31 en 31 : Bode Wilde, une perle dont le jeu défensif laisse à désirer

Tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des 31 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH.

C’est avec des étalons que tu gagnes des courses. – Michel Therrien

C’est ce qu’avait lancé l’ancien entraineur du Canadien afin de décrire l’imprévisibilité de P.K. Subban. Une imprévisibilité qui se voit dans le jeu de Bode Wilde…

Wilde fait partie de cette catégorie de joueur qui peut vous faire jubiler et sacrer durant la même rotation sur la patinoire.

Ce jeune homme possède plusieurs qualités exceptionnelles : un tir foudroyant, un physique redoutable, un coup de patin impressionnant…

Mais il y a un mais!

En bon diplomate, on pourrait dire que Wilde souffre d’inconstance défensive. Parfois, il semble avoir la tête complètement ailleurs, effectuant des bévues ayant de quoi décourager les dépisteurs les plus patients.

Un jour, on l’imagine tout de même se frayer un chemin dans la LNH, où il pourra se démarquer en compagnie d’un arrière fiable défensivement.

Offensivement parlant

Note: B+

Ne lui laissez pas trop d’espace à la pointe.

Wilde est un tireur intelligent qui sait mettre à profit son lancer puissant. En utilisant sa mobilité pour trouver les meilleures lignes possible, le droitier permet à ses coéquipiers de faire dévier ses rondelles. Son tir du poignet et aussi redoutable que son lancer frappé…

En plus de cela, Wilde est un bon passeur sur l’avantage numérique. Il relance bien l’attaque et agit intelligemment en tant que quatrième homme pour supporter l’attaque.

Défensivement parlant

Note : C

Là où le bât blesse.

Wilde ne semble pas trop savoir où se positionner en zone défensive. Sa couverture des attaquants adverses est souvent inadéquate. Lorsqu’il semble s’améliorer à ce chapitre, il tombe rapidement dans ses bonnes vieilles habitudes.

Parfois, il tente de compléter des mises en échec spectaculaire, finissant par se placer complètement hors position…

Physiquement parlant

Note : A

Cependant, lorsqu’il parvient à compléter ses mises en échec, Wilde fait mal. Très mal!

Pour son âge, le défenseur est une vraie terreur. Il parvient à faire le ménage dans l’enclave en plus de remporter ses bagarres le long des rampes.

Pour dominer physiquement de la sorte chez les pros, Wilde devra gagner un peu de masse musculaire, alors qu’il ne pèse que 195 livres.

Athlétiquement parlant

Note : B+

Wilde se déplace bien sur la surface glacée. Puissant patineur en ligne droite, il peut se déplacer rapidement dans les quatre axes.C’est un travailleur acharné.

Quand le verra-t-on dans la LNH?

Tout dépendra de la clémence de l’équipe qui le sélectionnera envers ses lacunes. Même s’il devenait plus efficace défensivement avec les années, on doute qu’il soit un jour un arrière fiable. Une équipe patiente pourrait l’accueillir en 2021-2022.

Le plafond et le plancher?

Dans le pire des cas, on imagine bien Wilde sur une dernière paire, dans un rôle précis mettant en valeur ses habiletés. En améliorant sa fiabilité défensive, il pourrait toutefois exceller au sein d’un top 3.

Potentiellement Tricolore?

Si on regarde cela au premier degré, le Canadien ne possède pas de sélection dans la portion du repêchage où Wilde devrait être appelé. En plus de cela, il y a quelques bons défenseurs droitiers à Montréal…

Mais au repêchage, tout cela ne veut rien dire. Qui sait, un dépisteur du CH est peut-être en admiration devant le talent brut du défenseur…

En Rafale

– Êtes-vous d’accord avec cette affirmation?

– Signature mineure à Los Angeles.

– Encore une fois: Vegas est hockey.

– Génial!

– C’est fini pour Pleky aux Mondiaux.

PLUS DE NOUVELLES