31 en 31 : Isac Lundestrom, un potentiel offensif intrigant

Pour tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des 31 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage.

Isac Lunderstrom a tout pour plaire aux recruteurs de la LNH.

Les chances que ce jeune centre suédois parvienne à atteindre la LNH sont énormes. Sa maturité défensive, son jeu physique et son coup de patin devraient lui permettre de s’imposer dans la meilleure ligue de hockey au monde.

Contrairement à Jacob Olofsson, un autre centre suédois disponible dans la prochaine cuvée, on imagine bien Lunderstrom passer à un niveau supérieur, au point de devenir un excellent joueur de deuxième trio.

Lunderstrom, c’est un compromis pour les équipes hésitant entre une valeur sure et un pari.

Offensivement parlant

Note : B+

Quel joueur intelligent!

Lunderstrom repère habilement ses coéquipiers en zone adverse, où il sait se faire oublier. Sa détente rapide et son tir précis font de lui un joueur imprévisible. En espace restreint, Lunderstrom manœuvre habilement, puisqu’il possède des mains vives et d’excellents réflexes.

Pour l’instant, ces habiletés convaincantes ne se transforment pas en statistiques impressionnantes. Le meilleur semble à venir dans son cas…

Défensivement parlant

Note : B+

Son sens de l’anticipation lui permet de créer bon nombre de revirements. Bon tueur de punitions, Lunderstrom est reconnu pour son positionnement en zone défensive. Le centre sait mettre à profit son gabarit pour séparer l’adversaire du disque.

Physiquement parlant 

Note : A-

Lunderstrom utilise son gabarit habilement pour protéger le disque. Il n’hésite pas à se salir le museau pour se diriger dans l’enclave, où il parvient à se faire justice. Même s’il remporte la plupart de ses batailles pour le disque en Suède, Lunderstrom devra ajouter quelques livres à sa charpente pour transposer son style de jeu en Amérique du Nord.

Athlétiquement parlant

Note : B+

On parle ici d’un bon patineur, qui souffre un peu au jeu des comparaisons, compte tenu de la vitesse des espoirs dans cette cuvée. Lunderstrom est agile, mais pourrait gagner un peu d’explosion en ligne droite.

Quand le verra-t-on dans la LNH?

L’an prochain, Lunderstrom devrait être en mesure d’empiler des statistiques intéressantes en Suède. Lors de la campagne suivante, il pourrait bien évoluer dans un rôle de soutien dans la LNH… Tout dépendra de son désir de traverser l’océan!

Le plafond et le plancher?

Certains observateurs estiment que l’espoir pourrait devenir un centre dans le moule de Mikko Koivu, dans le meilleur des cas. Sinon, on imagine bien Lunderstrom rouler sa bosse au sein d’une unité de soutien, dans un rôle défensif. Chose certaine, un rôle dans la LNH lui semble promis.

Potentiellement Tricolore?

Un centre travailleur… responsable… et habile offensivement.

Si on regarde l’historique de Trevor Timmins, on pourrait croire que Lunderstrom pourrait être le type de centre reluqué par le CH dans une transaction impliquant Max Pacioretty.

En Rafale

– Mark Barberio obtient une prolongation de contrat de deux saisons avec l’Avalanche!

– Qui d’autre oserait effectuer une manoeuvre de la sorte?

– Scandale de dopage au baseball!

– Une bataille? Plutôt une guerre de tranchées!

PLUS DE NOUVELLES