31 en 31 : Rasmus Kupari, l’un des espoirs les plus difficiles à évaluer du repêchage

Pour tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des 31 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage.

En jetant son dévolu sur Rasmus Kupari, une équipe fera preuve d’un grand courage. La sélection du centre finlandais pourrait être considérée comme un vol dans quelques mois… ou bien un échec total!

Au sein d’une ligue d’hommes, Kupari aura parfois eu de la misère à se faire valoir, au point d’être rayé de l’alignement à quelques reprises…

On imagine que son talent serait plus reconnu aujourd’hui s’il avait accepté l’offre des Greyhounds de Sault Ste Marie, avec qui il aurait certainement amassé une tonne de points. Chose certaine, ses habiletés physiques lui permettront d’être choisi parmi les 31 premiers espoirs du repêchage…

Offensivement parlant 

Note : A-

Il est tout de même étrange d’accorder cette note à un espoir qui n’a cumulé que 12 points en 39 parties…

Il faut voir Kupari à l’œuvre pour comprendre. Grâce à ses mains et sa vitesse mystifiante, le Finlandais parvient à se frayer un chemin aisément derrière les défensives adverses. Superbe passeur, Kupari est imprévisible puisqu’il varie la vitesse qu’il utilise lors de l’exécution de ses jeux, une habileté rare chez les jeunes joueurs de hockey.

Défensivement parlant

Note : B

Kupari utilise sa vitesse pour se replier rapidement en défensive. En général, il se positionne relativement bien en zone défensive, mais si son manque d’expérience est parfois évident. Son sens de l’anticipation exceptionnel lui permet de couper les passes adverses.

Physiquement parlant 

Note : B-

Même s’il est très agile, Kupari perd régulièrement la rondelle contre de plus gros clients. Il n’hésite toutefois pas à s’installer devant le filet adverse pour dévier les rondelles et cueillir les rebonds. Il doit apprendre à remporter ses batailles le long des rampes.

Athlétiquement parlant

Note : A-

Kupari possède une accélération qui sort de l’ordinaire. Son agilité lui permet d’atteindre les rondelles libres avant l’adversaire.

Quand le verra-t-on dans la LNH?

Kupari a encore du chemin à faire avant de devenir un joueur important au sein du Karpat, en Finlande. On l’imagine traverser l’océan au début de la saison 2020-2021. Il faudra être patient à son endroit.

Le plafond et le plancher?

Plusieurs observateurs aiment bien le comparer à Sebastian Aho, un autre finlandais se démarquant par son agilité et son intelligence sur la surface glacée. Si Kupari connait autant de succès en Amérique que Aho, l’équipe qui en fera la sélection aura aisément gagné son pari…

Kupari devra s’améliorer afin d’égaler son comparse. S’il stagne, il ne s’établira jamais au sein du circuit Bettman…

Potentiellement Tricolore?

Certainement pas avec le troisième choix de l’encan! Advenant une transaction, il pourrait bien plaire à Trevor Timmins…

En Rafale

– Dustin Byfuglien domine lors du bal printannier!

– Une autre tuile tombe sur la tête de l’Impact…

– L’ambiance est tout de même bonne à Winnipeg!

PLUS DE NOUVELLES