccarello (commotion cérébrale) devra s’absenter pour quelques matchs. LIEN

– Un pas de plus a été franchi à Seattle, dans l’espoir d’attirer une équipe de la LNH! LIEN #Aréna

– Les frères Sedin et Gabriel Landeskog ne participeront pas aux championnats mondiaux. LIEN #Suède

– Peter Chiarelli a préféré les Oilers (et McDavid) aux Maple Leafs! LIEN

– Jérémy Grégoire est prêt à faire le saut chez les pros! LIEN

PLUS DE NOUVELLES